Tudchentil

Les sources sur les gentilshommes bretons

L'histoire de Keroulas

Du Moyen Âge à nos jours

Par la famille de Keroulas.

Depuis le Moyen-Âge, le berceau de la famille de Keroulas se trouve au manoir de Keroulas à Brélès, en Pays de Léon. Plus de 6 siècles et près de 20 générations plus tard, cette belle demeure du XVIIe siècle est toujours la résidence de descendants de la famille.

Le manoir de Keroulas conserve de précieuses archives dont les plus anciennes datent de la fin des années 1300. Elles ont permis de remonter aux périodes les plus reculées de l’histoire familiale.

Le nom de famille de Keroulas s’est éteint en Pays de Léon au XVIIIe siècle. Les Keroulas d’aujourd’hui descendent de Ronan Mathurin de Keroulas (1730-1810) qui s’installe vers 1764 au manoir de Tal ar Roz au Juch près de Douarnenez. Sa nombreuse postérité estimée à plus de 5.000 personnes a surtout essaimé au Juch et dans les communes environnantes.

Ce beau livre illustré, travail collectif de plusieurs enfants de la famille, vous invite à plonger dans la destinée des Keroulas, à suivre son évolution au fil des siècles et à découvrir de nombreux épisodes parfois très surprenants.

Le livre est en vente chez l’éditeur aux éditions Récits au prix de 35 €.

Tudchentil a 20 ans !

De septembre 2002 à septembre 2022, 20 ans se sont écoulés.
Pour fêter cet anniversaire particulier, nous appuyons sur
l'accélérateur et publierons plus de 25 articles ce mois-ci !

Merci de votre fidélité et de votre soutien pour les 20 prochaines années !

Bonne année !

Joyeux Noël et bonne année !

Soutenez Tudchentil, en 2021, adhérez à notre association !

La Nativité tirée d'un livre d'heures à l'usage de Saint-Malo, © Bibliothèque Rennes Métropole, ms. 1510, f. 37, détail.

Cathédrale de Nantes, armes de la Bretagne.
Photo A. de la Pinsonnais (2007).

Bibliographie du Nobiliaire et Armorial de Bretagne de Pol Potier de Courcy

Jeudi 15 juin 2006, par Bertrand Yeurc’h.

Adhérez à Tudchentil !

Notice d'adhésion 2023 à Tudchentil, à remplir et à envoyer avec votre chèque au siège de l'association.

Catégories de l'article

Citer cet article

Bertrand Yeurc'h, Bibliographie du Nobiliaire et Armorial de Bretagne de Pol Potier de Courcy, 2006, en ligne sur Tudchentil.org, consulté le 13 avril 2024,
www.tudchentil.org/spip.php?article141.

Le Nobiliaire et Armorial de Bretagne (NAB) est incontestablement l’œuvre de sa vie. Voici les étages de son évolution :

 1846 est le point de départ avec la première édition à Saint-Pol-de-Léon avec le libraire Cocaign et le typographe Ch. Le Blois. L’ouvrage n’est pas encore un armorial et a pour titre complet : Nobiliaire de Bretagne ou tableau de l’aristocratie bretonne depuis l’établissement de la féodalité (XV-411 p.).

 En 1862, une deuxième édition revue, corrigée et considérablement augmentée voit le jour avec chez les éditeurs Vincent Forest & Emile Grimaud à Nantes et Auguste Aubry à Paris. L’ouvrage a triplé de volume et prend son titre finale : Nobiliaire et Armorial de Bretagne (3 vol. : XVIII-408 p., 495 p., VII-262 p.).

 En 1874, un prospectus annonce une troisième édition chez Vincent Forest et Emile Grimaud en 2 volumes.

 Mais c’est en 1890, un an avant le décès de Potier, que la troisième édition du NAB revue, corrigée et augmentée paraît ; cette fois-ci chez J. Plihon et L. Hervé à Rennes (3 t. en 2 vol., XXXVI-515 p. [a-g], 438 p. [h-p], 562 p. [q-z]).

 Cette même année (1890), chez Lafolye à Vannes, Alexandre-Marie de La Bigne de Villeneuve publie un recueil des blasons de Bretagne.

 Cet ouvrage est réédité en 1893 à Rennes par J. Plihon et L. Hervé avec le sous titre évocateur formant le tome IV du nobiliaire et armorial de Bretagne de M. A. de Courcy.

 En 1895, Arthur Le Moyne de La Borderie fait paraître chez J. Plihon et L. Hervé une Étude historique sur les neuf barons de Bretagne.

 Cette même année (1895), J. Plihon et L. Hervé rassemblent les publications ci-dessus de Pol Potier de Courcy (1890), d’Alexandre-Marie de La Bigne de Villeneuve (1893) ainsi que celle d’Arthur Le Moyne de La Borderie (1895) pour donner l’édition la plus complète formée de 4 tomes en 6 volumes du NAB complété par un Recueil des blasons de Bretagne contenant 360 planches et 6750 blasons dessinés par Alexandre de La Bigne, complément du Nobiliaire et armorial de Bretagne de M. Pol Potier de Courcy, avec une étude historique sur les neuf barons de Bretagne, par Arthur de La Borderie (XXXVI-515 + 438 + 562 p. + C p. de pl. + CI-CCXXV p. de pl. + CCXXVI-XCVII-CCXXVI-CCCLIII p. de pl), tité à 340 exemplaires.
 Au siècle suivant, Joseph Floch fera paraître à Mayenne, en 1970, 1976, 1986, 1993 et 2000, sous les noms respectifs de quatrième, cinquième, sixième, septième et huitième édition, de simples fac-similé du NAB de 1895 en plaçant les planches d’Alexandre-Marie de La Bigne de Villeneuve à travers les 2 volumes. Cela aura le mérite de démocratiser le NAB, bien que le choix d’en supprimer les listes de titulaires de charges personnelles, la bibliographie, la liste des terres titrées et les corrections est contestable.