Tudchentil

Les sources sur les gentilshommes bretons

Tromelin et Suffren

Un conflit entre marins

Par Claude-Youenn Roussel et Claude Forrer. Préface du contre-amiral Caron.

Au milieu de la guerre d'Amérique, dans l'océan Indien, des officiers aux bons états de service sont jetés à la porte de la Marine sur une appréciation colérique et dépréciative de Suffren, leur chef.

Parmi eux se trouve un Breton de Morlaix, Bernard Marie Boudin de Tromelin. Condamné sans jugement suite aux lettres venimeuses de son chef, il fait imprimer pour se défendre un Mémoire justificatif que personne n'accepte de lire dans les hautes sphères, l'empêchant ainsi de s'expliquer.

C'est ce texte rarissime qui est produit ici, empli d'une infinité de renseignements historiques, maritimes et militaires, commenté, annoté et analysé, accompagné de multiples autres documents dont les lettres officielles et privées de Suffren.

Claude-Youenn Roussel (membre de Tudchentil), spécialiste reconnu de la Bretagne et de la marine du XVIIIe siècle, a publié de nombreux livres (deux prix du Patrimoine maritime en 1992, prix de l'Académie de Marine en 2011, prix national de la Marine ACORAM en 2012). Le commandant Claude Forrer, capitaine au long cours en retraite, s'est passionné pour l'Histoire maritime ancienne et moderne. Il est l'auteur de diverses publications spécialisées.

En vente sur Amazon.fr au format broché (29€) ou au format Kindle (22,99€).

Tudchentil a 20 ans !

De septembre 2002 à septembre 2022, 20 ans se sont écoulés.
Pour fêter cet anniversaire particulier, nous appuyons sur
l'accélérateur et publierons plus de 25 articles ce mois-ci !

Merci de votre fidélité et de votre soutien pour les 20 prochaines années !

Bonne année !

Joyeux Noël et bonne année !

Soutenez Tudchentil, en 2021, adhérez à notre association !

La Nativité tirée d'un livre d'heures à l'usage de Saint-Malo, © Bibliothèque Rennes Métropole, ms. 1510, f. 37, détail.

Chapelle de Kerfons (Ploubezre), peut-être fondée par les Coatarel, jubé datant de 1480 environ.
Photo A. de la Pinsonnais (2007).

Coëtgoureden (de) - Prières nominales pour Alain (avant 1568)

Mardi 13 septembre 2022, transcription de Jean-François Coënt.

Adhérez à Tudchentil !

Notice d'adhésion 2022 à Tudchentil, à remplir et à envoyer avec votre chèque au siège de l'association.

Catégories de l'article

Source

Archives départementales des Côtes d’Armor, 2 E 127.

Citer cet article

Archives départementales des Côtes d’Armor, 2 E 127, transcrit par Jean-François Coënt, 2022, en ligne sur Tudchentil.org, consulté le 4 novembre 2022,
www.tudchentil.org/spip.php?article1523.

Coëtgoureden (de) - Prières nominales pour Alain (avant 1568)

Télécharger et imprimer cet article
166.7 ko.

[folio 2]

Ce sont les prières pour deffunct noble homme Allain de Coatcoureden en commemoration duquel nous célébrons le présent service.

 

Premièrement, prierons pour ledit feu noble homs Allain de Coatcoureden, sieur de son vivant de la Haye, etc., et pour Rolland, Morvan, Louis, Marie-Anne, Catherine, enfants dudit sieur.

Secondement, nous prierons pour les ames de deffuncts nobles homs Pierre de Coatcoureden et de Marie de Ꝃmenou sa compaigne, sieur et dame de Ꝃmatahan [1] et de la Haye, père et mère dudit deffunct, icelle de Ꝃmenou fille de la maison du Logiou [2].

Tiercement, nous prierons pour les ames de deffuncts nobles homs Ollivier de Coatcoureden et Marie de Ꝃgoat, sa compaigne, sieur et dame en leur vivant de Crechanbleiz et de la Ville Neuve [3], aïeul et aïeule audit deffunct, icelle de Ꝃgoat fille de la maison du Stang [4], les armoiries de sa maison sont cinq fuseaux de gueulles en champ d’argent [5].

[folio 2v] Quartement, nous prierons pour les ames de deffuncts nobles homs Ollivier de Coatcoureden et Marie de Cabournais, sa compaigne, sieur et dame en leur vivant de Ꝃauffret, Ꝃscouarch, du Gollot, de la Villeneufve et de la Boëssière, bisaïeul et bisaïeule audit deffunct, icelle de Cabournay fille de la maison de Ꝃligonnan, et les armoiries sont trois mains d’argent parsemées d’ermines en champ de gueulles [6].

Quintièmement, nous prierons pour les ames de deffunct nobles homs Allain de Coatcoureden et deffuncte damoiselle Marie de Guergorlay, sa compaigne, sieur et dame en leur vivant de Ꝃauffret, Ꝃscouarch, le Gollot, Lavallot et la Bouessière, trisaïeul et trisaïeule audit décédé, icelle Guergorlay fille de la maison du Cluzon ; les armoiries sont des cloches [7]d’or en champ de gueulles.

Sextement, nous prierons pour les ames des deffuncts nobles homs Ollivier de Coatcoureden et damoiselle Mabille de la Chapelle sa compaigne, sieur et dame de Ꝃauffret, Ꝃscouarch, quartaieul et quarteaieule audit décédé, ladite de la Chapelle fille de la maison de la Chapelle de Moulac et Pestivien, et ses armoiries sont des cloches de sable en champ d’argent.

Septiemement, nous prierons pour les ames des deffuncts de nobles homs Jean de Coatcoureden et damoiselle Jouanne du Vieuxchastel, sa compaigne, sieur et dame de Ꝃauffret, quintaieul et quintaieule audit deffunct, icelle du Vieuxchastel fille de la maison du Brunault et de Querguilliau [8], ses armoiries sont celles de Rostrenen, scavoir trois fasces de gueulles en champ d’argent parsemé d’ermines [9].

On pourra lire sur le sujet un article des Kaier ar Poher numéro 57 (juin 2017) par Pierre-Yves Quemeneur et Jérôme Caouën sur le site de ce dernier.


[1Kermatahan se trouvait autrefois dans la trêve de Burthulet, dans la commune de Saint-Servais (Côtes d’Armor).

[2Le Lojou en Bourbriac.

[3La Villeneuve ou Guernevez en Plouguer, autrefois aux Cabournais.

[4Le Stang en Trébrivan n’est pas la maison de Marie de Kergoët, mais celle de sa mère, Anne du Quelennec.

[5Il manque les quatre roses au-dessus des fusées.

[6Chez les Cabournais, les mains ne sont habituellement pas semées d’hermines, mais elles le sont chez les Loas et les de Mezle.

[7Ces cloches désignent un vairé.

[8Autrefois aux Vieuxchastel, est en Lanrivain.

[9Les Vieuxchastel, juveigneurs de Rostrenen, portent habituellement les armes de cette maison avec un lambel d’azur ou de sable.