Tudchentil

Les sources sur les gentilshommes bretons

L'histoire de Keroulas

Du Moyen Âge à nos jours

Par la famille de Keroulas.

Depuis le Moyen-Âge, le berceau de la famille de Keroulas se trouve au manoir de Keroulas à Brélès, en Pays de Léon. Plus de 6 siècles et près de 20 générations plus tard, cette belle demeure du XVIIe siècle est toujours la résidence de descendants de la famille.

Le manoir de Keroulas conserve de précieuses archives dont les plus anciennes datent de la fin des années 1300. Elles ont permis de remonter aux périodes les plus reculées de l’histoire familiale.

Le nom de famille de Keroulas s’est éteint en Pays de Léon au XVIIIe siècle. Les Keroulas d’aujourd’hui descendent de Ronan Mathurin de Keroulas (1730-1810) qui s’installe vers 1764 au manoir de Tal ar Roz au Juch près de Douarnenez. Sa nombreuse postérité estimée à plus de 5.000 personnes a surtout essaimé au Juch et dans les communes environnantes.

Ce beau livre illustré, travail collectif de plusieurs enfants de la famille, vous invite à plonger dans la destinée des Keroulas, à suivre son évolution au fil des siècles et à découvrir de nombreux épisodes parfois très surprenants.

Le livre est en vente chez l’éditeur aux éditions Récits au prix de 35 €.

Tudchentil a 20 ans !

De septembre 2002 à septembre 2022, 20 ans se sont écoulés.
Pour fêter cet anniversaire particulier, nous appuyons sur
l'accélérateur et publierons plus de 25 articles ce mois-ci !

Merci de votre fidélité et de votre soutien pour les 20 prochaines années !

Bonne année !

Joyeux Noël et bonne année !

Soutenez Tudchentil, en 2021, adhérez à notre association !

La Nativité tirée d'un livre d'heures à l'usage de Saint-Malo, © Bibliothèque Rennes Métropole, ms. 1510, f. 37, détail.

La Roche-Jagu en Ploëzal, édifié en 1405 par Catherine de Troguindy après autorisation du duc Jean V.
Photo A. de la Pinsonnais (2009).

Conseils de transcription pour Tudchentil

Samedi 26 septembre 2009, par Association Tudchentil.

Adhérez à Tudchentil !

Notice d'adhésion 2023 à Tudchentil, à remplir et à envoyer avec votre chèque au siège de l'association.

Catégories de l'article

Citer cet article

Association Tudchentil, Conseils de transcription pour Tudchentil, 2009, en ligne sur Tudchentil.org, consulté le 17 juillet 2024,
www.tudchentil.org/spip.php?article701.

Télécharger les règles

Ce document contient toutes les règles de transcriptions conseillées pour Tudchentil.
210.4 kio.

Ces règles s’appliquent principalement à la transcription de textes manuscrits, ce sont celles que nous avons retenues pour Tudchentil. Elles sont basées sur les règles scientifiques communément établies et utilisées  [1].

Le but de la transcription est de publier un texte sous une forme lisible et compréhensible pour ses lecteurs, tout en respectant au mieux ce texte, en essayant de ne pas le transformer. Il convient d’adapter les règles de transcription au document étudié si nécessaire, et d’indiquer aussi lorsque qu’on y fait exception. En effet, les règles de transcriptions ne sont pas les mêmes suivant l’époque du document (XIIe ou XVIIIe siècles), et suivant sa nature (texte diplomatique, compte, chronique rimée, poésie...).

Les transcriptions de Tudchentil étant faites bénévolement, nous ne voulons pas que ces règles de transcriptions rebutent les bonnes volontés. C’est pourquoi nous les considérons comme des conseils et non comme une obligation. Si ces règles ne sont pas respectées, un relecteur se chargera de la correction et de la remise aux règles de votre travail.

Elle ne s’appliquent pas aux documents transcrits avant septembre 2009 (mais ceux-ci pourront faire plus tard l’objet d’une relecture en prenant ces règles en compte).


[1On pourra consulter entre autres les Conseils pour l’édition de textes médiévaux, Comité des travaux historiques et scientifiques, École nationale des chartes, 2001), fascicule I, ISBN 2-7355-0450-6, et l’Édition des textes anciens, XVIe-XVIIIe siècle, sous la direction de Bernard Barbiche et Monique Chatenet, Inventaire général, 1993, 2e éd.