Tudchentil

Les sources sur les gentilshommes bretons

Tromelin et Suffren

Un conflit entre marins

Par Claude-Youenn Roussel et Claude Forrer. Préface du contre-amiral Caron.

Au milieu de la guerre d'Amérique, dans l'océan Indien, des officiers aux bons états de service sont jetés à la porte de la Marine sur une appréciation colérique et dépréciative de Suffren, leur chef.

Parmi eux se trouve un Breton de Morlaix, Bernard Marie Boudin de Tromelin. Condamné sans jugement suite aux lettres venimeuses de son chef, il fait imprimer pour se défendre un Mémoire justificatif que personne n'accepte de lire dans les hautes sphères, l'empêchant ainsi de s'expliquer.

C'est ce texte rarissime qui est produit ici, empli d'une infinité de renseignements historiques, maritimes et militaires, commenté, annoté et analysé, accompagné de multiples autres documents dont les lettres officielles et privées de Suffren.

Claude-Youenn Roussel (membre de Tudchentil), spécialiste reconnu de la Bretagne et de la marine du XVIIIe siècle, a publié de nombreux livres (deux prix du Patrimoine maritime en 1992, prix de l'Académie de Marine en 2011, prix national de la Marine ACORAM en 2012). Le commandant Claude Forrer, capitaine au long cours en retraite, s'est passionné pour l'Histoire maritime ancienne et moderne. Il est l'auteur de diverses publications spécialisées.

En vente sur Amazon.fr au format broché (29€) ou au format Kindle (22,99€).

Bonne année !

Joyeux Noël et bonne année !

Soutenez Tudchentil, en 2021, adhérez à notre association !

La Nativité tirée d'un livre d'heures à l'usage de Saint-Malo, © Bibliothèque Rennes Métropole, ms. 1510, f. 37, détail.

Le donjon du Grand-Fougeray (ou tour du Guesclin), seul vestige du château-fort du XIIIe siècle.
Photo A. de la Pinsonnais (2008).

Denys/Denis - Réformation de la noblesse (arrêt interlocutoire, juin 1669)

Dimanche 28 novembre 2021, transcription de Armand Chateaugiron.

Adhérez à Tudchentil !

Notice d'adhésion 2022 à Tudchentil, à remplir et à envoyer avec votre chèque au siège de l'association.

Catégories de l'article

Source

Archives départementales d’Ille-et-Vilaine, 1BI8.

Citer cet article

Archives départementales d’Ille-et-Vilaine, 1BI8, transcrit par Armand Chateaugiron, 2021, en ligne sur Tudchentil.org, consulté le 12 août 2022,
www.tudchentil.org/spip.php?article1478.

Denys/Denis - Réformation de la noblesse (arrêt interlocutoire, juin 1669)

Télécharger ou imprimer cet article
226.6 ko.

27e juin 1669, no 228 [1]

 

Monsieur d’Argouges, premier president

Monsieur Huart, rapporteur

 

Entre le procureur general du roy, demandeur, d’une part,

Et Pasquier Denys, escuier, sieur dudit lieu, demeurant en son manoir du Boys, parroisse de Saint Gouesnou, evesché de Leon, ressort de Saint Renan et Brest, deffendeur, d’autre part.

Veu par la Chambre etc. un extrait de comparution fait au greffe de ladite Chambre le 12e octobre dernier contenant la declaration de maitre Pierre Guybert, procureur de dame Françoise Le Gonidec, dame du Boys, demisionnaire dudit deffendeur, de soustenir pour ledit Denys le qualitté d’escuyer par luy et ses predecesseurs prises, et qu’il porte pour armes d’or à deux faces d’azur ondées surmontées d’un pin aussi d’azur [2].

Filliation et genealogie dudit deffendeur inserée dans son induction cy après, par laquelle il est articullé qu’il est issu de Tanguy Denys, lequel estoit fils de François, ledit François fils de Jan et ledit Jan fils d’Allain.

Induction d’actes et pieces dudit deffendeur fournye au procureur general du roy le 27e may dernier tendante et les conclusions y prises à ce que ledit Denys et ses enfans soint maintenus aux qualittés de nobles et d’escuyers, ainsy que leurs predecesseurs d’antienne extraction, et à jouir de tous des privileges attribués aux nobles de la province, et ordonner qu’ils soint employés au catalogue des nobles de ladite province sous le ressort de Saint Renan et Brest.

D’or à deux fasces ondées d’azur, surmontées en chef d’un pin de même.

Contredits du procureur general du roy, fournis au procureur dudit deffendeur le 5e de ce present moys de juin.

Conclusions par iceux à ce que ledit deffendeur soit declaré usurpateur du tiltre de noblesse et condamné en l’amande de 400 livres et aux 2 sols pour livre d’icelle.

Et tout ce qu’a esté mis vers ladite Chambre, muremant consideré.

 

Il sera dit que la Chambre, avant faire droit en l‘instance, a ordonné et ordonne que ledict deffandeur justiffira plus amplemant et par autres actes que ceux par luy produits sa qualitté et son gouvernemant noble, et apparoistra les prisages mentionnés aux partages par luy produits, le tout dans le moys, pour ce fait et communiqué au procureur general [folio 1v] general [3] du roy estre ordonné ce qu’il appartiendra.

Faict en laditte Chambre à Rennes le 27e juin 1669.

[Signé] d’Argouges, Huart.


[1Il s’agit du numéro au greffe de la Chambre de réformation.

[2En marge : Pour chiffrature, de Lantivy, Aumon, Picquet du Boisguy.

[3Ainsi en double.