Tudchentil

Les sources sur les gentilshommes bretons

Tromelin et Suffren

Un conflit entre marins

Par Claude-Youenn Roussel et Claude Forrer. Préface du contre-amiral Caron.

Au milieu de la guerre d'Amérique, dans l'océan Indien, des officiers aux bons états de service sont jetés à la porte de la Marine sur une appréciation colérique et dépréciative de Suffren, leur chef.

Parmi eux se trouve un Breton de Morlaix, Bernard Marie Boudin de Tromelin. Condamné sans jugement suite aux lettres venimeuses de son chef, il fait imprimer pour se défendre un Mémoire justificatif que personne n'accepte de lire dans les hautes sphères, l'empêchant ainsi de s'expliquer.

C'est ce texte rarissime qui est produit ici, empli d'une infinité de renseignements historiques, maritimes et militaires, commenté, annoté et analysé, accompagné de multiples autres documents dont les lettres officielles et privées de Suffren.

Claude-Youenn Roussel (membre de Tudchentil), spécialiste reconnu de la Bretagne et de la marine du XVIIIe siècle, a publié de nombreux livres (deux prix du Patrimoine maritime en 1992, prix de l'Académie de Marine en 2011, prix national de la Marine ACORAM en 2012). Le commandant Claude Forrer, capitaine au long cours en retraite, s'est passionné pour l'Histoire maritime ancienne et moderne. Il est l'auteur de diverses publications spécialisées.

En vente sur Amazon.fr au format broché (29€) ou au format Kindle (22,99€).

Bonne année !

Joyeux Noël et bonne année !

Soutenez Tudchentil, en 2021, adhérez à notre association !

La Nativité tirée d'un livre d'heures à l'usage de Saint-Malo, © Bibliothèque Rennes Métropole, ms. 1510, f. 37, détail.

Château de Champtocé, où naquit Gilles de Laval, seigneur de Rais (XIII-XVIe siècles) .
Photo A. de la Pinsonnais (2006).

Cherbonneau - Ordonnance de mise au greffe (1668)

Vendredi 15 octobre 2021, transcription de Armand Chateaugiron.

Adhérez à Tudchentil !

Notice d'adhésion 2021 à Tudchentil, à remplir et à envoyer avec votre règlement au siège de l'association.

Catégories de l'article

Source

Archives départementales d’Ille-et-Vilaine, 1BI5.

Citer cet article

Archives départementales d’Ille-et-Vilaine, 1BI5, transcrit par Armand Chateaugiron, 2021, en ligne sur Tudchentil.org, consulté le 7 décembre 2021,
www.tudchentil.org/spip.php?article1465.

Cherbonneau - Ordonnance de mise au greffe (1668)

Télécharger ou imprimer cette transcription
377.2 ko.

 

9e novembre 1668

 

Extrait du registre des plumitifs de la Chambre établie par le roy pour la reformation de la noblesse de Bretagne.

Audience du vendredi 9e novembre 1668.
Messire Guy Le Meneust, président
Messire François Loaisel, président

 

Conseillers [1]
Descartes, F. Le Febvre, de Brehand, Barrin, de Langle, Saliou, de Lesrat, Le Jacobin, de Lopriac, N. Le Feuvre, de La Bourdonnays, Raoul.

Entre le procureur général du roy demandeur, et Gabriel Cherbonneau, sieur de Leschassays, de la paroisse de la Brussiere, evesché de Nantes, défendeur, op. Prévost, procureur.

 

La Chambre a ordonné que dans un mois le défendeur mettra au greffe son induction d’actes justifian la qualité par lui soustenue.

 

Compulsé et fidellement collationné à la minutte deposée au greffe de la cour aux fins d’arrêt d’icelle du 12 mars 1777 rendue sur la requête des gens des trois Etats de cette province, poursuitte et diligence de messire Jacques Anne de la Bourdonnaye, chevalier, seigneur de Boishullin, leur procureur sindic, par nous messire [folio 1v] Jacques François René Huart, chevalier, seigneur de la Bourdonnaye, conseiller du roy, doyen de sa cour de parlement de Bretagne, commis à cet effet par le dit arrêt, ayant avec nous pour adjoint ecuyer Louis Claude Marie Picquet du Boisguy, conseiller du roy, greffier en chef civil de la ditte cour, en presence de messire Anne Jacques Raoul de Caradeuc, chevalier, marquis du dit nom, conseiller du roy en ses conseils et son procureur général au même parlement, au palais à Rennes, le … fin.

Monsieur de la Bourdonnaye se trouvant dangereusement malade, nous messire Louis François Charrette, chevalier, baron de la Coliniere, conseiller du roy en la chambre du dit parlement et chevalier de l’ordre de Malthe, en vertu d’arrêt du 17 avril 1780, avons signé le present, après l’avoir de nouveau compulsé en presence des mêmes et pareille requisition.

A Rennes le 19e may 1780.

 

[Signé] Charette de la Coliniere


[1En marge : Pour chiffrature, Charette.