Tudchentil

Les sources sur les gentilshommes bretons

L'histoire de Keroulas

Du Moyen Âge à nos jours

Par la famille de Keroulas.

Depuis le Moyen-Âge, le berceau de la famille de Keroulas se trouve au manoir de Keroulas à Brélès, en Pays de Léon. Plus de 6 siècles et près de 20 générations plus tard, cette belle demeure du XVIIe siècle est toujours la résidence de descendants de la famille.

Le manoir de Keroulas conserve de précieuses archives dont les plus anciennes datent de la fin des années 1300. Elles ont permis de remonter aux périodes les plus reculées de l’histoire familiale.

Le nom de famille de Keroulas s’est éteint en Pays de Léon au XVIIIe siècle. Les Keroulas d’aujourd’hui descendent de Ronan Mathurin de Keroulas (1730-1810) qui s’installe vers 1764 au manoir de Tal ar Roz au Juch près de Douarnenez. Sa nombreuse postérité estimée à plus de 5.000 personnes a surtout essaimé au Juch et dans les communes environnantes.

Ce beau livre illustré, travail collectif de plusieurs enfants de la famille, vous invite à plonger dans la destinée des Keroulas, à suivre son évolution au fil des siècles et à découvrir de nombreux épisodes parfois très surprenants.

Le livre est en vente chez l’éditeur aux éditions Récits au prix de 35 €.

Tudchentil a 20 ans !

De septembre 2002 à septembre 2022, 20 ans se sont écoulés.
Pour fêter cet anniversaire particulier, nous appuyons sur
l'accélérateur et publierons plus de 25 articles ce mois-ci !

Merci de votre fidélité et de votre soutien pour les 20 prochaines années !

Bonne année !

Joyeux Noël et bonne année !

Soutenez Tudchentil, en 2021, adhérez à notre association !

La Nativité tirée d'un livre d'heures à l'usage de Saint-Malo, © Bibliothèque Rennes Métropole, ms. 1510, f. 37, détail.

Le gothique flamboyant du cloître de la cathédrale Saint-Tugdual de Tréguier (1461-1468)
Photo A. de la Pinsonnais (2009).

Pastour de Kerjan - Preuves de noblesse pour la Grande Écurie (1725)

Mardi 13 juillet 2021, transcription de Jean-François Coënt.

Adhérez à Tudchentil !

Notice d'adhésion 2023 à Tudchentil, à remplir et à envoyer avec votre chèque au siège de l'association.

Catégories de l'article

Source

Bibliothèque nationale de France, Département des Manuscrits, Français 32104, no 13, folio 30.

Citer cet article

Bibliothèque nationale de France, Département des Manuscrits, Français 32104, no 13, folio 30, transcrit par Jean-François Coënt, 2021, en ligne sur Tudchentil.org, consulté le 17 mai 2024,
www.tudchentil.org/spip.php?article1454.

Pastour de Kerjan - Preuves de noblesse pour la Grande Écurie (1725)

Télécharger ou imprimer cette transcription
284.8 kio.

Lecture

Les pages des Ecuries du Roi, par Gaston de Carné, nouvelle édition, 9,90€.

 

Bretagne, mars 1725

 

Preuves de la noblesse de Jean-Joseph Pastour de Kerjan, agréé pour être élevé page du Roi, dans sa Grande Écurie, sous le commandement de monseigneur le prince Charles de Lorraine, Grand Écuyer de France.

D’or à un lion de gueules accompagné de cinq billettes d’azur posées une à chaque canton du chef, une à chaque flanc et une à la pointe de l’écu. Casque.

 

Ier degré – Jean-Joseph Pastour de Kerjan, 1710.

Extrait du registre des batesmes de la paroisse de Plougaznou au diocèse de Tréguier portant que Jean-Joseph, fils de messire François-Louis Pastour, seigneur de Kerjant, et de dame Catérine de Kerhoënt sa femme naquit le 20 et fut batisé le 23e jour du mois de février de l’an 1710. Cet extrait délivré le 27e jour du mois de février de la présente année 1725. Signé du Gaspern, recteur de l’église de Plougaznou et légalisé.

 

IIe degré, père et mère – François-Louis Pastour, seigneur de Kerjan, Catérine de Kerhoent de Coetanfao, sa femme, 1707. Losangé d’argent et de sable.

Contract de mariage de messire François-Louis Pastour, fils d’Yves Pastour, vivant seigneur de Kerjan, et de dame Jeanne-Françoise Huon, sa veuve, accordé le 4e jour du mois d’octobre de l’an 1707, avec damoiselle Catérine de Kerhoënt, fille de messire Toussaint de Kerhoënt, seigneur de Morizur, et de dame Jeanne Le Ségaller. Ce contract passé devant Lesquin, notaire au lieu de Plougaznou, ressort de Morlaix.

D’or à un lion de gueules accompagné de cinq billettes d’azur, deux en chef, deux en flancs et une en pointe.

Extrait du régitre des batesmes de la trève de Saint-Michel, paroisse de Plouïsi et diocèse de Tréguier portant que Louis-François, fils de messire Yves Pastour, écuyer et seigneur de Kerambellec, et de damoiselle Jeanne-Françoise Huon, sa femme, naquit et fut batisé le 30e jour du mois de décembre de l’an 1690 et reçut le supplément des cérémonies du batesme le 1er jour du moi de mai de l’an 1691. Cet extrait délivré le 6e jour du mois d’aout de l’an 1716 et signé Thonnart, curé de l’église de St Michel de Plouizy.

 

[folio 30v] IIIe degré, ayeul – Ives Pastour, seigneur de Kerjan, Jeanne-Françoise Huon, sa femme, 1703. D’argent à trois chevrons de gueules et une fasse d’azur brochant sur le tout.

Extrait du regitre des mariages celebrés dans la paroisse de Pouiri, eveché de Tréguier, portant que messire Ives Pastour, seigneur de Kerambellec, fils ainé et heritier principal et noble de messire Pierre pastour, seigneur de Kerja et du Pontplancoët, et de dame Anne de Trogoff, sa 1ere femme, fut marié dans ladite église le onzieme jour du mois de janvier de l’an 1689 avec demoiselle Françoise Jeanne Huon, fille unique de messire Guillaume Huon, seigneur de Kergus, et de dame Anne Françoise Jegou. Cet extrait signé de Santo Domingue, recteur de l’eglise de Plouiri, et legalisé.

Extrait du régitre des batesmes de la paroisse de Guimaëc au diocèse de Tréguier portant qu’Ives, fils de noble Pierre Pastour, seigneur de Kerjan, de Launai, de Pontplancoet et de Kerambellec, et d’Anne de Trogof, sa femme, fut batisé le 26e jour du mois de mars de l’an 1658. Cet extrait délivré le 15e jour du mois de décembre de l’an 1668 et signé Le Segaler, recteur de l’église de Guimaëc.

 

IVe degré, bisayeul – Pierre Pastour, seigneur de Kerjan, Anne de Trogof, sa femme, 1655. D’argent à trois fasses de gueules.

Contract de mariage de messire Pierre Pastour, seigneur de Kerjan, fils aîné et héritier principal et noble de messire Guillaume Pastour, vivant seigneur de Pontplancoet, et de dame Françoise Le Guénec, sa femme accordé le 2e jour du mois de juillet de l’an 1655 avec damoiselle Anne de Trogof, fille de messire Maudei de Trogof, seigneur de Coetalsion et de Kerangof, et de dame Françoise de Kerderien. Ce contract passé devant Jaquier, notaire à Tréguier.

Arrest rendu à Rennes le 31e jour du mois de janvier de l’an 1669 par les commissaires de la Chambre établie par le roi pour la [folio 31] réformation des nobles de Bretagne par lequel Pierre Pastour, écuyer, seigneur de Kerjan, et Toussaint et Ives Pastour ses enfans, écuyers, sont maintenus dans la possession de leur ancienne noblesse d’extraction qu’ils avaient justifiée par titres depuis l’an 1494. Cet arrest signé Malescot.

 

Ve degré, trisayeul – Guillaume Pastour, seigneur de Kerjan, Françoise Le Guénec, sa femme, 1632. D’azur à un chef d’argent endenché.

Contract de mariage de Guillaume Pastour, écuyer, sieur de Pontplancoet, fils aîné et héritier principal et noble de nobles homs Valentin Pastour, seigneur de Kerjan, et de damoiselle Jeanne de Quélen, sa femme, accordé le 2e jour du mois de décembre de l’an 1632 avec damoiselle Françoise Le Guenec, fille de noble Pierre Le Guenec, écuyer, sieur de Launai, de Mesvequen et de Runhervé, et de damoiselle Jeanne de Kerverder. Ce contract passé devant Riou, notaire de la cour de Lanmeur et de Plougaznou.

 

VIe degré, 4e ayeul – Valentin Pastour, seigneur de Kerjan, Jeanne de Quelen, sa femme, 1606. Burelé d’argent et de gueules de dix pièces.

Sentence rendue par l’alloué de la cour de Lameur le 12e jour du mois de mai de l’an 1606 par laquelle il permet à Valentin Pastour, écuyer, sieur de Kerjan, fils de nobles homs François Pastour, vivant sieur de Launai, et de damoiselle Anne de Percevaux, sa veuve, de contracter son mariage avec damoiselle Jeanne de Quelen, fille de Guillaume de Quelen, écuyer, sieur de Pontplancoet, et de damoiselle Olive Bosec. Cet acte signé Godet.

[folio 31v] Création de tutelle de nobles gens Valentin et Françoise Pastour, enfans de François Pastour, vivant écuyer, sieur de Launai, et de damoiselle Anne de Percevaux, sa veuve, faite devant le lieutenant de la cour de Lanmeur et donnée à nobles homs Valentin Pastour leur ayeul paternel, seigneur de Kerjan, le 8e jour du mois de mai de l’an 1588. Cet acte signé de Launai.

 

VIIe et VIIIe degrés, 5e et 6e ayeuls – François Pastour, seigneur de Launai, fils de Valentin Pastour, seigneur de Kerjan, et de Françoise de Trogof, Anne Percevaux, sa femme, 1580. D’azur à trois chevrons d’argent.

Contract de mariage de nobles homs François Pastour, sieur de Launai, fils aîné et héritier principal et noble de nobles homs Valentin Pastour, sieur de Kerjan, de Kerourgui et du Pouldu, accordé le 17e jour du mois de mai de l’an 1580 avec damoiselle Anne Percevaux, fille de noble et puissant Jean Percevaux, seigneur de Kerascoët et de Kerjagu, et de Françoise de Kerleck. Ce contract passé devant de Launai, notaire à Morlaix.

Compte rendu devant le sénéchal de la cour de Lanmeur le 4e jour du mois de mars de l’an 1587 par nobles homs Valentin Pastour, sieur de Kerjan, de la tutelle qu’il avait eue de nobles gens François Pastour, écuyer, sieur de Launai, son fils aîné et héritier principal et noble et de feue damoiselle Françoise de Trogoff, sa femme. Cet acte signé Mocesné.

Transaction faite le 21e jour du mois d’aout de l’an 1548 par laquelle Isabeau Loz, veuve de nobles gens Pierre de Trogof, seigneur de Kermorant, consent que damoiselle Françoise de Trogof sa fille femme de nobles gens Valentin Le Bastour, écuyer, seigneur de Kerjan, prenne apprès sa mort le droit qui pouvait lui appartenir dans tous ses biens. Cet acte reçu par Pinart notaire à Morlaix.

 

Nous, Charles d’Hozier, écuyer, conseiller du roi, généalogiste de sa maison, garde de l’armorial général et juge d’armes de France, chevalier de la religion et des ordres nobles et militaires St Maurice et de St Lazare de Savoie,

Certifions au Roi et à Son Altesse monseigneur le prince Charles de Lorraine, Grand Écuyer de France, que Jean-Joseph Pastour de Kerjan a la noblesse nécessaire pour être admis au nombre des pages que Sa Majesté fait élever dans sa Grande Écurie comme il est justifié par les actes qui sont énoncés dans cette preuve laquelle nous avons vérifiée et dressée à Paris, le mardi vingtième jour du mois de mars de la présente année mil sept cent vingt cinq.

[Signé] d’Hozier.