Tudchentil

Les sources sur les gentilshommes bretons

L'histoire de Keroulas

Du Moyen Âge à nos jours

Par la famille de Keroulas.

Depuis le Moyen-Âge, le berceau de la famille de Keroulas se trouve au manoir de Keroulas à Brélès, en Pays de Léon. Plus de 6 siècles et près de 20 générations plus tard, cette belle demeure du XVIIe siècle est toujours la résidence de descendants de la famille.

Le manoir de Keroulas conserve de précieuses archives dont les plus anciennes datent de la fin des années 1300. Elles ont permis de remonter aux périodes les plus reculées de l’histoire familiale.

Le nom de famille de Keroulas s’est éteint en Pays de Léon au XVIIIe siècle. Les Keroulas d’aujourd’hui descendent de Ronan Mathurin de Keroulas (1730-1810) qui s’installe vers 1764 au manoir de Tal ar Roz au Juch près de Douarnenez. Sa nombreuse postérité estimée à plus de 5.000 personnes a surtout essaimé au Juch et dans les communes environnantes.

Ce beau livre illustré, travail collectif de plusieurs enfants de la famille, vous invite à plonger dans la destinée des Keroulas, à suivre son évolution au fil des siècles et à découvrir de nombreux épisodes parfois très surprenants.

Le livre est en vente chez l’éditeur aux éditions Récits au prix de 35 €.

Tudchentil a 20 ans !

De septembre 2002 à septembre 2022, 20 ans se sont écoulés.
Pour fêter cet anniversaire particulier, nous appuyons sur
l'accélérateur et publierons plus de 25 articles ce mois-ci !

Merci de votre fidélité et de votre soutien pour les 20 prochaines années !

Bonne année !

Joyeux Noël et bonne année !

Soutenez Tudchentil, en 2021, adhérez à notre association !

La Nativité tirée d'un livre d'heures à l'usage de Saint-Malo, © Bibliothèque Rennes Métropole, ms. 1510, f. 37, détail.

Voute et sablière de l'église Saint-Melaine de Morlaix, XV et XVIe siècles.
Photo A. de la Pinsonnais (2009).

Patrick Brangolo

Ses articles

  • Maintenue devant la Chambre de réformation de la noblesse en Bretagne de Pierre de Kerverder, écuyer, sieur de Bauregard, et Philippes de Kerverder, écuyer, sieur de Saint-Hugeon, le 26 février 1669.

  • Maintenue devant la Chambre de réformation de la noblesse en Bretagne de Yves de Monti, chevalier, Yves, son fils aîné, Claude, Charles et Louis de Monty, ses enfants puînés, et Yves-Joseph de Monti, son père, le 22 janvier 1669.

  • Maintenue devant la Chambre de réformation de la noblesse en Bretagne de François de Fontlebon, chevalier, sieur dudit lieu, Jean-Gilles, Jacques, François-René, Anonyme, Bertrand, Jacques, Julien, Louis et Georges de Fontlebon, le 6 juin 1669 à Rennes.

  • Maintenue devant la Chambre de réformation de la noblesse en Bretagne de Charles Le Gobien, écuyer, sieur des Douët et de Launay-Quinard, missire Guillaume Le Gobien, sieur de la Tréhennais, docteur de Sorbonne, prêtre, et autre écuyer Charles Le Gobien, le 19 octobre 1668.

  • Maintenue devant la Chambre de réformation de la noblesse en Bretagne de Henry Henry, sieur de Kerhouantenan, Pierre, autre Pierre Henry, Jean, Claude, et Yves Henry, le 14 mai 1669 à Rennes.

  • Maintenue devant la Chambre de réformation de la noblesse en Bretagne de Jean Louail, écuyer, sieur de la Saudraie et y demeurant, le 10 juin 1670 à Rennes.

  • Maintenue devant la Chambre de réformation de la noblesse en Bretagne de Louis de la Roche, chevalier, seigneur de la Roche-Saint-André, Louis de la Roche, son fils aîné, Claude et François de la Roche, ses enfants puînés, Jean et René de la Roche, chevaliers, ses frères puînés, le 28 février 1669.

  • Maintenue devant la Chambre de réformation de la noblesse en Bretagne de Bertrand de la Forest, écuyer, sieur de la Gesmeraye, Louis de la Forest, sieur des Chapelles, Jean de la Forest, sieur des Aulnays, et Joseph de la Forest, sieur dudit lieu, le 22 janvier 1669 à Rennes.

  • Maintenue devant la Chambre de réformation de la noblesse en Bretagne de Fiacre Gaësdon, écuyer, fils mineur de feu Robert Gaesdon et Marye des Timbrieuc, Judes, sieur du Bois, Jean, et missire Charles Gaesdon, sieur des Cormiers, le 13 juin 1669 à Rennes.

  • Seigneurs de Goulaine, de Laudouiniere, du Gast, de la Pasquelais, de la Sauvagerie, des Mesliers, etc… Goulaine (de) Une fleur de lys et demy d’or, en champs d’azur, et trois demis leopars, en champs de (...)

  • Arrêt de maintenue de noblesse en faveur de MM. du bahuno, rendu par la Chambre de réformation de la noblesse en Bretagne en 1668.

  • Floch - Réformation de la noblesse (1670)

    Transcription, le 18 janvier 2011.

    Maintenue de noblesse devant la Chambre de réformation en Bretagne de Maurice Floch, écuyer, sieur de Mezvilly, fils unique de feu Maurice Floch, vivant sieur dudit lieu de Mezvilly, et de Marie Le Rouge, demeurant à son manoir de K/lever, le 21 octobre 1670 à Rennes.