Tudchentil

Les sources sur les gentilshommes bretons

L'histoire de Keroulas

Du Moyen Âge à nos jours

Par la famille de Keroulas.

Depuis le Moyen-Âge, le berceau de la famille de Keroulas se trouve au manoir de Keroulas à Brélès, en Pays de Léon. Plus de 6 siècles et près de 20 générations plus tard, cette belle demeure du XVIIe siècle est toujours la résidence de descendants de la famille.

Le manoir de Keroulas conserve de précieuses archives dont les plus anciennes datent de la fin des années 1300. Elles ont permis de remonter aux périodes les plus reculées de l’histoire familiale.

Le nom de famille de Keroulas s’est éteint en Pays de Léon au XVIIIe siècle. Les Keroulas d’aujourd’hui descendent de Ronan Mathurin de Keroulas (1730-1810) qui s’installe vers 1764 au manoir de Tal ar Roz au Juch près de Douarnenez. Sa nombreuse postérité estimée à plus de 5.000 personnes a surtout essaimé au Juch et dans les communes environnantes.

Ce beau livre illustré, travail collectif de plusieurs enfants de la famille, vous invite à plonger dans la destinée des Keroulas, à suivre son évolution au fil des siècles et à découvrir de nombreux épisodes parfois très surprenants.

Le livre est en vente chez l’éditeur aux éditions Récits au prix de 35 €.

Tudchentil a 20 ans !

De septembre 2002 à septembre 2022, 20 ans se sont écoulés.
Pour fêter cet anniversaire particulier, nous appuyons sur
l'accélérateur et publierons plus de 25 articles ce mois-ci !

Merci de votre fidélité et de votre soutien pour les 20 prochaines années !

Bonne année !

Joyeux Noël et bonne année !

Soutenez Tudchentil, en 2021, adhérez à notre association !

La Nativité tirée d'un livre d'heures à l'usage de Saint-Malo, © Bibliothèque Rennes Métropole, ms. 1510, f. 37, détail.

Château de la Moglais, bâti par la famille du Bouilly, près de Lamballe (XVIIIe siècle).
Photo A. de la Pinsonnais (2005).

Amaury de la Pinsonnais

Ses articles

  • Charles Gabriel Morel, écuyer, sieur de la Barre, de la Motte de Gennes et des Landelles, est maintenu dans sa noblesse par Louis Bechameil, marquis de Nointel, intendant de Bretagne, à Rennes le 17 janvier 1699.

  • Louis Bechameil, marquis de Nointel, intendant du roi en Bretagne, décharge François-Joseph Seré, fils et héritier de Luc Seré, sieur des Landes, et de Marguerite Magon, d’une somme à laquelle a été taxé son père pour usurpation de noblesse, à Rennes le 10 janvier 1699.

  • Yvonne de la Chenais, veuve de Jean Cadier, sieur du Mené, obtient de Louis Bechameil, intendant du roi en Bretagne, la décharge d’une taxe pour usurpation de noblesse à laquelle feu son mari a été taxé, à Rennes le 23 septembre 1699.

  • Louis Bechameil, marquis de Nointel, décharge René Brehier, sieur de Servaude, son frère Bertrand et sa sœur Marie, d’une assignation à eux donnée pour usurpation de noblesse, et les maintiens dans leurs qualités et privilèges, à Rennes le 4 août 1699.

  • Louis Bechameil de Nointel, intendant de Bretagne, décharge Louis Le Guennec, sieur de Penhouët, héritier de Mathurin Le Mezec, d’une taxe pour usurpation de noblesse à laquelle ce dernier avait été contraint, à Rennes le 30 septembre 1700.

  • Dachon - Contrat de mariage (1763)

    Transcription, le 17 avril 2024.

    Les Carrés d’Hozier conservent une copie résumée du contrat de mariage de François Dachon ou d’Achon, seigneur de Billiere, avec Françoise-Hélène Eustace, du 28 mai 1763.

  • Jeanne Geslin, veuve de Charles (de) Maleuvre, sieur de Beauchesne, obtient de Louis Bechameil de Nointel, intendant de Bretagne, la décharge d’une taxe pour usurpation de noblesse par feu son mari, à Rennes le 12 février 1699.

  • Pierre Beschart, subdélégué de l’intendant Bechameil de Nointel, renvoie Louis Jousseaume, seigneur de la Breteche, devant l’intendant de Tours afin de poursuivre l’instance pour laquelle il a été assigné à prouver sa noblesse, à Rennes le 19 septembre 1698

  • Arrêt des commissaires de la Chambre de réformation de la noblesse en Bretagne du 3 juillet 1669 portant maintenue de la noblesse de Guillaume Huon, sieur de Kerguz.

  • Pierre-Hervé, fils de Pierre-François Martin, seigneur de Montlige, et de Marie-Rose des Clos, est agréé pour être élevé comme page du roi dans sa Grande Ecurie après avoir fourni ses preuves de noblesse à Louis-Pierre d’Hozier, à Paris le 17 avril 1747.

  • Gilles Blanchard, sieur de Querpunce, produit un seconde induction devant la Chambre de réformation de la noblesse, qui l’a interloqué le 22 mai précédent, afin d’obtenir auprès de la Chambre sa maintenue dans cette qualité de noblesse, le 25 juin 1669.

  • Bertrand René Martin, sieur de l’Hermitage, et Pierre Martin, sieur de Boistaillé, son frère, enfants de René Martin, sieur de Montlige, et de Gabrielle de la Vaudio, obtiennent de Louis Bechameil, intendant du roi en Bretagne, la décharge d’une taxe pour usurpation de noblesse et leur maintenue dans cette qualité, à Rennes le 17 juillet 1699.

  • Louis Bechameil de Nointel, intendant du roi en Bretagne, décharge Pierre Martin, sieur de Beaulieu, d’une taxe pour usurpation de noblesse à laquelle son frère feu Georges Martin, sieur de la Salle, a été condamné, à Rennes le 4 mai 1699

  • Dachon / Bariller - Contrat de mariage (1661)

    Transcription, le 13 août 2023.

    Les Carrés d’Hozier conservent une copie du contrat de mariage de deux membres de familles présentes à la chambre des comptes de Nantes, celui d’Amand d’Achon, écuyer, sieur des Rigaudieres, avec damoiselle Anne Barillier, fille de Denis Barillier, écuyer, sieur du Saz, et de dame Louise Le Cocq.

  • Gibot (de) - Décharge et maintenue de noblesse (1699)

    Transcription, le 24 juillet 2023.

    René-Luc de Gibot, sieur de Moulinvieux, obtient de Louis Bechameil, intendant de Bretagne, la décharge d’une taxe à laquelle il avait été condamné par le Conseil du roi pour usurpation de noblesse, et sa maintenue en cette qualité, à Rennes le 20 mars 1698.

  • Gabriel de Crezolles, sieur de Launay, fils de Bertrand de Crezolles et de Marie Le Masson, est déchargé d’une taxe pour usurpation de noblesse, par Louis Bechameil, intendant de Bretagne, le 28 février 1699 à Rennes.

  • Quifistre (de) - Maintenue de noblesse (1670)

    Transcription, le 10 juillet 2023.

    Maintenue devant la Chambre de réformation de la noblesse en Bretagne de François-Jacques de Quifistre, chevalier, sieur de Trémoart, Gilles de Quifistre, son frère puîné, Jean de Quifistre, son oncle, Anonime, fils aîné de Jean, Olivier et Jaques de Quifistre, fils puînés de Jean, le 27 juin 1670.

  • Bahuno (du) - Maintenue de noblesse (1668)

    Transcription, le 3 juillet 2023.

    Guillaume du Bahuno, sieur de la Demie Ville, chevalier de l’ordre de Saint-Michel, et François du Bahuno, écuyer, sieur de Berien, sont maintenus dans leur qualités de nobles et d’écuyer par la Chambre de réformation de la noblesse en Bretagne, à Rennes, le 23 novembre 1668.

  • Kerhoent - Maintenue de noblesse (1670)

    Transcription, le 27 juin 2023.

    Maintenue de noblesse et dans la qualité d’écuyer par la Chambre de réformation de la noblesse en Bretagne de Bertrand-René de Kerhoent, sieur de Lomaria-Coëtanfao, le 21 mai 1670.

  • Douärt - Réformation de la noblesse (1670)

    Transcription, le 20 juin 2023.

    Arrêt de maintenue de noblesse de Jean-Baptiste Douart, sieur de la Villeport, lieutenant de Belle-Isle et gouverneur de Malestroit, fils de Louis Douart, sieur de la Droitière, et de Nicole Cilart, par la Chambre de réformation de la noblesse en Bretagne, à Rennes le 23 décembre 1670.

  • Induction des pièces et actes produits par Claude et Michelle Bohier, dames de Treberon et de Kerven, devant la Chambre de réformation de la noblesse en Bretagne, afin que leur honneur et leur noblesse soient justifiées par cette Chambre, à Rennes le 13 juillet 1670.

  • La Chambre de réformation de la noblesse en Bretagne maintient Henry de Kerampuil, sieur de Kerampuil, et Charles de Kerampuil, sieur de la Haye, dans leur qualité de noble et d’écuyer d’ancienne extraction, à Rennes le 31 janvier 1669.

  • Dresnay (du) - Réformation de la noblesse (1669)

    Transcription, le 30 mai 2023.

    Les Archives départementales d’Ille-et-Vilaine conservent la minute originale de l’arrêt de maintenue devant la Chambre de réformation de la noblesse en Bretagne de Jean du Dresnay, sieur de K/baul et y demeurant, son fils mineur de feu Jean du Dresnay et Jeanne Le Borgne, le 27 juillet 1669 à Rennes.

  • Aubin - Maintenue de noblesse (1669)

    Transcription, le 23 mai 2023.

    Maintenue devant la Chambre de réformation de la noblesse en Bretagne de Guy Aubin, Catherine, Pierre et Louis Aubin, enfant s de feu Sébastien Aubin, sieur de la Fontaine, et de Charlotte-Marie Bernard, sa veuve, le 1er avril 1669 à Rennes.

  • Dresnay (du) - Maintenue de noblesse (1671)

    Transcription, le 16 mai 2023.

    Les Archives départementales d’Ille-et-Vilaine conservent la minute originale de l’arrêt de maintenue devant la Chambre de réformation de la noblesse en Bretagne de Jean et Fiacre du Dresnay, le 24 mars 1671 à Rennes.