Tudchentil

Les sources sur les gentilshommes bretons

Tromelin et Suffren

Un conflit entre marins

Par Claude-Youenn Roussel et Claude Forrer. Préface du contre-amiral Caron.

Au milieu de la guerre d'Amérique, dans l'océan Indien, des officiers aux bons états de service sont jetés à la porte de la Marine sur une appréciation colérique et dépréciative de Suffren, leur chef.

Parmi eux se trouve un Breton de Morlaix, Bernard Marie Boudin de Tromelin. Condamné sans jugement suite aux lettres venimeuses de son chef, il fait imprimer pour se défendre un Mémoire justificatif que personne n'accepte de lire dans les hautes sphères, l'empêchant ainsi de s'expliquer.

C'est ce texte rarissime qui est produit ici, empli d'une infinité de renseignements historiques, maritimes et militaires, commenté, annoté et analysé, accompagné de multiples autres documents dont les lettres officielles et privées de Suffren.

Claude-Youenn Roussel (membre de Tudchentil), spécialiste reconnu de la Bretagne et de la marine du XVIIIe siècle, a publié de nombreux livres (deux prix du Patrimoine maritime en 1992, prix de l'Académie de Marine en 2011, prix national de la Marine ACORAM en 2012). Le commandant Claude Forrer, capitaine au long cours en retraite, s'est passionné pour l'Histoire maritime ancienne et moderne. Il est l'auteur de diverses publications spécialisées.

En vente sur Amazon.fr au format broché (29€) ou au format Kindle (22,99€).

Joyeux Noël !

Tudchentil et toute son équipe vous souhaitent un joyeux Noël et une belle année 2020 !


Soutenez Tudchentil, en 2020, adhérez à notre association !

La Nativité tirée d'un livre d'heures à l'usage de Saint-Malo, © Bibliothèque Rennes Métropole, ms. 1510, f. 37, détail.

Manoir de la Touche-Brandineuf, en Plouguenast, bâti par Gilles de Kermené (XVe siècle).
Photo A. de la Pinsonnais (2007).

Les articles

  • Haisdurand - Réformation de la noblesse (1669)

    par Eric Lorant, le 22 septembre 2009.

    Extrait des registres de la Chambre établie par le roi pour la réformation de la noblesse du païs et duché de Bretagne.

  • Haisdurant - Preuves pour les Écoles royales militaires (1785)

    par Amaury de la Pinsonnais, le 6 septembre 2019.

    Antoine-Marie d’Hozier, généalogiste du roi, dresse le procès-verbal des preuves de noblesse de Jean-François, fils de Jean-Baptiste Haisdurant, sieur du Fresne, et de Perrine Presse sa femme, le 26 septembre 1785, en vue de son admission dans les Écoles royales militaires.

  • Haisdurant - Preuves pour les Écoles royales militaires (1786)

    par Amaury de la Pinsonnais, le 10 septembre 2019.

    Antoine-Marie d’Hozier, généalogiste du roi, dresse le procès-verbal des preuves de noblesse de Charles-Emmanuel, fils de Charles Haisdurant, sieur du Fresne, et de Marguerite Béchu sa femme, le 3 octobre 1786, en vue de son admission dans les Écoles royales militaires.

  • Hamel - Condamnation pour usurpation de noblesse (1700)

    par Amaury de la Pinsonnais, le 1er août 2017.

    Louis Bechameil de Nointel, intendant de Bretagne, condamne le 1er septembre 1700, Anne Hamel, sieur de la Bothelière, à 2000 livres d’amende pour avoir usurpé le titre d’écuyer.

  • Hamon - Réformation de la noblesse (1669)

    par Amaury de la Pinsonnais, le 3 mai 2018.

    Arrêt de maintenue de noblesse en faveur d’Olivier Hamon, sieur du Cottier, ses enfants et autres, rendu à Rennes par la Chambre de réformation de la noblesse en Bretagne en 1669.

  • Harscouët - Preuves pour l’Ecole militaire (1748)

    par Amaury de la Pinsonnais, le 12 juillet 2015.

    Procès-verbal des preuves de la noblesse de Mathieu-Marie Harscouët, agréé par le roi pour être admis au nombre des gentilshommes que Sa Majesté fait élever dans l’Hôtel de l’École royale militaire.

  • Harscouët - Réformation de la noblesse (1669)

    par Marie-Dominique Dolo, le 14 janvier 2013.

    Maintenue devant la Chambre de réformation de la noblesse en Bretagne de Matthieu Harscouët, écuyer, sieur de Kerhingant, Claude Harscouët, sieur de Goasbian, son fils aîné, Pierre Harscouët, sieur de Maugoer, et François et Guillaume Harscouët, le 2 janvier 1669.

  • Hay des Nétumières - Preuves pour la Petite écurie du roi (1734)

    par Amaury de la Pinsonnais, le 1er décembre 2011.

    Bretagne 1734 Preuves de la noblesse de Charles Marie Félix Hay des Nétumières, agréé par le Roi pour estre élevé Page de Sa Majesté dans la Petite écurie, sous la charge de monsieur le marquis de Béringhen premier ecuyer de Sa Majesté. De sable à un (...)

  • Haye (de la) - Maintenue de noblesse à l’Intendance (1698)

    par Amaury de la Pinsonnais, le 20 juin 2017.

    Ordonnance de Louis Bechameil de Nointel, intendant de Bretagne, rendue le 16 novembre 1699, échargeant Jacques Suzain de la Haye, sieur de Lauvergnac, de l’assignation à comparaître pour usurpation de noblesse, et le maintenant en cette qualité et celle d’écuyer d’ancienne extraction.

  • Haye (de la) - Maintenue de noblesse à l’Intendance (1699)

    par Amaury de la Pinsonnais, le 26 juin 2017.

    Ordonnance de Louis Bechameil de Nointel, intendant de Bretagne, rendue le 23 décembre 1699 maintenant dans leur noblesse Alain de la Haye, sieur du Poncel, et Jean-Baptiste de la Haye, sieur de la Villedo, son frère.

  • Haye (de la) - Maintenue de noblesse à l’Intendance (1699)

    par Amaury de la Pinsonnais, le 3 juillet 2017.

    Ordonnance de Louis Bechameil de Nointel, intendant de Bretagne, rendue le 23 décembre 1699 maintenant dans leur noblesse Pierre de la Haye, comte de Plouër, et son frère Vincent de la Haye, chanoine.

  • Haye (de la) - Maintenue de noblesse à l’Intendance (1700)

    par Amaury de la Pinsonnais, le 8 juillet 2017.

    Ordonnance de Louis Bechameil de Nointel, intendant de Bretagne, rendue le 15 décembre 1700 maintenant dans leur noblesse Joseph de la Haye, sieur de la Briantais, Charles de la Haye, chanoine, et Vincent de la Haye, ses frères.

  • Haye (de la) - Maintenue de noblesse à l’Intendance (1700)

    par Amaury de la Pinsonnais, le 13 juillet 2017.

    Ordonnance de Louis Bechameil de Nointel, intendant de Bretagne, rendue le 15 décembre 1700 maintenant dans leur noblesse François de la Haye, sieur de la Briantais, Charles de la Haye, chanoine, et Vincent de la Haye, ses frères.

  • Ordonnance de Louis Bechameil de Nointel, intendant de Bretagne, rendue le 19 septembre 1699 recevant Alain et Jean-Baptiste opposants à l’exécution du rôle des usurpateurs de noblesse du 2 juin de la même année, et les autorisant à produire les titres par lequels ils prétendent être maintenus nobles.

  • Ordonnance de Louis Bechameil de Nointel, intendant de Bretagne, rendue le 23 décembre 1699 recevant Pierre de la Haye et autres opposants à l’exécution du rôle des usurpateurs de noblesse du 2 juin de la même année, et les autorisant à produire les titres par lequels ils prétendent être maintenus nobles.

  • Hemery - Preuves pour Saint-Cyr (1754)

    par Amaury de la Pinsonnais, Loïc Le Marchant de Trigon, le 31 mars 2011.

    Hemery de la Fontaine Saint-Pern 26 décembre 1754 – Bretagne Preuves de la noblesse de demoiselle Jeanne Pelagie Hemery de la Fontaine St Pern, agréée par le Roi pour etre admise au nombre des filles demoiselles que Sa Majesté fait élever dans la (...)

  • Hemery - Réformation de la noblesse (1669)

    par Philippe Caron, le 17 octobre 2009.

    Hemery D’or a trois chouettes de sable membrées et bequettés de gueule, deux en cheff etune en poincte, avecq un annelet de sable en abisme. D’or a trois chouettes de sable membrées et bequettés de gueule, deux en cheff etune en poincte, avecq un (...)

  • Henry - Décharge et maintenue de noblesse (1700)

    par Armand Chateaugiron, le 31 juillet 2016.

    Décharge et maintenue de noblesse de Jean Henry, sieur de la Heuzelais, par Louis Bechameil de Nointel, intendant de Bretagne, le 19 octobre 1700 à Rennes.

  • Henry - Décharge et maintenue de noblesse (1700)

    par Armand Chateaugiron, le 5 août 2016.

    Décharge et maintenue de noblesse de Jacques Henry, sieur du Coudray, par Louis Bechameil de Nointel, intendant de Bretagne, le 20 octobre 1700 à Rennes. Jean Henry, sieur de la Heuzelais, frère de Jacques, avait été déchargé et maintenu dans sa noblesse la veille.

  • Henry - Preuves pour les écoles royales militaires (1787)

    par Philippe Le Roscouët, le 10 décembre 2016.

    Antoine-Marie d’Hozier de Sérigny, généalogiste du roi, dresse le procès-verbal des preuves de noblesse de Louis-Joseph-François Henry de Kergoët du Quengo, fils de Michen Henry, seigneur de Kergoët, en vue de son admission dans les écoles royales militaires, le 9 novembre 1787.

  • Henry - Réformation de la noblesse (1669)

    par Patrick Brangolo, le 6 juin 2012.

    Maintenue devant la Chambre de réformation de la noblesse en Bretagne de Henry Henry, sieur de Kerhouantenan, Pierre, autre Pierre Henry, Jean, Claude, et Yves Henry, le 14 mai 1669 à Rennes.

  • Henry de Kermartin - Preuves pour le Collège royal de la Flèche (1773)

    par Amaury de la Pinsonnais, le 9 juillet 2018.

    Procès-verbal des preuves de la noblesse de Jaques-Charles-Maurille Henry de Kermartin, agréé par le Roi pour être admis au nombre des gentilshommes que Sa Majesté fait élever dans le Collège royal de la Flèche.

  • Henry de Kermartin - Preuves pour le Collège royal de la Flèche (1774)

    par Amaury de la Pinsonnais, le 29 septembre 2016.

    Procès-verbal des preuves de la noblesse de Jean-Baptiste-Alexandre Henry de Kermartin, agréé par le Roi pour être admis au nombre des gentilshommes que Sa Majesté fait élever dans le Collège royal de la Flèche.

  • Hingant de Kerissac - Preuves pour la Grande Écurie (1709)

    par Armand Chateaugiron, le 5 mars 2018.

    Charles d’Hozier, généalogiste du roi, dresse le procès-verbal des preuves de noblesse de Jean-Charles, fils de Jean-Baptiste Hingant, seigneur de Kerissac, en vue de son admission comme page du roi dans sa Grande Écurie, le 25 mars 1709.

  • Houssaye (de la) - Preuves pour l’Ordre de Malte (1778)

    par Amaury de la Pinsonnais, le 27 octobre 2009.

    Les derniers chevaliers de Malte morbihannais une enquête de noblesse à Redon en 1778 (Par M. le Cte R. de Laigue) [2] Le 27 janvier 1779, dès les premières heures de la matinée, une nombreuse et noble assistance remplissait la grande salle de la (...)

  • Huart - Réformation de la noblesse (1669)

    par Amaury de la Pinsonnais, le 29 avril 2006.

    Extrait des registres de la Chambre de la Réformation de la noblesse de Bretagne.

  • Huchet - Preuves pour Saint-Cyr (1764)

    par Loïc Le Marchant de Trigon, le 18 mai 2012.

    Preuves de la noblesse de demoiselle Louise Hyacinthe Marie Huchet agréée pour être admise au nombre des filles demoiselles que Sa Majesté fait élever dans la Maison Royale de St Louis fondée à St-Cyr dans le parc de Versailles.

  • Huchet - Réformation de la noblesse (1668)

    par Jean-Claude Michaud, le 31 octobre 2012.

    Maintenue devant la Chambre de réformation de la noblesse en Bretagne de André Huchet, chevalier, sieur de la Bédoyère, procureur général du roi au Parlement, Gilles, son père, Charles-Marie, Julien Huchet, Gilles, Briand, Isaac, Jean, Gilles, Renaud, Louis et Laurent Huchet, le 7 octobre 1668

  • Huon - Réformation de la noblesse (1668)

    par Amaury de la Pinsonnais, le 10 novembre 2010.

    Arrêt de maintenue de noblesse en faveur de MM. Huon, rendu par la Chambre de réformation de la noblesse en Bretagne en 1668.

  • Huon - Réformation de la noblesse (1669)

    par Rémy Le Martret, le 12 juin 2012.

    Maintenue devant la Chambre de réformation de la noblesse en Bretagne de messire Alain Huon, chevalier, sieur de Kermadec, seigneur châtelain de Trogoff, Claude-René, son fils aîné, Guillaume-René et François-Mathurin Huon, ses autres enfants ; et écuyer Alain-François Huon, sieur de Lanhouardon, le 18 juillet 1669.