Tudchentil

Les sources sur les gentilshommes bretons

L'histoire de Keroulas

Du Moyen Âge à nos jours

Par la famille de Keroulas.

Depuis le Moyen-Âge, le berceau de la famille de Keroulas se trouve au manoir de Keroulas à Brélès, en Pays de Léon. Plus de 6 siècles et près de 20 générations plus tard, cette belle demeure du XVIIe siècle est toujours la résidence de descendants de la famille.

Le manoir de Keroulas conserve de précieuses archives dont les plus anciennes datent de la fin des années 1300. Elles ont permis de remonter aux périodes les plus reculées de l’histoire familiale.

Le nom de famille de Keroulas s’est éteint en Pays de Léon au XVIIIe siècle. Les Keroulas d’aujourd’hui descendent de Ronan Mathurin de Keroulas (1730-1810) qui s’installe vers 1764 au manoir de Tal ar Roz au Juch près de Douarnenez. Sa nombreuse postérité estimée à plus de 5.000 personnes a surtout essaimé au Juch et dans les communes environnantes.

Ce beau livre illustré, travail collectif de plusieurs enfants de la famille, vous invite à plonger dans la destinée des Keroulas, à suivre son évolution au fil des siècles et à découvrir de nombreux épisodes parfois très surprenants.

Le livre est en vente chez l’éditeur aux éditions Récits au prix de 35 €.

Tudchentil a 20 ans !

De septembre 2002 à septembre 2022, 20 ans se sont écoulés.
Pour fêter cet anniversaire particulier, nous appuyons sur
l'accélérateur et publierons plus de 25 articles ce mois-ci !

Merci de votre fidélité et de votre soutien pour les 20 prochaines années !

Bonne année !

Joyeux Noël et bonne année !

Soutenez Tudchentil, en 2021, adhérez à notre association !

La Nativité tirée d'un livre d'heures à l'usage de Saint-Malo, © Bibliothèque Rennes Métropole, ms. 1510, f. 37, détail.

Voute et sablière de l'église Saint-Melaine de Morlaix, XV et XVIe siècles.
Photo A. de la Pinsonnais (2009).

Jean-Claude Bourgeois

Ses articles

  • Maintenue devant la Chambre de réformation de la noblesse en Bretagne de messire Guy de Brézal, chevalier, sieur dudit lieu, Coëtelant et Rosnivinen, faisant tant pour lui que pour messire Joseph de Brézal, son fils, le 13 décembre 1668.

  • Maintenue devant la Chambre de réformation de la noblesse en Bretagne de François-Hiacinte de Penfentenyo, chevalier, sieur de Kermorus, Jean-Baptiste, Sébastien, Charles, Jean, Jean-Baptiste, autre Sébastien, autre Charles, Corentin, Tanguy, Jacques, Yvon, Charles-Christophe, autre Charles, Alain, autre Sébastien, Louis, René, Jean, François, Yves, Guillaume et autre Jacques de Penfentenyo, le 12 août 1669.

  • Maintenue par la Chambre de réformation de la noblesse en Bretagne de Joseph et Tanguy de Kersauson, Corantin, Tanguy, Margueritte et Françoise de Kersauson, et Mathieu de Kersauson, le 12 juin 1669.

  • Maintenue devant la Chambre de réformation de la noblesse en Bretagne de Jean de Kerouartz, sieur de la Motte, François, sieur de Kermao, Joseph-Hyacinte, sieur de l’Isle, François-Gilles-Michel, Claude, Marye, Françoise, Claudine et autre Claude de Kerouartz, le 11 mai 1669.

  • Maintenue devant la Chambre de réformation de la noblesse en Bretagne de François-Paul-Xavier de Kerouartz, chevalier, sieur dudit lieu de Kerouartz, le 11 mai 1669 à Rennes.

  • Maintenue devant la Chambre de réformation de la noblesse en Bretagne de Rodolphe de Kersaintgilly, écuyer, sieur de Kersaliou, Prigent, Hamon, Pierre, Olivier et Joseph de Kersaintgilly, le 23 août 1669, à Rennes.

  • Maintenue par la Chambre de réformation de la noblesse en Bretagne de Prigent de Kersauson, chevalier, seigneur de Coatmeret, Gabriel, Claude, Pierre, Guillaume et ses deux fils, Sébastien et ses deux fils, Gilles, Hamon, François et Paul de Kersauson, le 26 mars 1669

  • Maintenue devant la Chambre de réformation de la noblesse en Bretagne de Guy du Coëtlosquet, chevalier, seigneur dudit lieu, Charles-Louis son fils ainé, Alain-François, son fils puîné, Robert, Sébastien et Pierre du Coëtlosquet, frères puînés de Guy, Barbe, Louise-Françoise et Marie-Anne du Coëtlosquet, ses sœurs, le 26 juin 1669.

  • Rogon - Preuves pour la Petite Écurie (1729)

    Transcription, le 6 septembre 2011.

    Preuves de la noblesse de Louis-Jean Rogon de Carcaradec agréé pour estre reçu Page du Roi dans la Petite Écurie sous la charge de monsieur le marquis de Béninghen, Premier ecuyer de sa Majesté.

  • Salaun - Réformation de la noblesse (1670)

    Transcription, le 21 janvier 2009.

    Salaun D’argent à une hure de sanglier arrachée de sable couronnée d’or. Extrait des registres de la chambre etablie par le Roy pour la refformation de la Noblesse du pays et duché de Bretagne par lettres (...)