Tudchentil

Les sources sur les gentilshommes bretons

Tromelin et Suffren

Un conflit entre marins

Par Claude-Youenn Roussel et Claude Forrer. Préface du contre-amiral Caron.

Au milieu de la guerre d'Amérique, dans l'océan Indien, des officiers aux bons états de service sont jetés à la porte de la Marine sur une appréciation colérique et dépréciative de Suffren, leur chef.

Parmi eux se trouve un Breton de Morlaix, Bernard Marie Boudin de Tromelin. Condamné sans jugement suite aux lettres venimeuses de son chef, il fait imprimer pour se défendre un Mémoire justificatif que personne n'accepte de lire dans les hautes sphères, l'empêchant ainsi de s'expliquer.

C'est ce texte rarissime qui est produit ici, empli d'une infinité de renseignements historiques, maritimes et militaires, commenté, annoté et analysé, accompagné de multiples autres documents dont les lettres officielles et privées de Suffren.

Claude-Youenn Roussel (membre de Tudchentil), spécialiste reconnu de la Bretagne et de la marine du XVIIIe siècle, a publié de nombreux livres (deux prix du Patrimoine maritime en 1992, prix de l'Académie de Marine en 2011, prix national de la Marine ACORAM en 2012). Le commandant Claude Forrer, capitaine au long cours en retraite, s'est passionné pour l'Histoire maritime ancienne et moderne. Il est l'auteur de diverses publications spécialisées.

En vente sur Amazon.fr au format broché (29€) ou au format Kindle (22,99€).

Bonne année !

Joyeux Noël et bonne année !

Soutenez Tudchentil, en 2021, adhérez à notre association !

La Nativité tirée d'un livre d'heures à l'usage de Saint-Malo, © Bibliothèque Rennes Métropole, ms. 1510, f. 37, détail.

Plafond du Palais du parlement de Bretage, salle de la Cour d'Assise.
Photo A. de la Pinsonnais (2008).

Marie-Dominique Dolo

Ses articles

  • Maintenue devant la Chambre de réformation de la noblesse en Bretagne de Matthieu Harscouët, écuyer, sieur de Kerhingant, Claude Harscouët, sieur de Goasbian, son fils aîné, Pierre Harscouët, sieur de Maugoer, et François et Guillaume Harscouët, le 2 janvier 1669.

  • Procès-verbal des preuves de la noblesse de Joseph-Pierre-Marie Siochan de Kersabiec, agréé par le Roi pour être admis au nombre des gentilshommes que Sa Majesté fait élever dans le Collège royal de la Flèche.

  • Guillaume - Réformation de la noblesse (1668)

    Saisie, le 9 décembre 2012.

    Maintenue devant la Chambre de réformation de la noblesse en Bretagne de Pierre Guillaume, écuyer, sieur de la Vieuville, Joseph Guillaume, son fils aîné, le 15 décembre 1668 à Rennes.

  • Maintenue devant la Chambre de réformation de la noblesse en Bretagne de Charles de Lanjamet, écuyer, sieur de la Fontaine-Menné, le 11 septembre 1670 à Rennes.

  • Maintenue devant la Chambre de réformation de la noblesse en Bretagne de messires René de Lanjamet, sieur dudit lieu, Guillaume, sieur de Miniac, conseillers au parlement de Bretagne, Charles et Marie-Guillaume de Lanjamet, le 30 octobre 1668 à Rennes.

  • Maintenue devant la Chambre de réformation de la noblesse en Bretagne de Jacques du Vergier, écuyer, sieur de Kerhorlay, Jérôme et Jean du Vergier, ses frères puînés, le 24 janvier 1671.

  • Maintenue devant la Chambre de réformation de la noblesse en Bretagne de messire Paul du Vergier, chevalier, sieur de Meneguen, conseiller du roi et sénéchal de la juridiction royale d’Hennebont, et messire Mathurin du Vergier, son fils aîné, le 15 avril 1669 à Rennes.

  • Maintenue devant la Chambre de réformation de la noblesse en Bretagne de Anne de Brullon, comte dudit lieu, chevalier, seigneur baron banneret de la Muce, conseiller du roy en ses Conseils, introducteur des ambassadeurs et princes étrangers prés Sa Majesté, messire Gilles-Louis de Brullon, chevalier, seigneur du Plessix-Brullon, demoiselles Anne-Geneviève et Jeanne-Judith de Brullon, le 17 décembre 1668.

  • Maintenue devant la Chambre de réformation de la noblesse en Bretagne de François Chatton, écuyer, sieur des Vaux, Mathurin, sieur de la Haysdurand, son fils aîné, François-Allain, sieur de la Ville-Morhen, René, sieur de Sainct-Trimoël, Maurice, sieur du Bois, Charles, sieur de la Tertrée, et Jean Chatton, sieur de Lermo, le 30 janvier 1669.

  • Maintenue devant la Chambre de réformation de la noblesse en Bretagne de
    Gabriel du Boisgelin, chevalier, seigneur du Boisgelin, François, Maurice, Gilles, René, Pierre, Françoise, Claudine et Gabrielle du Boisgelin, le 3 juin 1669 à Rennes.

  • Maintenue devant la Chambre de réformation de la noblesse en Bretagne de Jeanne du Boisgelin, compagne de messire Louis Rogon, chevalier, seigneur de Carcaradec, le 13 avril 1669 à Rennes.

  • Maintenue devant la Chambre de réformation de la noblesse en Bretagne de Robert du Boisgelin, écuyer, sieur de la Garenne, Gilles du Boisgelin, écuyer, sieur de Kerdu, et René du Boisgelin, écuyer, sieur du Bot, le 15 décembre 1668 à Rennes.

  • L’Olivier - Preuves pour la Petite Écurie (1688)

    Transcription, le 20 juillet 2012.

    Preuves de la noblesse de Sébastien L’Olivier de St-Maur, présente pour être reçu page du roi dans sa Petite Écurie, sous la charge de monsieur le comte de Béringhen, premier écuyer de Sa Majesté.

  • Maintenue devant la Chambre de réformation de la noblesse en Bretagne de Jean du Boisgelin, chevalier, vicomte de Mesneuf, Gabriel, Charles, Claire, Claude, François, Toussaint, François-Benjamin et autre Toussaint du Boisgelin, le 7 décembre 1668 à Rennes.

  • Preuves de la noblesse de René-Gabriel le Rouge de Guerdavid agréé par le Roi pour être élevé page de Sa Majesté dans sa Grande écurie sous le commandement de SA monseigneur le prince Charles de Lorraine, grand écuyer de France.

  • Preuves de la noblesse de Charles le Rouge de Guerdavid agréé par le roi pour être élevé page de Sa Majesté dans sa Grande Écurie sous le commandement de S. A. monseigneur le prince Charles de Lorraine, Grand Écuyer de France.

  • Maintenue devant la Chambre de réformation de la noblesse en Bretagne de messire Hippolyte d’Argentré, chevalier, conseiller du roi en ses Conseils d’État et Privé et de ses Finances et en son Grand Conseil, seigneur des châtellenies de Betton, Gosnes, Chamballan et des Perrines, le 8 novembre 1668 à Rennes.

  • Procès-verbal des preuves de la noblesse de Jean-Louis Le Rouge de Guerdavid agréé par le Roi pour être admis au nombre des gentilshommes que Sa Majesté fait élever dans le collège royal de la Flèche.

  • Preuves de la noblesse de Michel-Gabriel Le Rouge de Guerdavid agréé par le roi pour être élevé page de Sa Majesté dans la Grande Écurie sous le commandement de S. A. Monseigneur le Prince Charles de Lorraine, Grand écuyer de France.

  • Procès-verbal des preuves de la noblesse de Joseph-François-Bernard-Gabriel-Marie de Blois de la Calande agréé par le Roi pour être admis au nombre des gentilshommes que Sa Majesté fait élever dans le Collège royal de la Flèche.

  • Procès-verbal des preuves de la noblesse de Aimar-Joseph-Emmanuel-Raphaël de Blois de la Calande agréé par le Roi pour être admis au nombre des gentilshommes que Sa Majesté fait élever dans l’Hôtel de l’École royale militaire.

  • Procès-verbal des preuves de la noblesse de Claude-Laurent-Joseph Siochan de Kersabiec, agréé par le Roi pour être admis au nombre des gentilshommes que Sa Majesté fait élever dans l’Hôtel de l’École royale militaire.

  • Procès-verbal des preuves de la noblesse de César-Auguste Poulain de Mauny, agréé par le roi pour être admis au nombre des gentilshommes que Sa Majesté fait élever dans le Collège royal de la Flèche.

  • Procès-verbal des preuves de la noblesse de François-Marie-Louis-Charles du Plessis d’Argentré de Pontestan, agréé par le Roi pour être admis au nombre des gentilshommes que Sa Majesté fait élever dans le Collège royal de la Flèche.

  • Procès-verbal des preuves de la noblesse de Gabriel-Louis-Mathurin de Trepezec agréé par le Roi pour être admis au nombre des gentilshommes que Sa Majesté fait élever dans l’Hôtel de l’École royale militaire .