Tudchentil

Les sources sur les gentilshommes bretons

L'histoire de Keroulas

Du Moyen Âge à nos jours

Par la famille de Keroulas.

Depuis le Moyen-Âge, le berceau de la famille de Keroulas se trouve au manoir de Keroulas à Brélès, en Pays de Léon. Plus de 6 siècles et près de 20 générations plus tard, cette belle demeure du XVIIe siècle est toujours la résidence de descendants de la famille.

Le manoir de Keroulas conserve de précieuses archives dont les plus anciennes datent de la fin des années 1300. Elles ont permis de remonter aux périodes les plus reculées de l’histoire familiale.

Le nom de famille de Keroulas s’est éteint en Pays de Léon au XVIIIe siècle. Les Keroulas d’aujourd’hui descendent de Ronan Mathurin de Keroulas (1730-1810) qui s’installe vers 1764 au manoir de Tal ar Roz au Juch près de Douarnenez. Sa nombreuse postérité estimée à plus de 5.000 personnes a surtout essaimé au Juch et dans les communes environnantes.

Ce beau livre illustré, travail collectif de plusieurs enfants de la famille, vous invite à plonger dans la destinée des Keroulas, à suivre son évolution au fil des siècles et à découvrir de nombreux épisodes parfois très surprenants.

Le livre est en vente chez l’éditeur aux éditions Récits au prix de 35 €.

Tudchentil a 20 ans !

De septembre 2002 à septembre 2022, 20 ans se sont écoulés.
Pour fêter cet anniversaire particulier, nous appuyons sur
l'accélérateur et publierons plus de 25 articles ce mois-ci !

Merci de votre fidélité et de votre soutien pour les 20 prochaines années !

Bonne année !

Joyeux Noël et bonne année !

Soutenez Tudchentil, en 2021, adhérez à notre association !

La Nativité tirée d'un livre d'heures à l'usage de Saint-Malo, © Bibliothèque Rennes Métropole, ms. 1510, f. 37, détail.

Le château de Suscinio, une des résidence des ducs de Bretagne (XIII-XVe siècle).
Photo A. de la Pinsonnais (2009).

Vous êtes ici

Armoriaux, nobiliaires

Les articles

  • État de la noblesse bretonne déclarée d’ancienne extraction (L-Y)

    par Amaury de la Pinsonnais, le 26 décembre 2009.

    [ ...voir la première partie... ] L Lagadec [1] (Le) - D’argent [2], à trois trèfles d’azur, 2 et 1. [p. 83] Lambert - de la Rigourdaine, de la Havardière, du Bois-Jan [3] - D’argent [4]

  • État de la noblesse bretonne déclarée d’ancienne extraction (A-K)

    par Amaury de la Pinsonnais, le 16 décembre 2009.

    Par la Chambre du parlement de Bretagne chargée de la réformation de 1668-71, selon chacun des trois manuscrits in-folio existant à la bibliothèque publique de Rennes, par Le Comte Hte du Plessis de Grenédan, à Rennes, Chez MOLLIEX, (...)

  • Bibliographie chronologique des ouvrages imprimés

    par Bertrand Yeurc’h, le 13 août 2009.

    – Pierre d’Hozier, Recueil armorial de Bretagne contenant par Ordre alphabetique les Armes & Blazons de plusieurs anciennes Maisons de cette Province, 1638, Paris Extrait (p. 203-215) de la première édition du second manuscrit de Pierre Le (...)

  • Notes pour servir à l’Histoire de la noblesse de Bretagne (2/2)

    par Bertrand Yeurc’h, le 27 décembre 2008.

    Ce Catalogue des Maison, qui ont donné lignage, ramage, juveigneurie, ou substitution à d’autres familles est extrait d’un grand nombre d’ouvrage imprimés ou manuscrits et de titres originaux, que nous avons eus entre les mains et étudiés avec (...)

  • Notes pour servir à l’Histoire de la noblesse de Bretagne (1/2)

    par Bertrand Yeurc’h, le 3 décembre 2008.

    L’orthographe et la syntaxe a été uniformisée, certaines abréviations ont été développées. Puisque plusieurs de nos amis tiennent à faire publier dans les Mémoires de notre Société archéologique et historique des Côtes-du-Nord les quelques (...)

  • Nobiliaire de Bretagne dressé en 1788 par Carron

    par Bertrand Yeurc’h, le 20 août 2008.

    Seul la lettre A et une partie de la lettre B a été publié par Le Cabinet historique. Une copie du nobiliaire se trouve au archives départementales d’Ille-et-Vilaine dans un des quatre volumes côtés 2 F 30 à 2 F 33.

  • Un nobiliaire de Bretagne en 1701

    par Bertrand Yeurc’h, le 30 juillet 2008.

    I Dans leur Avis au public pour une nouvelle Histoire de Bretagne [612], Dom Maur Audren et Dom Le Gallois, en exposant le plan de leurs voyages d’explorations, avaient annoncé l’intention « de ramasser, chemin faisant, tout ce qui pouvait (...)