Tudchentil

Les sources sur les gentilshommes bretons

L'histoire de Keroulas

Du Moyen Âge à nos jours

Par la famille de Keroulas.

Depuis le Moyen-Âge, le berceau de la famille de Keroulas se trouve au manoir de Keroulas à Brélès, en Pays de Léon. Plus de 6 siècles et près de 20 générations plus tard, cette belle demeure du XVIIe siècle est toujours la résidence de descendants de la famille.

Le manoir de Keroulas conserve de précieuses archives dont les plus anciennes datent de la fin des années 1300. Elles ont permis de remonter aux périodes les plus reculées de l’histoire familiale.

Le nom de famille de Keroulas s’est éteint en Pays de Léon au XVIIIe siècle. Les Keroulas d’aujourd’hui descendent de Ronan Mathurin de Keroulas (1730-1810) qui s’installe vers 1764 au manoir de Tal ar Roz au Juch près de Douarnenez. Sa nombreuse postérité estimée à plus de 5.000 personnes a surtout essaimé au Juch et dans les communes environnantes.

Ce beau livre illustré, travail collectif de plusieurs enfants de la famille, vous invite à plonger dans la destinée des Keroulas, à suivre son évolution au fil des siècles et à découvrir de nombreux épisodes parfois très surprenants.

Le livre est en vente chez l’éditeur aux éditions Récits au prix de 35 €.

Tudchentil a 20 ans !

De septembre 2002 à septembre 2022, 20 ans se sont écoulés.
Pour fêter cet anniversaire particulier, nous appuyons sur
l'accélérateur et publierons plus de 25 articles ce mois-ci !

Merci de votre fidélité et de votre soutien pour les 20 prochaines années !

Bonne année !

Joyeux Noël et bonne année !

Soutenez Tudchentil, en 2021, adhérez à notre association !

La Nativité tirée d'un livre d'heures à l'usage de Saint-Malo, © Bibliothèque Rennes Métropole, ms. 1510, f. 37, détail.

Cathédrale de Nantes, armes de la Bretagne.
Photo A. de la Pinsonnais (2007).

3 - Extrait des registres du Parlement de Bretagne

Mardi 3 janvier 2012, texte saisi par Amaury de la Pinsonnais.

Adhérez à Tudchentil !

Notice d'adhésion 2023 à Tudchentil, à remplir et à envoyer avec votre chèque au siège de l'association.

Catégories de l'article

Source

Extrait de La Noblesse de Bretagne devant la Chambre de la Réformation 1668-1671 – Comte de Rosmorduc, 1896, tome I, p. IX-X.

Citer cet article

Extrait de La Noblesse de Bretagne devant la Chambre de la Réformation 1668-1671 – Comte de Rosmorduc, 1896, tome I, p. IX-X, 2012, en ligne sur Tudchentil.org, consulté le 18 avril 2024,
www.tudchentil.org/spip.php?article647.

Télécharger l’article

Extrait des registres du Parlement de Bretagne
54.6 kio.

Veu par la Cour, Chambres et semestres assemblez, suyvant l’arrest d’icelle du 8 de ce mois :

Les lettres patentes du Roy, en forme de Jussion, donnees à St-Germain en Laye, le [p. X] 27 May dernier, signees : LOUIS, et plus bas, par le Roy : de Lionne, et scellees du grand sceau de cire jaune sur simple queue.

Autres lettres de cachet de Sa Majesté, addressantes à ladite Cour, donnees aussi à St-Germain en Laye, ledit jour 27 May dernier, signees : LOUIS, et plus bas, par le Roy : de Lionne, par lesquelles ledit seigneur Roy mande à ladite Cour qu’ayant veu l’arrest d’icelle rendu, Chambres et Semestres assembles, le 14 May dernier, sur les lettres patentes de Sa Majesté en forme de commission du mois de Janvier dernier, contre les usurpateurs de noblesse, elle ait (nonobstant ledit arrest et sans s’arrester aux modifications portees par iceluy, et à tous autres empeschemens que Sadite Majesté a levez et ostez) à proceder à l’enregistrement pur et simple de sesdites lettres du 20 de Janvier dernier, et icelles faire executer selon leur forme et teneur, sans attendre autre jussion plus expresse.

La requeste des Gens des trois Estats de cette province, à ce qu’il pleust à la Cour leur adjuger coppies desdites lettres et icelles renvoyer, pour estre representees à leur prochaine assemblee et cependant en sursoir la verification et execution.

Conclusions du Procureur General du Roy et tout consideré.

La Cour a ordonné et ordonne que lesdites lettres de commission du mois de Janvier dernier 1668 et de Jussion du 27 May aussi dernier seront leues et publiees en l’audience publique de ladite Cour et registrees au Greffe d’icelle pour avoir effet suivant la volonté du Roy, et que coppie d’icelles et du present arrest seront, à la diligence dudit Procureur General du Roy, envoyees aux sieges presidiaux et royaux de ce ressort, pour à la diligence de ses substituts y estre pareillement leues et publiees, à ce que personne n’en ignore.

Fait en Parlement, à Rennes, Chambres et Semestres assemblez, le 30 Juin 1668.

Signé : d’Argouges.

J. des Cartes.

(Minute originale. - Archives du Parlement de Bretagne.)