Tudchentil

Les sources sur les gentilshommes bretons

Château du Boisorcan, Noyal-sur-Vilaine, bâti par Julien Thierry, argentier de la duchesse Anne (XIV-XVe).
Photo A. de la Pinsonnais (2007).

Trogoff (de) - Branche de Rocumelen - Réformation de la noblesse (1669)

Vendredi 7 décembre 2007, texte saisi par Amaury de la Pinsonnais.

Adhérez à Tudchentil !

Notice d'adhésion 2018 à Tudchentil, à remplir et à envoyer avec votre chèque au siège de l'association.

Catégories de l'article

Source

Origines et généalogie de la Maison de Trogoff, vicomte Louis Urvoy de Portzamparc, 1900, p. 305-308.

Citer cet article

Origines et généalogie de la Maison de Trogoff, vicomte Louis Urvoy de Portzamparc, 1900, p. 305-308, 2007, en ligne sur Tudchentil.org, consulté le 20 novembre 2017,
www.tudchentil.org/spip.php?article463.

Télécharger l’article

Trogoff (de) - Branche de Rocumelen - Réformation de la noblesse (1669)
75.7 ko.

Trogoff (de)

Trogoff (de)
D’argent à trois fasces de gueules.

Extraict des registres de la chambre establie par le Roy pour la Refformation de la noblesse de la province de Bretagne par lettres patantes de Sa Majesté du moys de janvier 1668, vériffiés en Parlement.

M. d’Argouges, Pr Pt. [1]
M. Barin, Rr. [2]

Entre le Procureur général du Roy,

Demandeur, d’une part ; et messire Jan de Trogoff, sieur de Rocumelen, et y demeurant, parroisse de Pommery-Geaudy, evesché de Tréguer, ressort de Lannion, deffendeur, d’autre.

Veu par la dicte chambre un extraict de présentation faicte au greffe d’icelle par le procureur dudict deffendeur le 7e de feuvrier 1669 lequel auroict déclaré soustenir la qualité d’escuyer et de chevallier par luy et ses prédécesseurs prise et porter pour armes : D’argeant à trois faces de gueulle.

Arbre de généalogie, avecq l’escusson des armes dudic deffendeur, par laquelle il articulle qu’il est fils aisné, hérittier principal et noble de Messire Pierre de Trogoff et de damoiselle Françoise du Perrier, sa compagne, fille de la maison du Mené, et ledict Pierre, fils aisné, hérittier principal et noble de messire Raoul de Trogoff, maryé à damoiselle Moricette de Perrien, sa compagne, et le dict Raoul fils aisné, hérittier principal et noble de messire Pierre de Trogoff, maryé à damoiselle Barbe Le Merdy, sa compagne, et ledict Pierre fils aisné hérittier principal et noble de messire Guillaume de Trogoff, maryé à damoiselle Izabeau de Kernechriou, et ledict Guillaume fils aisné, hérittier principal et noble de Jan de Trogoff, maryé à damoiselle Margueritte de Rocumelen, sa compagne, et le dict Jan fils aisné hérittier principal et noble de messire Allain de Trogoff, maryé à damoiselle Alicette de Kericu, sa compagne, et ledict Allain, fils aisné, hérittier principal et noble de messire Yvon de Trogoff, maryé à damoiselle Marguerite de Léon, sa compagne, lesquels se sont de tout temps immémorial comportés et gouvernés noblement et advantageusement tant en leurs personnes que biens, pris et porté les quallités de messire, escuyer et chevallier, et porté les armes par eux cy-devant déclarés, ainsy qu’il justiffye par les actes et pièces mentionnés dans l’induction dudict deffendeur cy après dattée.

Une copye de l’ordre des neuff barons, banneretz et barchelliers délivré par extraict de la chambre des comtes de Bretagne, où se remarque qu’en l’an 1057, Yvon, duc de Bretagne, avoit assigné ses Estatz en la ville de Nantes, dans l’ordre et le rang que les dicts neuff barons, banneretz et barcheliers le sieur de Trogoff y est marqué devant les plus signallés de Bretagne. Ledict extraict datté au dellivrement du 20e janvier 1630.

Un partage noble et advantageux faict devant les nottaires de Morlaix entre messire Bertrand, seigneur de Trogoff, chevallier principal hoir et noble de feu messire Yves de Trogoff, chevallier, et messire Allain de Trogoff, chevallier, son frère germain et juveigneur, du 27e aoust 1403, signé Allain Le Marant, passe, et scellé.

Un acte de partage qui faict voir que ledit Bertrand donne à sa soeur Catherine, datté du jeudy après la Resurection de l’an 1406, signé sur la grosse a deux sceaux : Gadain passe.

Un partage noble et advantageux faict entre messire Allain de Trogoff, chevallier, seigneur de Pelinec, mary de dame Alliette de Kericu, et noble Jan de Trogoff ; le dict partage datté du 24e juillet 1463, signé et garanty.

Un acte de baillée à convenant à domaine congéable passé entre messire Jan de Trogoff, sieur de Rocumelen et Allain Paen ; le dict acte datté du 26e juillet 1484, signé et garanty.

Un partage à viage du seigneur de Kermadieu du 4 mars 1488, signé et garanty.

Un contract de mariage d’entre messre Guillaume de Trogoff, fils aisné, herittier principal et noble de messire Jan de Trogoff, du 9e décembre 1493, signé et garanty.

Un partage noble et advantageux, à viage, passé entre Guillaume de Trogoff et Yvon, son frère, lequel Guillaume luy donna des terres vallans traise livres de rente, qui justiffient constamment qu’ils estoient issus de chevallerye, dont l’aisné estoit saisy de la succession ; ledict partage du 16e feuvrier 1509, signé et garanty.

Un partage donné par le seigneur de Rocumelen à damoiselle Plezou de Trogoff, femme de messire Guillaume de Kergozou, datté du 17e octobre 1546, signé et garanty.

Autre partage en forme de ragrandissement donné à messire Jehan de Trogoff, fils de messire Rolland de Trogoff, par messire Raoul de Trogoff, datté du 25e may 1575, signé et garanty et scellé.

Un contract de mariage passé entre messire Pierre de Trogoff et damoiselle Barbe Le Merdy du 18e aoust 1571, signé et garanty.

Partage assis par Raoul de Trogoff à son cadet sur la terre de Pontenez, entr’autres choses raporté par icelle une clause qu’il ne pouroit rien prétendre en la succession future de damoiselle Barbe Le Merdy, dame douairière de Rocumelen, leur mère, et de faire la foy et hommage à son aisné et de luy tenir lesdictes terres de Pontenez en juveignerye ; ledict partage du 13e de juillet 1571, signé et garanty.

Un contract de mariage passé entre messire Raoul de Trogoff et damoiselle Moricette de Perrien ; ledict contract datté du 19e de janvier 1561, signé et garanty.

Un contract de mariage passé entre messire Jacques de Trogoff, fils puisné de messire Raoul et de damoiselle Mauricette de Perrien, datté du 1er avril 1588, signé et garanty.

Une transaction faicte entre messire Pierre de Trogoff, sieur de Rocumelen, fils et herittier principal et noble de massire Raoul, son père, et de damoiselle Moricette de Perrien, dattée du 17e juillet 1594, signée et garanty.

Une copye par transompt d’une transaction passée par devant les nottaires des Regaires de Treguer, entre escuyer Pierre de Trogoff, sieur de Rocumelen et Jacques de Trogoff, escuyer, sieur de Kergoff, du 3e juillet 1599, signé et garanty.

Un acte d’institution de damoiselle Françoise du Poirier, veuffve de deffunct noble homs Pierre de Trogoff, vivant sieur de Rocumelen, par lequel ladicte du Poirier auroit esté crée et instituée tutrice et curatrice d’escuyers Pierre et Jan de Trogoff et damoiselle Françoise et Margueritte de Trogoff, enfans minneurs dudict feu sieur de Rocumellen et de la dicte du Poirier, et ce après les advis de plusieurs de leurs parants, tant du costé paternel que maternel se qualliffiant et prenant qualitez de nobles escuyers, messires et chevalliers ; ledict acte faict devant l’alloué de la juridiction de la Rochederien, du 21e de feuvrier 1617, signé : Tigeon et scellé.

Un pouvoir du trésorier provincial de l’extraordinaire des guerres en Bretagne, quy prouve que messire Pierre de Trogoff prist partye dans le chasteau de Morlaix dont il fut capitaine de cinquante hommes en garnison et dans le commandement il ne faut point doutter des expériences généreuses qu’il fist des attaques sur le party ennemy des deffenses de son cheff dans cette forteresse où il donna des preuves de la grandeur de son courage ; le dict pouvoir du 1er de juillet 1599, signé et garanty.

Transaction en forme de partage noble comme au noble, et au partable comme au partable, passée entre nobles homs Pierre de Trogoff, sieur de Traouagouez, mary, espoux et procureur de droict de damoiselle Margueritte de Trogoff, sa compagne, et damoiselle Françoise de Trogoff, dame de la Grandville, icelles de Trogoff filles puisnées de deffuntz noble homs Pierre de Trogoff et damoiselle Françoise du Poirier, sa compagne, seigneur et dame de Rocumelen ; ledict acte du 9e d’aoust 1642, signé et garanty.

Arrest de la dicte cour du 24e octobre 1662 par lequel messire Jan de Trogoff, sieur de Rocumelen, auroit esté maintenu au droict de jurisdiction de haulte, moyenne et basse justice aux terres de seigneurues de Rocumelen du Plessix.

Un extraict de la chambre des comtes de Bretagne par lequel se voict, sous la paroisse de Pommerit-Geaudit, la maison et métairye noble de Rocumelen apartenante à Jan de Trogoff et la mettairye de Leseven apartenante à Guillaume de Trogoff noble et qu’ils ont comparru aux monstres généralles des nobles sujects aux armes de l’evesché de Tréguer tenues à Guingamp au moys de janvier de l’an 1499, ledict exctraict datté au délivré du 3e avril 1699, signé : le Feuvre, par collationné.

Induction d’actes cy-dessus certés, dattés et produicts par ledict messire Jan de Trogoff, seigneur de Rocumelen, concluant à ce qu’il pleust à ladicte chambre le maintenir en la quallité de messire et de chevallier, comme estant issu de prédécesseurs nobles et chevalliers, lequel et sesdicts prédécesseurs se sont tousjours comportés, vescus et gouvernés noblement et advantageusement, partagez leurs cadetz à bienfaict et à viage dès auparant la coustume refformé en 1580, ayant pour leurs armes, escussons et intersignes de noblesses : d’argeant à trois faces de gueule ; la dicte induction signée : Estrillart, procureur, et signiffyée au procureur général du Roy le 14e de mars 1669.

Conclusions du procureur général du Roy et tout ce que par ledict deffendeur a esté mins et produict devers la dicte chambre au désir de son induction considéré.

La Chambre faisant droict sur l’instance a déclaré et déclare ledict Jan de Trogoff et ses descendants en légitime mariage nobles et issus d’antienne extraction noble et comme tel luy a permins de prendre la quallité d’escuyer et de chevallier et l’a maintenu au droict d’avoir armes et escussons timbrés apartenants à sa quallité et à jouir de tous droicts, franchises, préminences et privilléges attribués aux nobles de cette province et ordonné que son nom sera employé au roolle et cathollogue des nobles de la jurisdiction royalle de Lanion.

Faict en ladicte chambre, à Rennes, le 8e jour d’avril 1669.

(Signé :) Malescot.

(Grosse en parchemin – archives de M. le comte de Rosmorduc).


Télécharger l’article
Trogoff (de) - Branche de Rocumelen - Réformation de la noblesse (1669)

[1NdT : Pour « premier président ».

[2NdT : Pour « rapporteur ».