Tudchentil

Les sources sur les gentilshommes bretons

Tromelin et Suffren

Un conflit entre marins

Par Claude-Youenn Roussel et Claude Forrer. Préface du contre-amiral Caron.

Au milieu de la guerre d'Amérique, dans l'océan Indien, des officiers aux bons états de service sont jetés à la porte de la Marine sur une appréciation colérique et dépréciative de Suffren, leur chef.

Parmi eux se trouve un Breton de Morlaix, Bernard Marie Boudin de Tromelin. Condamné sans jugement suite aux lettres venimeuses de son chef, il fait imprimer pour se défendre un Mémoire justificatif que personne n'accepte de lire dans les hautes sphères, l'empêchant ainsi de s'expliquer.

C'est ce texte rarissime qui est produit ici, empli d'une infinité de renseignements historiques, maritimes et militaires, commenté, annoté et analysé, accompagné de multiples autres documents dont les lettres officielles et privées de Suffren.

Claude-Youenn Roussel (membre de Tudchentil), spécialiste reconnu de la Bretagne et de la marine du XVIIIe siècle, a publié de nombreux livres (deux prix du Patrimoine maritime en 1992, prix de l'Académie de Marine en 2011, prix national de la Marine ACORAM en 2012). Le commandant Claude Forrer, capitaine au long cours en retraite, s'est passionné pour l'Histoire maritime ancienne et moderne. Il est l'auteur de diverses publications spécialisées.

En vente sur Amazon.fr au format broché (29€) ou au format Kindle (22,99€).

Tudchentil a 20 ans !

De septembre 2002 à septembre 2022, 20 ans se sont écoulés.
Pour fêter cet anniversaire particulier, nous appuyons sur
l'accélérateur et publierons plus de 25 articles ce mois-ci !

Merci de votre fidélité et de votre soutien pour les 20 prochaines années !

Bonne année !

Joyeux Noël et bonne année !

Soutenez Tudchentil, en 2021, adhérez à notre association !

La Nativité tirée d'un livre d'heures à l'usage de Saint-Malo, © Bibliothèque Rennes Métropole, ms. 1510, f. 37, détail.

Voute et sablière de l'église Saint-Melaine de Morlaix, XV et XVIe siècles.
Photo A. de la Pinsonnais (2009).

Denis/Denys - Réformation de la noblesse (mai 1669)

Jeudi 9 juin 2022, transcription de Armand Chateaugiron.

Adhérez à Tudchentil !

Notice d'adhésion 2022 à Tudchentil, à remplir et à envoyer avec votre chèque au siège de l'association.

Catégories de l'article

Source

Archives départementales d’Ille-et-Vilaine, 1BI8.

Citer cet article

Archives départementales d’Ille-et-Vilaine, 1BI8, transcrit par Armand Chateaugiron, 2022, en ligne sur Tudchentil.org, consulté le 4 novembre 2022,
www.tudchentil.org/spip.php?article1466.

Denis/Denys - Réformation de la noblesse (mai 1669)

Télécharger ou imprimer cette transcription
272 ko.

8e may 1669

 

Monsieur d’Argouges premier président,
Monsieur de la Bourdonnais, rapporteur.

 

Entre le procureur general du roy, demandeur, d’une part.

Et dame Petronille Urvoy, dame de la Vallée, mere et bien veillante d’escuier Guillaume Marc Denis, son fils mineur de son mariage avecq escuier François Denis, sieur de la Vallée, absant, demeurante en la paroisse d’Erquy, evesché de Sainct Brieuc, ressort de Rennes [1],

Jacques Denys, escuier, sieur de la Ville Gourhand et y demeurant, paroisse de Henensal, ditz evesché de Sainct Brieuc et resort de Rennes,

Louys Denys, escuier, sieur de la Chesnays, demeurant à sa maison de la Villerouault, paroisse de Plevenon, et escuier Laurans Denys, sieur de Montangué, son puisné, demeurant à la maison de Montangué, paroisse de Plurien, evesché dudit Sainct Brieuc, ressort de Rennes, deffendeurs, d’autre [2].

Veu par la Chambre establye par le roy pour la reformation de la noblesse en la province de Bretagne, par lettres patantes de Sa Majesté du moys de janvier 1668, veriffyées en parlement :

Les declarations faictes au greffe de ladicte Chambre par lesdicts deffendeurs de soustenir, sçavoir ladicte Urvoy, aux fins de l’arest du premier decembre 1668, pour ledit Denys, son fils, la qualité d’escuyer et de noble, aux fins des titres qu’elle produiroit, avecq l’escusson de ses armes, et lesditz Jacques Denys, sieur de la Ville Gourhand, Louys Denys, sieur de la Chesnays, et Laurens Denys, sieur de Montangué, aussy ladicte qualité d’escuyer par eux et leurs predecesseurs prize et qu’ils portent pour armes d’argeant à troys merlettes de sable, en datte des 22e octobre 1668, 15e janvier et 9e mars 1669, signés : Le Clavier, greffier.

D’argent à trois merlettes de sable.

Induction d’escuier Guillaume Marc Denis, fils mineur d’autre escuyer François Denys et de dame Petronille Urvoy, sieur et dame de la Vallée, deffendeur, sur le seing de maitre Pierre Macé, son procureur, fournye et signiffyée au procureur general du roy par Davy, huissier, le 9e jour de mars dernier audict an 1669, par laquelle il soustient estre noble, issu d’antienne extraction noble et comme tel devoir estre luy et ses dessandans en mariage legitime maintenus dans la qualité d’escuier et dans tous les droitz, privileges, preminances, exemptions et immunités atribués aux antiens et verittables nobles de ceste province et qu’à cest effet il sera employé au rolle et cathologue desdicts nobles de la senechaussée de Rennes.

Pour establir la justice desquelles conclusions articule à faitz de genealogie qu’il est dessandu originairement d’Ollivier Denys, sieur de la Vallée, de la paroisse d’Erquy, [folio 1v] evesché de Sainct Brieuc, dont issut Ollivier Denis, sieur de la Vallée, second du nom, duquel issut Rolland Denis, sieur de la Vallée, quy eut pour fils Charles Denis, sieur de la Vallée, quy espouza damoiselle Marguerite Le Picart, dont issut Jacques Denis, sieur de la Vallée, quy espouza damoiselle Marguerite Le Metaier, dont issut François Denis, sieur de la Vallée, premier du nom, quy espouza damoiselle Catherinne des Cougnetz, duquel mariage est issu François Denis, sieur de la Vallée, second du nom, duquel de son mariage avecq damoiselle Catherine Guyommar issut François Denis, troiziesme du nom, sieur de la Vallée, quy espouza damoiselle Denise Dieppe, dont issut ledit François Denys, sieur de la Vallée, quatriesme du nom, quy a espouzé ladicte damoiselle Petronille Urvoit, dont est issu ledit Guillaume Marc Denis, deffendeur, lesquels se sont tousjours comportés et gouvernés noblement et advantageusemant, tant en leurs personnes que biens, pris les qualites de noble, escuiers et seigneurs, et porté pour armes d’argent à troys merlettes de sable, deux en cheff et une en pointe.

Ce que pour justiffier, sur le degré de François Denis, pere dudit Guillaume Marc Denis, deffendeur, est raporté un extraict du papier baptismal de la paroisse de Laurennay, contenant que le 6e mars 1667 fut baptizé escuyer Guillaume Marc Denis, fils legitime d’escuier François Denis, sieur de la Vallée, et de dame Petronille Urvoy, sa compagne.

Sur le degré de François Denys, troixiesme du nom, pere dudict François Denys, 4e du nom, sont raportées troys pieces. La premiere est un prisage noble des biens de deffunct François Denys, escuier, sieur de la Vallée, à requeste d’autre François Denis, escuier, sieur de la Vallée, son fils aisné, heritier principal et noble, pour parvenir au partage noble qu’il devoit à Pierre Denis, escuier, sieur de Talman, damoiselles Gillette, Guillemette, Janne et Louise Denis, ses frere et sœurs puisnés, en datte du 19e juin 1664.

La seconde est une designation et partage noble donné par ledit François Denys, escuier, sieur de la Vallée, fils aisné, heritier principal et noble, à sesditz frere et sœurs puisnés, dans la succession dudit François Denys, escuier, sieur de la Vallée, leur pere, qu’ils recongnurent noble et de gouvernement noble, en datte du 4e octobre 1666.

La troixiesme est un extraict du papier baptismal de la ville de Sainct Malo, contenant que François Denis, fils d’escuier François Denis et de damoiselle Denise Diepe, sieur et dame de la Vallée, fut baptizé le 2e juin 1635.

Sur le degré de François Denis, deuxiesme du nom, pere dudit François Denis, troixiesme du nom, sont raportées neuff pieces.

La premiere est un acte judiciel et pourvoyance des enfens minneurs de deffunct François Denys, escuier, sieur de la Vallée, et de damoiselle Cathurinne Guyommard, sa veufve, laquelle auroit esté instituée tutrice et garde de sesdits enfens, en datte des 7, 14, 20 et 29e mars 1617.

La seconde est un acte de repourvoyance desdits minneurs, attandu le second mariage de ladicte Guyommard avecq escuier Pierre Bouan, sieur de la Brouxe, par lequel escuier Georges des Cougnetz fut institué tuteur et garde desdicts mineurs au lieu et place de ladicte Guyommard, veufve, en datte du 11e juillet 1617.

La troixiesme est une sentence rendue en la jurediction de Peinthievre, le 13e aoust 1620, par laquelle ledit des Cougnetz, sieur de l’Hospital, est deschargé de ladicte tutelle, et ladicte Guyommart, dame de la Cresmerais, soubz l’authorité dudit Bouan, son second mari, instituée tutrice des mineurs d’elle et dudict deffunct Denis, en datte du 13e aoust [folio 2] 1620.

La quatriesme est un arest de la Cour rendu entre ledict des Cougnetz, escuier, sieur de l’Hopital, appellant, et Françoys Denys, escuier, sieur de la Vallée, par lequel la Cour auroit mins l’appellation au neant, sans amande, et ordonné que se dont avoit esté appellé sortiroit à son effet, ce faisant les obligations et procompt dont estoit question au proceix auroient esté declarés executoires au nom dudit Denis, comme ils estoyent au non d’autre François Denis, son pere, et en concequance condamne ledit appellant payer en deniers ou acquitz la some de 800 livres, un tiers de la some de 2400 livres et les interestz de icelle et aux despans.

La cinquiesme est une declaration fournye aux commissaires de l’arriere ban, des terres nobles possedées par François Denis, sieur de la Vallée, en datte du 21e octobre 1636.

La sixiesme est autre declaration fournye ausdits commissaires par ledit François Denys, sieur de la Vallée, d’estre subjet à l’arriere ban, comme noble, en datte du 4e novembre audict an 1636.

La septiesme est un acte de ferme de la maison et metayerye de la Droiture, faict par escuier François Denys, heritier principal et noble de deffunte damoiselle Cathurine Guyommart, sa mere, vivante dame douairiere dudict lieu de la Vallée, en datte du 29e octobre 1643.

La huictiesme est un escrit et pledé fourny en la jurediction de Lamballe par escuier François Denys, fils unique heritier de deffunct escuier autre François Denis, vivant sieur dudict lieu, en datte du 18e octobre 1647.

La neufviesme est un grand et prisage des biens heritels depandans de la succession de deffuncte damoiselle Cathurinne Guyommart, tant de ses propres et patrimoinne noble que pour sa part des acquestz faictz pandant ses mariages et comunité de biens, le premier avecq deffunct escuier François Denis, vivant sieur de la Vallée, et le second avecq escuier Pierre Bouan, sieur de la Brouxe, avecq la declaration de partye desditz biens, faicte par escuier François Denys, sieur de la Vallée, fils aisné, heritier principal et noble de ladicte Guyommart et collaterallemant herittier par droit d’acroissemant, de damoiselle Marye Bouan, sa sœur uterinne, s’estant rendue religieuse pandant ledit second mariage, ledict prisage faict noblement pour parvenir au partage deub par ledit François Denys, heritier principal et noble, à escuier Louys Bouan, sieur des Preaux, et Georges Bouan, escuier, sieur de la Droicture, freres uterins et puisnés dudit sieur de la Vallée, dans la succession de ladicte Guyommart, leur mere, en datte du 3e septembre 1648.

Sur le degré de François Denis, premier du nom, sieur de la Vallée, pere dudit François Denis, second du nom, sont raportes troys pieces.

La premiere est un adjournement signiffyé à requeste du procureur fiscal de la jurediction de Guemadeuc aux parantz des enfens mineurs de deffuncts nobles gens Françoys Denys et Cathurine des Cougnetz, sa femme, vivans sieur et dame de la Vallée, pour parvenir à la pourvoyance desdicts mineurs, en datte du 18e d’octobre 1599.

La seconde est la pourvoyance desdicts mineurs, en datte du 20e dudict moys d’octobre audict an.

La troixiesme [folio 2v] est un contract judiciel de la vante des biens et herittages provenantz des successions de deffuncts nobles gens François Denis et damoisselle Cathurinne des Cougnetz, vivantz sieur et dame de la Vallée, en datte du 27e may 1600, avecq acte de premesse estant au pied d’iceluy de la part de François Denys, escuier, sieur de la Vallée, leur fils aisné, presomptif heritier principal et noble, en datte du 5e juin audict an 1600, et le proceix verbal des deniers faicts en concequance audict an.

Sur le degré de Jacques Denys, pere dudict François premier, est raporté un partage noble et advantageux donné par noble homs Georges Denis, sieur du Boisregnauld, fils aisné, heritier principal et noble, à François Denis, Christophle Denis et autres ses juveigneurs dans les successions eschue de deffunct nobles gens Jacques Denys, sieur de la Vallée, et celle à eschoir de damoiselle Marguerite Lemetaier, sa veufve, leur pere et mere, qu’ils recongnurent nobles et de gouvernement noble, s’estant eux et leurs predecesseurs de tout temps immemorial comportés et gouvernés noblement et advantageusemant, tant en leurs personnes que biens, en datte du 4e avril 1567.

Sur le degré de Charles Denys, pere dudit Jacques, sont raportés deux pieces.

La premiere est une declaration fournye aux commissaires de l’arriere ban des terres nobles possedées par noble homs Charles Denys, sieur de la Vallée, en datte du 26e mars 1539.

La seconde est un partage noble et advantageux donné par Jacques Denys, escuier, seigneur de la Vallée, fils aisné, heritier principal et noble, à damoiselle Beatrix Denis, sa sœur, dame de la Fontaine, dans les successions de nobles gens Charles Denis et Cathurinne Picquart, sa feme, sieur et dame de la Vallée, leurs pere et mere, qu’ils recongnurent nobles et de gouvernement noble, s’estant tousjours, eux et leurs predecesseurs, comportés et gouvernés noblement et advantageusement, en datte du 23e may 1552.

Sur le degré de Roland, pere dudit Charles Denys, est raporté un acte de demission faicte par Rolland Denys, sieur de la Vallée, à cause de sa caducité, de tous et chasquuns ses biens, herittages et rentes, entre les mains de Charles Denys, son fils aisné, heritier principal et noble presomptiff et atandant, en datte du 26e mars 1494.

Sur le degré d’Ollivier Denys, pere dudict Rolland, est raporté un contract d’eschange passé entre Rolland Denys, fils d’Ollivier Denys, et Jan Deniel et Alliette Denis, sa feme, en datte du 18e octobre 1466, par lequel ledit Rolland Denis contracta la tenue du fieff d’Alynan, en la paroisse d’Erquy.

Sur le degré d’Ollivier Denys, premier du nom, est raporté :

Un contract d’arantemant faict par Ollivier Denis, fils d’Ollivier Denis, sieur de la Vallée, à Allain Saunier le 3e may 1457,

Un extraict tiré de la Chambre des Comptes de Bretagne, dans lequel lors de la reformation des nobles de l’evesché de Sainct Brieuc, en l’an 1427, soubz le raport de la paroisse d’Erquy, au rang et chapitre des nobles, Ollivier Denis, et en autre rolle des nobles est marqué au rang et chapitre d’iceux, en la mesme année 1427, Ollivier Denis, et lors des monstres generalles des nobles dudit evesché dudit Sainct Brieuc, est marqué soubz le raport de la paroisse d’Erquy, les 3, 4 et 5e may 1483, Rolland Denys, Guillemot Denys et Ollivier Denys, et en autre monstre generalle des nobles juridiquement [3] [folio 3] tenue le 11e janvier 1479, sont marqués Pierre et Guillaume Denis, ledict extraict datté au delivré du 29e janvier 1669.

 

Induction dudict Jacques Denys, escuier, sieur de la Ville Gourhand, sous son seing et de maitre Jan Goures, son procureur, fournye et signiffyée au procureur general du roy par Busson, huissier, le 16e mars dernier, an present 1669, par laquelle il soustient pareillement estre noble et issu d’antienne extraction noble et comme tel debvoir estre, ainsy que ledict sieur de la Vallée, maintenu dans la quallité d’escuyer et dans tous les droicts, honneurs, privilleges, preminnences, immunittés et exemptions attribués aux nobles de cette province et qu’à cet effect son nom sera employé au rolle et cathologue des nobles de la senechaussée de Rennes.

Pour establir la justice desquelles conclusions articulle à faicts de genealogie que ledict deffandeur est fils aisné, heritier principal et noble d’escuier François Denys et de damoiselle Anne Guyquemer, sieur et dame du Clos et de la Ville Gourhand, que ledict François estoit aussy fils aisné et heritier principal et noble d’escuyer Christophle Denys et de damoiselle Adrienne de la Guerande, sieur de la Vallée Denys et du Clos, que ledit Christophle estoit fils puisné d’escuyer Jacques Denys, 2e du nom et de Marguerite Le Metaer, sieur et dame dudit lieu de la Vallée, lequel Christophle avoit pour frere aisné François Denys, escuier, sieur de la Vallée, duquel est dessendu ledict Guillaume Marc Denys, aussy deffandeur, aisné de la famille, qui a induit au soustien de ladicte qualité de noble, comme saisy des titres et garants d’icelle, tellement que pour prouver ladicte qualité et gouvernement noble dudict deffendeur, il luy suffira de justiffier sa dessente desdicts Jacques Denys, second du nom, et Marguerite Le Metaer.

Ce que pour faire voir, raporte sur le degré dudict François Denys, pere dudict deffendeur, cinq pieces.

La premiere est le contract de mariage d’entre escuyer François Denys, sieur du Clos, et damoiselle Anne Guyquemer, dame du Tertre, fille de la maison de la Villegourhant, en datte du 14e decembre 1621, signé Gouldrel.

La seconde est le prisage de la succession desdicts François Denys et Anne Guyquemer, faict d’aucthorité de la Hunaudays, par priseurs nobles, respectivement convenuz au terme de la coustume, le 16e aoust 1652, signé : Jehannes.

La 3e est une transaction et partage noble et advantageux baillé par escuier Jacques Denys, sieur de la Villegourhant, fils aisné herittier principal et noble de deffuncts escuier François Denys et damoiselle Anne Guyquemer, sa femme et compagne, vivants sieur et dame du Clos et dudict lieu de la Villegourhant, ses pere et mere, à escuier Charles Denys, sieur de la Villebreal, escuier Jullien Denys, sieur des Chapelles, et Jullien Le Breton, sieur de la Roche, mary et procureur de droict de damoiselle Françoise Denys, sa compagne, aux successions de leursdits pere et mere, par lequel elles sont recongneues nobles et partagées noblement et advantageusement, et auroit ledict Jacques recueilly [folio 3v] seul la succession de Guillaume Denys, sieur des Chapelles, son frere puisné, decedé sans hoirs de corps depuis lesdicts feu sieur et dame du Clos, leurs pere et mere, ladicte transaction et partage en datte du 14e avril 1655, signé et garanty.

La quattriesme est une declaration fournye par noble homme François Denys, sieur du Clos, des maisons et terres qu’il tenoit et possedoit noblement sujectz au ban et ariere ban en l’evesché de Sainct Brieuc, à messire Eustache de Lys, seigneur de Beaucé, senechal de Rennes, commissaire pour ledict ban et ariere ban, le 21e octobre 1636, signée et garantye.

La 5e est une bulle du pays obtenues par ledict deffandeur, portant dispence au suject de son mariage futur avecq damoiselle Gillette Denys sa compagne, sœur germainne dudict François Denys, sieur de la Vallée, et tante dudict Guillaume Marc, deffandeur, attendu la parenté et proximité qu’il y avoit entre luy et ladicte Gillette Denys, sa compagne, parents entre le tier et quart degré, lesdictes lettres dattées du mois de septembre 1652, signées, garanties et scellées d’un sceau de plon.

Sur le degré dudict Christophle Denys, pere dudict François, raporte un partage noble et advantageux baillé par escuier François Denys, fils aisné et heritier principal et noble aux successions escheues de deffunct noble homme Christophle Denys, vivant sieur du Clos, et en celle à eschoir de damoiselle Adrienne de la Guerrande, veuffve dudict Denys, ses pere et mere, à noble homme Jacques Denys, sieur de la Basre, noble et discret Rolland Denys, sieur recteur du Plessix Baillisson, et autres ses freres et soeurs puisnés, par lequel lesdictes successions sont recongneues nobles et de gouvernement noble et qu’elles se sont tousjours gouvernés et comportés noblement et advantageusement, ledict partage en datte du 26e juillet 1618, signé et garanty.

Sur le degré dudict Jacques Denys, pere dudict Christophle, raporte une copye de partage noble baillé par Georges Denys, fils aisné heritier principal et noble de Jacques Denys et de damoiselle Marguerite Le Metaer, à François et Christophle Denys, ses puisnés, aux successions desdicts Jacques Denys et de ladicte Le Metaer, par lequel lesdictes successions sont recongneues estre nobles et lesdictes partyes se gouverner et regir noblement, ledict partage en datte du 4e avril 1567, signé au collationné Yvon.

 

Induction desdicts Louys Denys, escuier, sieur de la Chesnays, et Laurans Denys, escuier, sieur de Montangay, son frere, deffendeurs, sur le seing de maitre Jan Le Bel leur procureur, fournye et signiffyee au procureur general du roy par Davy, huissier, le 9e mars dernier audict an present 1669, par laquelle ils soustiennent pareillement que lesdicts sieurs de la Vallée et de la Villgourhault estre nobles et issus d’antienne extraction noble et comme tels debvoir estre maintenus [folio 4] eux et leur posterité née et à naistre en loyal et legitime mariage maintenus dans la qualité de noble et d’escuyer et dans tous les droicts, privilleges, preminences, immunites, honneurs, prerogatives et exemptions attribués aux autres nobles de la province et qu’à cet effect leur nom sera employé au rolle et cathollogue desdicts nobles de la senechaussée de Rennes.

Pour faire la preuve desdictes conclusions dit qu’ils sont fils, sçavoir ledict Louys, sieur de la Chesnaye, aisné heritier principal et noble, et ledict Laurans puisné de Jacques Denys, escuier, et de damoiselle Perronnelle Maupetit, sieur et dame de la Chesnaye, leurs pere et mere, que ledict Jacques estoit fils juveigneur de François Denys, escuyer, et de damoiselle Catherinne des Cougnetz, vivans sieur et dame de la Vallée, ses pere et mere, ausquels ils prennent leur attache.

Et pour le veriffier, sur le degré dudict Jacques, pere desdicts deffendeurs, raportent trois pieces.

Les deux premieres sont deux extraicts du papier baptismal de la parroisse d’Erquy, par lesquels se voit que Louys et Laurans Denys, fils d’escuyer Jacques Denys et de damoiselle Perronnelle Maupetit, sa femme, sieur et dame de la Chesnaye, furent baptises en l’eglise de ladicte parroisse les 1er decembre 1623 et 17e juillet 1625, lesdicts extraicts dattés au delivrement des 14e octobre 1646 et 21e novembre 1668, signés et garantis.

La 3e est l’acte de tutelle desdicts deffendeurs, après le decez de leurdict deffunct pere, par laquelle ladicte Maupetit fut instituée tutrice et curatrice desdicts deffendeurs, par l’advis de leurs parants, tous personnes de qualité, ladicte tutelle en datte du 10e novembre 1638, signée et garantye.

Sur le degré dudict François, pere dudict Jacques, sont raportés deux pieces.

La premiere est une demande de partage faict par ledict Jacques à François Denys, escuier, sieur de la Vallée, son nepveu, attendu qu’il n’avoit esté partagé du vivant de son frere aisné, pere dudict François, ladicte demande dattée en l’expedition et signiffication des 12 et 18e janvier 1637, signée et garantye.

La 2e est une declaration des terres et herittages nobles apartenants audict Jacques, faicte et fournye à messire Eustache de Lys, sieur de Beaucé, commissaire deputé de Sa Majesté pour le ban et ariere ban convocqué en l’an 1636, icelle declaration dattée du 12e octobre audict an 1636, signée et garantye.

Arest rendu en ladicte Chambre, sur la requeste d’escuyer Jacques Denys, sieur de la Villegourhant, deffendeur, parant et allié de François [folio 4v] Denys et ses consorts, par lequel ladicte Chambre, en consequence de la declaration de maitre René Morin, procureur substitud de maitre Pierre Macé, principal procureur dudict Françoys Denys, de recongnoistre ledict Jacques Denys estre de sa famille, a joinct l’induction dudict Jacques à celle dudict François pour en jugeant y estre faict droict joinctement et par un mesme arrest, ainsy qu’il apartiendra, ledict arrest en datte du 12e mars 1669, signé J. Le Clavier, greffier.

Et tout ce que par lesdicts deffendeurs a esté mins et induit, conclusions du procureur general du roy, consideré.

 

Il sera dict que ladicte Chambre, faisant droict sur les instances, a declaré et declare lesdicts Guillaume Marc, Jacques, Louys et Laurans Denys nobles et issus d’antienne extraction noble et comme tels leur a permins et à leurs dessendants en mariage legitime de prendre la qualité d’escuyer et les a maintenus au droict d’avoir armes et escussons timbres apartenants à leur qualité et à jouir de tous droicts, franchises, privilleges et preminences atribués aux nobles de cette province et ordonné que leurs noms seront employes au rolle et cathollogue desdicts nobles de la senechaussée de Rennes.

Faict en ladicte Chambre, à Rennes, le 8e may 1669.

[Signé] d’Argouges, Louis de la Bourdonnaye


[1En marge : P. Maré et Goures, J. Lebel, qui sont les noms des procureurs.

[2En marge : Pour chiffrature, de Lentivy, Aumont, Picquet du Boisguy.

[3Lecture de ce mot incertaine.