Tudchentil

Les sources sur les gentilshommes bretons

L'histoire de Keroulas

Du Moyen Âge à nos jours

Par la famille de Keroulas.

Depuis le Moyen-Âge, le berceau de la famille de Keroulas se trouve au manoir de Keroulas à Brélès, en Pays de Léon. Plus de 6 siècles et près de 20 générations plus tard, cette belle demeure du XVIIe siècle est toujours la résidence de descendants de la famille.

Le manoir de Keroulas conserve de précieuses archives dont les plus anciennes datent de la fin des années 1300. Elles ont permis de remonter aux périodes les plus reculées de l’histoire familiale.

Le nom de famille de Keroulas s’est éteint en Pays de Léon au XVIIIe siècle. Les Keroulas d’aujourd’hui descendent de Ronan Mathurin de Keroulas (1730-1810) qui s’installe vers 1764 au manoir de Tal ar Roz au Juch près de Douarnenez. Sa nombreuse postérité estimée à plus de 5.000 personnes a surtout essaimé au Juch et dans les communes environnantes.

Ce beau livre illustré, travail collectif de plusieurs enfants de la famille, vous invite à plonger dans la destinée des Keroulas, à suivre son évolution au fil des siècles et à découvrir de nombreux épisodes parfois très surprenants.

Le livre est en vente chez l’éditeur aux éditions Récits au prix de 35 €.

Tudchentil a 20 ans !

De septembre 2002 à septembre 2022, 20 ans se sont écoulés.
Pour fêter cet anniversaire particulier, nous appuyons sur
l'accélérateur et publierons plus de 25 articles ce mois-ci !

Merci de votre fidélité et de votre soutien pour les 20 prochaines années !

Bonne année !

Joyeux Noël et bonne année !

Soutenez Tudchentil, en 2021, adhérez à notre association !

La Nativité tirée d'un livre d'heures à l'usage de Saint-Malo, © Bibliothèque Rennes Métropole, ms. 1510, f. 37, détail.

Cathédrale de Nantes, armes de la Bretagne.
Photo A. de la Pinsonnais (2007).

Avis de recherche des usurpateurs de noblesse (1697)

Samedi 19 octobre 2019, texte saisi par Armand Chateaugiron.

Adhérez à Tudchentil !

Notice d'adhésion 2023 à Tudchentil, à remplir et à envoyer avec votre chèque au siège de l'association.

Catégories de l'article

Source

Bibliothèque nationale de France, département des manuscrits, Clairambault 1106, fol. 36.

Citer cet article

Bibliothèque nationale de France, département des manuscrits, Clairambault 1106, fol. 36, 2019, en ligne sur Tudchentil.org, consulté le 13 avril 2024,
www.tudchentil.org/spip.php?article1288.

Avis de recherche - des usurpateurs de noblesse (1697)

Télécharger ou imprimer cet article
398.6 kio.

Tous ceux qui ont en leur pouvoir des registres, papiers, et minutes publics, soit de paroisses, de greffes, de notariat, ou autres, lesquels ont négligé jusqu’à present de fournir à Maitres Charles de la Cour de Beauval, chargé par Sa Majesté de la recherche des usurpateurs de noblesse, ses procureurs et commis, leurs estats et certificats tenans lieu d’extraits contenans les noms, sur-noms, qualitez, seigneuries et demeures de toutes sortes de personnes de quelque sexe et qualité qu’elles soient, qui ont pris dans toute sorte d’actes signez d’eux, à leurs requestes, ou par procureurs speciallement fondez, les qualitez d’escuyer, de messire, et de chevalier, même de veuve, fille, ou heritiere d’escuyer, de messire, ou de chevalier, depuis le premier janvier 1668, sont avertis pour la derniere fois que l’execution de l’arrest du Conseil d’estat du 8 janvier 1697 ne sera plus retardée, et que dans la tournée generale qu’on va faire, chacun des désobeissans sera sur le champ contraint par toutes voyes et par corps au payement de la somme de 500 livres d’amende, qui ne pourra estre remise ny moderée, et dont ils ne pourront estre déchargez pour quelque cause et pretexte que ce soit, il seront aussi contraints par les mêmes voyes, au payement de pareille somme de 500 livres d’amende pour chaque usurpateur qu’ils auront obmis de comprendre dans leurs extraits, et aux autres peines, amendes et condamnations que l’usurpateur obmis auroit deu supporter.

Les publications, affiches, et significations ont esté faites, les placards, memoires et modeles imprimez, ont esté distribuez aux mois de may, juin, et juillet 1697. Il a esté envoyé des lettres circulaires, et enfin, les avertissemens ont esté depuis si souvent réiterez aux recteurs, curés, greffiers, notaires, tabellions, et autres personnes publiques, aux veuves, heritiers des greffiers et notaires decedez, et à tous autres detemteurs des papiers et minutes publiques, qu’ils doivent recevoir celuy-cy comme le dernier, et se reprocher les contraintes qui vont estre exercées contr’eux.

Et afin que personne n’ait le pretexte d’ignorer la forme des extraits qu’il doit fournir, chacun en trouvera les memoires et modeles dans les bureaux du controlle des actes où on en a envoyé de nouveaux.

 

Les extraits doivent estre remis aux bureaux cy après.

A Rennes, rue aux Foulons, pour les evêchez de Rennes, Dol et Saint Malo, chez Monsieur Gras, directeur et receveur general de ce recouvrement.

A Nantes, pour l’evêché du même nom, chez Monsieur Meunier, procureur à la chambre des comptes près ladite chambre.

A Vannes, pour l’evêché du même nom et pour le ressort de Ploërmel, chez Monsieur Chevreau, au bas des lices.

A Saint Brieuc, pour l’evêché de ce nom et pour celuy de Treguier, chez Monsieur de l’Epine.

Et à Quimper, pour l’evêché de ce nom et celuy de Leon, chez Monsieur Branda, Terre au Duc.

Ces messieurs donnent les decharges necessaires et valables.