Tudchentil

Les sources sur les gentilshommes bretons

L'histoire de Keroulas

Du Moyen Âge à nos jours

Par la famille de Keroulas.

Depuis le Moyen-Âge, le berceau de la famille de Keroulas se trouve au manoir de Keroulas à Brélès, en Pays de Léon. Plus de 6 siècles et près de 20 générations plus tard, cette belle demeure du XVIIe siècle est toujours la résidence de descendants de la famille.

Le manoir de Keroulas conserve de précieuses archives dont les plus anciennes datent de la fin des années 1300. Elles ont permis de remonter aux périodes les plus reculées de l’histoire familiale.

Le nom de famille de Keroulas s’est éteint en Pays de Léon au XVIIIe siècle. Les Keroulas d’aujourd’hui descendent de Ronan Mathurin de Keroulas (1730-1810) qui s’installe vers 1764 au manoir de Tal ar Roz au Juch près de Douarnenez. Sa nombreuse postérité estimée à plus de 5.000 personnes a surtout essaimé au Juch et dans les communes environnantes.

Ce beau livre illustré, travail collectif de plusieurs enfants de la famille, vous invite à plonger dans la destinée des Keroulas, à suivre son évolution au fil des siècles et à découvrir de nombreux épisodes parfois très surprenants.

Le livre est en vente chez l’éditeur aux éditions Récits au prix de 35 €.

Tudchentil a 20 ans !

De septembre 2002 à septembre 2022, 20 ans se sont écoulés.
Pour fêter cet anniversaire particulier, nous appuyons sur
l'accélérateur et publierons plus de 25 articles ce mois-ci !

Merci de votre fidélité et de votre soutien pour les 20 prochaines années !

Bonne année !

Joyeux Noël et bonne année !

Soutenez Tudchentil, en 2021, adhérez à notre association !

La Nativité tirée d'un livre d'heures à l'usage de Saint-Malo, © Bibliothèque Rennes Métropole, ms. 1510, f. 37, détail.

La Roche-Jagu en Ploëzal, édifié en 1405 par Catherine de Troguindy après autorisation du duc Jean V.
Photo A. de la Pinsonnais (2009).

Extrait du nécrologe de Notre-Dame de Rieux

Dimanche 10 juillet 2022, transcription de Bertrand Yeurc’h.

Adhérez à Tudchentil !

Notice d'adhésion 2023 à Tudchentil, à remplir et à envoyer avec votre chèque au siège de l'association.

Catégories de l'article

Source

Archives départementales du Morbihan, 55 H 15.

Citer cet article

Archives départementales du Morbihan, 55 H 15, transcrit par Bertrand Yeurc'h, 2022, en ligne sur Tudchentil.org, consulté le 20 avril 2024,
www.tudchentil.org/spip.php?article1532.

Extrait du nécrologe de Notre-Dame de Rieux

Télécharger cet article.
162.8 kio.

Extrait du necrologe de l’eglisse de Nôtre Dame de Rieux, ordre de la tres Sainte Trinité.

  • 1430 : L’an mil quatre cents trentes, le 8e jour de janvier, deceda monsieur Jehan, seigneur de Rieux.
  • 1518 : Obitus domini Johannes de Rieux militis, marescalli Britanniæ, anno domini millessimo quingentesimo decimo octovo, die nonâ februarii.
  • 1516 : Die 21â matrii animam exhalauit domina Isabel de Britanniâ, domina de Rieux, anno domini millesimo quingentesimo decimo sexto.
  • Die 23â martii anniversarium nobilium Johannis domini de Rex, et Johannæ dominæ de Rupeforti, 1â dia lunæ in pasione, dies obitûs non notatur.
  • 1318 : Die 19â aprilis obitus nobilis et potentis dominæ dominæ Annæ de Rex, anno domini millesimo trecentesimo decimo octavo quæ dedit nobis quandam capellam munitam.
  • 1548 : Die 26â aprilis anno millesimo quingentesimo quadragesimo octavo obiit Claudius de Rieux.
  • 1532 : Anno domini millesimo quingentesimo trigesimo secundo die nonâ maii decessus domini Claudii de Rieux.
  • 1311 : Die vigesimâ junii anno domini millesimo trecentesimo undecimo, obiit nobilis et potens vir dominus Guillelmus de Rieux, qui decit nobis vigenti quatuor libras redditûs super Ruinas de la Barbotiere.
  • Die 25â julii obitus dominæ Margaritæ de Rieux dominæ de Baesmen [1] annus ne sæculum notantur.
  • Die trigesimâ julii obitus dominæ Johannæ de Rex [2] dominæ de … nec annus nec sæculum notantur.
  • ... [3] : Obitus nobilis et potentis domini Johannis de Reux, fundatoris nostri, qui obiit Parisiis anno millesimo trecentesimo quinquagesimo septimo, et portatus fuit in Bretanniam, et sepultus est in ecclesiâ nostrâ fundata ab illo.
  • 1427 : Die 7â septembris obitus nobilissimi et potentissimi domini Johannis, domini de Rupeforti et de Rieux, anno domini millesimo quadringentesimo vigesimo septimo.
  • 1343 : Die 12â septembris obitus nobilis et potentis dominæ Isabellæ de Clissero, dominæ de Rieux, primæ fundatricis nostræ anno millesimo trecentesimo quadragesimo tertio.
  • 1514 : Anno domini millesimo quingentesimo decimo quatro die vero decimâ nonâ octobris corpus atque ossa domini potentis Petri de Rieux, quondam militis Franciæ asportatum fuit à Picardiâ in conventu de Rieux.
  • 1408 : Die vigesima novembris anno domini millesimo quadringentesimo octavo decessit nobilis miles Franciscus dominus de Rieux.
  • 1526 : Die 31â decembris anno millesimo quingentisimo vigesimo sexto decessit domina Catharina de Laval, domina de Rieux.

[1Ce mot est rayé une première fois puis réécrit juste après.

[2Ce mot est écrit une première fois, puis rayé, suivi de « Reux », lui aussi rayé, et enfin repris en « Rex »

[3On a ici une première année 13.7 rayée, dont on n’a pu lire la décennie, corrigé en 1357, année elle aussi rayée.