Tudchentil

Les sources sur les gentilshommes bretons

L'histoire de Keroulas

Du Moyen Âge à nos jours

Par la famille de Keroulas.

Depuis le Moyen-Âge, le berceau de la famille de Keroulas se trouve au manoir de Keroulas à Brélès, en Pays de Léon. Plus de 6 siècles et près de 20 générations plus tard, cette belle demeure du XVIIe siècle est toujours la résidence de descendants de la famille.

Le manoir de Keroulas conserve de précieuses archives dont les plus anciennes datent de la fin des années 1300. Elles ont permis de remonter aux périodes les plus reculées de l’histoire familiale.

Le nom de famille de Keroulas s’est éteint en Pays de Léon au XVIIIe siècle. Les Keroulas d’aujourd’hui descendent de Ronan Mathurin de Keroulas (1730-1810) qui s’installe vers 1764 au manoir de Tal ar Roz au Juch près de Douarnenez. Sa nombreuse postérité estimée à plus de 5.000 personnes a surtout essaimé au Juch et dans les communes environnantes.

Ce beau livre illustré, travail collectif de plusieurs enfants de la famille, vous invite à plonger dans la destinée des Keroulas, à suivre son évolution au fil des siècles et à découvrir de nombreux épisodes parfois très surprenants.

Le livre est en vente chez l’éditeur aux éditions Récits au prix de 35 €.

Tudchentil a 20 ans !

De septembre 2002 à septembre 2022, 20 ans se sont écoulés.
Pour fêter cet anniversaire particulier, nous appuyons sur
l'accélérateur et publierons plus de 25 articles ce mois-ci !

Merci de votre fidélité et de votre soutien pour les 20 prochaines années !

Bonne année !

Joyeux Noël et bonne année !

Soutenez Tudchentil, en 2021, adhérez à notre association !

La Nativité tirée d'un livre d'heures à l'usage de Saint-Malo, © Bibliothèque Rennes Métropole, ms. 1510, f. 37, détail.

Château de la Moglais, bâti par la famille du Bouilly, près de Lamballe (XVIIIe siècle).
Photo A. de la Pinsonnais (2005).

Michau - Généalogie (d’après Ms français 32139)

Dimanche 2 octobre 2011, transcription de Amaury de la Pinsonnais.

Adhérez à Tudchentil !

Notice d'adhésion 2023 à Tudchentil, à remplir et à envoyer avec votre chèque au siège de l'association.

Catégories de l'article

Source

Généalogies de parlementaires parisiens, BNF, Département des manuscrits, Français 32139, tome II, pages 217-218.

Citer cet article

Généalogies de parlementaires parisiens, BNF, Département des manuscrits, Français 32139, tome II, pages 217-218, transcrit par Amaury de la Pinsonnais, 2011, en ligne sur Tudchentil.org, consulté le 29 février 2024,
www.tudchentil.org/spip.php?article879.

Télécharger cet article

Michau - Généalogie (d’après Ms français 32139)
64.5 kio.

Originaires de ....

Porte d’argent à un aigle à deux testes eployé de sable.

I degré.

Jacque Michau, sieur de Montaran, receu secretaire du Roy en la Chancellerie de Bretagne le .....  [1] et depuis tresorier general des États de cette province en l’année ...., mort le ..... agé de ... ans, avoit épousé le ..... Marie Le Gouverneur morte le ...

 Jean Jacque Michau, qui suit,
 Michel Michau de Montaran, sous-lieutenant dans le regiment des Gardes françoises en 1692, lieutenant de la Colonelle en 1693, capitaine en 1698, et enfin brigadier des armées du roy en 1719, mort à Fontainebleau le 30e juin 1731, agé de 56 ans,
 Maurille Michau qui suivra après... A,
 Anne Marie Michau.

II degré.

Jean Jacque Michau, sieur de Montaran, seigneur de Beaurepaire, d’abord tresorier general des États de Bretagne, et depuis receu conseiller au Grand conseil le 25e novembre 1690, dont il est mort doyen le ..... agé de ... ans, avoit epousé en 1eres nopces le .......... et en 2es nopces le ........ Marie Anne de la Pierre, morte le ....., fille de Thomas de la Pierre de Thalouët, seigneur de Freneur, capitaine garde coste de l’evesché de Vannes, et de Louise Cudo, dont il eut :

1er lit.
 Jacques Marie Jerosme Michau, qui suit,

2e lit.
 Jean Jacque Michau, sieur de Thieux, receu conseiller au Parlement le 16e juillet 1732, mort le 2e decembre 1738 agé de 26 ans.

III degré.

Jacque Marie Jerosme Michau de Montaran, seigneur de Lisse et de Beaurepaire, receu conseiller au parlement et commissaire aux requestes du palais le 8e may 1722, depuis intendant du commerce, avoir epousé le 29e mars 1729 Marie Marguerite Vireau, fille de Louis François Vireau des Epoisses, seigneur de Villeffix, maitre de la Chambre aux deniers, et de Marguerite de Montehy dont il eut :

[page 218]

[Un blanc est laissé.]

II degré.

A. Maurille Michau de Montaran, seigneur de Ruberso, receu conseiller au Grand conseil le 17e septembre 1695, puis conseiller au Parlement de Bretagne le10e septembre 1697, et enfin senechal au présidial de Rennes par la demission de René Le Prestre de Lezonnet son beau-frère en 1700, mort le 12e octobre 1738 agé de 68 ans, fils de Jacque Michau sieur de Montaran, tresorier general des États de Bretagne, et de Marie Le Gouverneur, avoit épousé le ....

[La généalogie se termine ainsi.]


[1Ainsi en blanc. Nous indiquerons par la suite tous les blancs par des pointillés.