Tudchentil

Les sources sur les gentilshommes bretons

La Roche-Jagu en Ploëzal, édifié en 1405 par Catherine de Troguindy après autorisation du duc Jean V.
Photo A. de la Pinsonnais (2009).

Huon - Réformation de la noblesse (1668)

Mercredi 10 novembre 2010, transcription de Amaury de la Pinsonnais.

Adhérez à Tudchentil !

Notice d'adhésion 2017 à Tudchentil, à remplir et à envoyer avec votre chèque au siège de l'association.

Catégories de l'article

Source

Archives départementales du Finistère – 32J2 - Chartrier de Kerzellec.

Citer cet article

Archives départementales du Finistère – 32J2 - Chartrier de Kerzellec, transcrit par Amaury de la Pinsonnais, 2010, en ligne sur Tudchentil.org, consulté le 26 avril 2017,
www.tudchentil.org/spip.php?article178.

Télécharger cet article

Huon - Réformation de la noblesse (1668)
150.4 ko.
PNG - 11.3 ko
Huon
De gueules à cinq croix recroisettées d’argent posées 1, 3 et 1.

[fo 1 recto]
Extraict des registres de la Chambre establye par le Roy pour la reformation de la Noblesse du pais et duché de Bretagne, par lettres patentes de Sa Majesté du mois de janvier mil six cent soixante huict, veriffiees en Parlement le trantiesme juin ensuivant [1] :

Entre le procureur general du roy, demandeur d’une part, et noble escuier Allain Huon, sr de Quereselec demeurant en sa maison de Quereselec paroisse de Trisou [2] eveshé de Leon et ressort de Lesneven, faisant tant pour luy que pour noble escuier Hamon [fo 1 verso] Huon sieur de Lesguern son fils aisné, herittier presomptif principal et noble, deffendeur d’autre part.

Veu par ladicte Chambre la declaration faicte au greffe d’icelle par maistre Jacques Testart le vingt huitiesme febvrier mil six cent soixante neuf de voulloir soustenir tant pour ledict sieur de Quereselec que pour son fils aisné la qualitté d’escuier, par estre issus d’antienne extraction noble et porter pour armes de gueulles à cinq croix croizettées d’argent une en chef et trois en fasce et une en pointe.

Induction dudict [fo 2 recto] deffendeur tant pour luy que pour sondict fils soubz le seing dudict Testart son procureur fournie et signiffiée au procureur general du roy le douziesme de mars mil six cent soixante neuf par Frangeul huissier, par laquelle il soustient estre noble et issu d’antienne extraction noble et par quoy debvoir estre, luy, son fils aisné et leur posteritté née et à naistre en loyal et legitime mariage maintenus en leurs qualitté de noble et d’escuier d’antienne extraction, pour estre [fo 2 verso] conservés en tous les droicts, franchises, immunités et previleiges appartenant à ladite qualitté, comme les autres nobles de la province, en consequence ordonné qu’ils seront inscrits dans le cathologue qui se fera des nobles soubz le ressort et la jurisdiction royalle de Lesneven.

Pour establir la justice desquelles conclusions, articulle ledit sieur de Quereselec à faict de genealogie que de son mariage avec dame Louise de Querret fille aisné de la maison de [fo 2 recto] Queravel est issu ledit noble escuier Hamon Huon, sieur de Lesguern, leur fils aisné heritier principal et noble qui a espousé dame Marie de Crechquerault, fille de la maison de Guerneuf, et de leur mariage est issu noble escuier Jacques Louis Huon leur fils aisné herittier principal et noble, que ledit sieur de Quereselec deffendeur est issu fils aisné herittier principal et noble de noble escuier autre Allain Huon vivant sieur de Quereselec, de son mariage avec [fo 2 verso] dame Janne de Lesguern fille et seule herittiere de la maison noble de Lesguern scittuée en la tresve de Saint Fregan paroisse du Guisny, evesché de Leon, que ledict deffunt Allain Huon estoit fils aisné, et aussy principal et noble heritier d’escuier Guillaume Huon et de damoiselle Françoise de Guergariou fille aisnée de la maison de Quergariou scituée en la paroisse de Ploudjan evesché de Triguier, que ledict Guillaume estoit parailleman fils aisné principal herittier et noble [fo 3 recto] d’escuier Jan Huon et de damoiselle Margueritte le Hezou fille aisnée de la maison de Guivilly scittuée en la paroisse de Plougueviniau dict evesché de Leon, que ledict Jan estoit fils aisné herittier principal et noble d’escuier Louis Huon, et de damoiselle Catherine de Querbiscat fille aisnée de lad. maison de Querbiscat scituée en la paroisse de Ploumauger evesché de Leon, que ledict Louis estoit pareilleman fils aisné herittier principal et noble d’escuier Yvon Huon, et de damoiselle [fo 3 verso] Constance Le Guen fille aisnée de la maison de Penanros scittuée en ladite tresve de Treflevenen [3] paroisse de Triffou [4] evesché de Leon, que ledict Yvon estoit fils aisné herittier et noble de noble escuier Hervé Huon et de damoiselle Janne Courtoy sieur et dame de Quereselec, tous lesquels se sont de long temps immemorial gouvernez et comportés noblemen et advantageusement, tant en leurs personnes que biens, sans jamais avoir faict acte de derogeance et ont tousjours pris et porte les [fo 4 recto] qualittes de noble homs, escuiers et seigneurs.

Conclusions du procureur general du roy consideré.

La Chambre, faisant droict sur l’instance a declaré et declare lesdits Allain et Hamon Huon et leurs descendants en mariage legitime nobles et issus d’antienne extraction noble et comme tels leur a permis de prendre la quallité d’escuier et les a maintenus au droict d’avoir armes et escussons timbrez appartenans a leur qualitte et à jouir de tous droicts, franchises, preminances et privileges attribués aux noble de cette province, et ordonne [fo 4 verso] que leurs noms seront emploiés au rolle et cathologue des nobles de la jurisdiction royalle de Lesneven.

Faict en ladite Chambre à Rennes le quiziesme Apvril mil six cent soixante neuf, ainsy signé Malescot.

Collationné par moy, conseiller nostre sectretaire de la cour, à l’original à moy aparu et randu avecq, le 16e may 1669.

[Signé : ] Huon.

-*-

Induction

[fo 1 recto [5]]
Induction d’actes que produist en la Chambre devant vous nosseigneurs les commisaires deputtés par Sa Majesté pour la refformation de la noblesse, escuier Allain Huon, sieur de K/selec demeurant en la tresve de Treflevenez paroisse du Triffou [6] en l’evesché de Leon, faisant tant pour luy et pour son fils aisné Hamon Huon escuier sieur de Lesguern, contre monsieur le procureur general du roy.

A ce que ledit Allain Huon, escuier, sieur à present de K/selec, (s’il plaist à nosdits seigneurs les comissaires de ladite Chambre) soit maintenu en ladite quallité d’escuyer comme issu d’antienne extraction noble et des seigneurs proprietaires de l’antienne maison noble de K/selec scittuée en la tresve et paroisse de Trefou en Leon, et encore possédée par ledit [fo 1 verso] escuier Allain Huon, pour estre contenu en tous les droicts, noblesse, franchises, immunités et privileges appartenant à ladite qualitté comme les autres nobles de la province, et en consequence ordonne qu’ils seront inscrits dans le cathologue qui se fera des nobles au ressort de la principauté royalle  [7] de Lesneven en l’evesché de Leon.

A ces fins ledit deffendeur induist deux pieces.

La premiere est l’extrait de la declaration qu’il a faicte au greffe de ladite Chambre de maintenir pour luy et pour Hamon Huon escuier, sieur de Lesguern, demeurant audit manoir de Lesguern, treffve de Saint Fregan paroisse de Guisseny evesché de Leon, son fils aisné, comme [fo 2 recto] aussy pour Mathieu et Hierosme Huon ses fils puisnes et aussy pour Jacques Louis Huon petit fils audict sieur a present de Quereselec, et fils aisné dudict Hamon Huon escuier sieur de Lesguern, et de damoiselle Marie de Crechquerault.

La seconde est la carte de sa genealogie qui faict voir qu’Allain Huon sieur a present de Quereselec, de Lesguern et fils aisné principal herittier et noble de deffunct autre escuier Allain Huon, et de deffuncte damoiselle Janne de Lesguern, fille et seulle herittiere de la maison noble de Lesguern scittuée en la trefve de Saint Fregan paroisse de Guiseny audit evesché de Leon, ses pere et mere. Cotté  [8]

Ledict deffunct Allain Huon sr en son vivant de Quereselec, fils aisné aussy [fo 2 verso] principal herittier et noble desdits Guillaume Huon et de damoiselle Françoise de Quergariou, fille aisnée de la maison de Quergariou scittuée en la paroisse de Ploujan, evesché de Treguier, ayeul et ayeulle dudict sieur de Quereselec.

Ledict Guillaume Huon escuier, sieur en son vivant de Quereselec, fils aisné principal herittier et noble d’escuier Jan Huon et de damoiselle Margueritte Le Hezou fille aisnée de la maison de Querilly scituée en la paroisse de Plouguerneau evesché de Leon, sieur et dame aussy en leur temps de Quereselec, bisayeul et bisayeulle dudit Allain Huon sieur a present dudit manoir.

Comme aussy ledit Jan Huon escuier sieur en son temps de Quereselec estoit fils aisné [fo 3 recto] herittier principal et noble desdits Louis Huon et de damoiselle Catherine de Querbescat fille aisnée de ladite maison de Querbescat scittuée en la paroisse de Ploumoguer en l’evesché de Leon, trisayeul et trisayeulle dudit sieur a present de Quereselec.

Et ledict Louis Huon, escuier, sieur aussy en son temps de Quereselec estoit aussy fils aisné herittier principal et noble d’escuier Yvon Huon et de damoiselle Constance de Guen fille aisnée de la maison de Penanros scittuée en ladite trefve de Trefflevenez paroisse du Treffou evesché de Leon, quart ayeul et quarte ayeulle du mesme sieur a present de Quereselec.

Et que ledit Yvon Huon escuier, sieur en son vivant de ladite maison et manoir de Quereselec estoit [fo 3 verso] principal herittier et noble d’escuier Hervé Huon et de damoiselle Janne Courtoye sieur et dame de Quereselec, fille aisnée de la maison de Botquenazle scittuée en la paroisse de Saint Gouaznou [9], eveché de Leon, quintayel et quintayeulle dudit Allain Huon escuier sieur a present de Quereselec, avec les armes qui sont de gueulle à cinq croix recroissetées d’argent, une en chef, trois en face, et une en pointe, et monstre qu’il est issu dudit noble escuier Hervé Huon et de damoiselle Janne Courtoys fille aisnée de ladite maison noble de Botquenazle, scittuée en ladite paroisse de Sainct-Goueznou dioceze de Leon qui vivoit l’an 1456 comme personne de qualitté et de gouvernement noble et advantageux et de tout temps immemorial prise par leurs predecesseurs, ce qui a esté tousjours esté continué par leurs [fo 4 recto] successeurs de pere en fils jusques a present, comme ledit deffendeur espere le faire voir par les actes autantiques cy après induist qui justifieront la noblesse et le comportement noble de ses ancestres depuis deux à trois cent ans, et commançant par Jacques Louis Huon, petit fils dudict Allain Huon, escuier, sieur à present de K/selec, et fils aisné d’escuier Hamon Huon sieur de Lesguern, fils aisné dudit sieur a present de K/selec. Et pour le justiffier,

Induist les extraicts de baptesme dudit Hamon Huon son fils aisné, et de Jacques Louis Huon son petit fils, cy cottes B.

Ledict Allain Huon escuier, sieur à present de K/selec est fils et herittier principal et noble de deffunct autre escuier Allain Huon vivant sieur de K/selec et de damoiselle Janne de Lesguern, fille [fo 4 verso] et seule herittiere de ladite maison noble de Lesguern scittuée en la trefve de Sainct Fergan, paroisse de Guisisny en Leon, ses pere et mere, lequel en ladite qualitté, apres qu’il ait espousé noble damoiselle Louise de Queret, fille aisné d’escuier Hamon de Queret, sieur de Queravel, auroit faict en ladite quallité d’aisné de noble assiepte à quatre cadettes qu’il avoit de leurs partages à droict naturel esdites successions paternelle et maternelle, aux deux parts et au tiers au termes de nostre loy municipalle et pour le justiffier,

Induist quatre pieces, la premiere est le contrat de mariage d’entre luy et ladite de K/ret datté du 12e aoust l’an 1637 [10], signé P. le Hir notaire, et G. Labé notaire royal, estant sur veslin.

[fo 5 recto] La seconde [pièce est] l’acte dudict partage estant aussy sur veslin datté du 20e novembre 1643 signé Merlegan et Morel, nottaires royaux.

La troisiesme est un acte de tutelle donnée a ladite Janne de Lesguern mere du sieur a present de Quereselec et de ses sœurs d’elle procréée et dudict deffunct Allain Huon, escuier sieur de Quereselec son dernier mary, et de ceux de son premier mariage, datté du 17e d’aoust 1609, signé le Mercier.

Et la quatriesme est un autre acte de tutelle desdicts sieur de Quereselec et de sesdictes sœurs apres le deces de leurdite mere, datté du 6e novembre 1621, ensemble attachées et cottées C.

Ledict deffunct Allain Huon escuier, sieur en son temps de Quereselec estoit fils aisné et herittier principal et noble desdicts Guillaume Huon et de damoiselle Françoise de Quergariou [fo 5 verso] fille aisnée de la maison de Quergariou scittuée en la paroisse de Plouejan evesché de Treguier, ses pere et mere, lequel Allain Huon, pere dudict sieur a present de Quereselec espousa ladite damoiselle Janne de Lesguern, fille et seulle herittiere de ladite maison et manoir de Lesguern, et ny eu de contrat de mariage raporté entr’eux estant tous deux veufs qui n’avoient pour lors ny pere ny mere vivant.

Induist quatre pieces, la premiere est la curatelle des enfants mineurs du seigneur du Rest Baudiez, premiers enfants de ladite de Lesguern compagne dudit deffunct sieur de Quereselec, dattée du 6e janvier 1600, signée Garzhuel.

La deuxiesme est une minutte estant sur papier fournye par le mesme Allain Huon, sieur en son vivant de K/erselec comme mary et procureur de droit de ladite Janne de Lesguern sa femme, du 12e octobre 1606 [fo 6 recto] signé Queranguen notaire royal, et le Jeune aussy nottaire royal, avec le reçu en la marge dudit jour et an, signé Desportes procureur du roy à Lesneven.

La troisieme est l’acte de partage noble et advantageux estant sur veslin, d’entre ledict deffunct Allain Huon et damoiselle Janne Huon sa sœur comme enfans et herittiers d’escuier Guillaume Huon, et damoiselle Françoise de Quergariou leurs pere et mere datté du 25e novembre 1588, signé le Solue, G. Forestier, notaires et Le Lué aussi notaire.

La quatriesme est un autre acte de partage estant aussy sur veslin d’entre ledict defunct escuier Allain Huon, sieur de K/eselec, et noble hom Jan Taillart, et damoiselle Françoise Huon sa compagne, sœur germaine dudit deffunct Allain Huon escuier, sieur de K/eselec, datté du 24e febvrier 1588, signé J. Taillart, Garzhuel notaires, le Forestier aussy notaire, ensanble attachées et cottées D.

[fo 6 verso] Ledict Guillaume Huon, escuier, sieur en son temps de K/eselec, estoit fils aisné et herittier principal et noble d’escuier Jan Huon et de damoiselle Margueritte Le Hezou, fille aisnée de la maison noble de Querilly, scittuée en la paroisse de Plouguerneau, evesché de Leon, pere et mere dudict Guillaume Huon, lequel Guillaume Huon, ayeul du sieur a present de Quereselec, espousa damoiselle Françoise de K/gariou, fille aisnée de la maison de K/gariou, et pour la justifier :

Induist ledit Allain Huon escuier sieur a present de Quereselec deux pieces, la premiere est le contrat de mariage estant sur veslin d’entre ledit Guillaume Huon, escuier, sieur en son vivant de K/eselec, et ladite damoiselle Françoise de Guergariou, ses ayeul et ayeulles, datté du 2e septembre 1544, signé Toulcoet et Le Long.

Et la deuxiesme est l’acte de partage noble [fo 7 recto] et advantageux estant aussy sur veslin d’entre ledit Guillaume Huon, et damoiselle Constance Huon sa sœur, datté du 10e decembre 1560, signé Coatnenpren ensenble attachés et cottés E.

Ledict Jan Huon, escuier, sr de K/eselec estoit fils aisné et herittier principal et noble d’escuier Louis Huon et de damoiselle Catherine de Querbescat, fille aisnée de la maison de Querbescat scituée en la paroisse de Ploumoguer [11] evesché de Leon, ses pere et mere, lequel Jan Huon espousa damoiselle Margueritte le Hezou, fille aisnée de ma maison de K/illy, bisayeul et bisayeulle du sieur a present de K/eselec, et pour le justiffier,

Induist ledit Allain Huon escuier sieur a present de K/eselec le contrat de partage noble et advantageux d’entre ledit Jehan Huon escuier sieur en son temps de Quereselec, et Marguerite Huon sa sœur, en datte [fo 7 verso] du 29e juillet 1539, signé B du Sainct-Gouesnou passé et J. Huon passé cotté F.

Ledict Louis Huon ecuyer, sieur de K/eselec estoit fils aisné herittier principal et noble d’escuier Yvon Huon et de damoiselle Constance le Guen, fille aisnée de la maison de Penanroz scittuée en la tresve de Trelevenez paroisse de Treffvou, ses pere et mere, lequel Louis Huon escuier sieur de Quereselec espousa damoiselle Catherine de Querbescat, trisayeul et trisayeulle dudict Allain Huon escuier sieur a presant de K/eselec, et pour le justifier,

Induist quatre pieces. La premiere est le contrat de mariage d’entre ledit Louis Huon escuier sieur en son vivant de K/eselec, et ladite damoiselle K/tharine de K/bescat estant sur veslin en datte du premier de may 1502 [fo 8 recto] signé Quercoant passé et H. de Querbescat.

La deuxiesme est le contrat de mariage estant aussy sur veslin d’entre le mesme Louis Huon escuier sieur de K/eselec et damoiselle Marye Trousson fille aisnée de K/fenteniou datté du 16e de febvrier 1494, signé Allain Louet passé et Gouzabat passé, duquel second mariage il n’y eu d’enfant [12].

La troisiesme est un acte de partage estant sur veslin, d’entre le mesme Louis Huon escuier, sieur de Quereselec, et escuier Guenolay Huon son frere juveigneur datté du premier d’aoust 1519, signé Guenolay Huon vray, est le Jeune passé, et François Huon passé.

[fo 8 verso] Et la quatriesme est autre acte de partage sur veslin, d’entre ledit Louis Huon escuier sieur en son temps de K/eselec, et escuier Hervé Huon son juveigneur, datté du 21e juillet 1526, signé Gouesnou passé et Jan Audren passé, ensemble attachés et cotté G.

Ledit Yvon Huon, escuier sieur en son vivant de K/eselec estoit fils aisné et herittier principal et noble d’escuier Hervé Huon et de damoiselle Janne Courtoys fille aisnée de ladite maison de Botquenazle [13], sieur et dame en leur vivant de Quereselec, ses pere et mere, lequel Yvon Huon escuier sieur de Quereselec espousa damoiselle Constance le Guen, fille de la maison noble de Penanros, quart ayeul et quartayeulle [fo 9 recto] dudit Allain Huon, sieur a present de K/eselec. Et pour le justiffier,

Induist ledict sieur a present de K/eselec un acte par lequel l’on void qu’escuier Jehan Huon, fils aisné et herittier principal et noble d’escuier Hervé Huon et de Jehanne Courtoys, sieur et dame en leure vivant de K/eselec, cedda son droit d’ainesse à son frere Yvon Huon son puisné veu la debillité de sa personne [14], et estant obligé de s’emploier à l’aide du premier comme les auteurs nobles et comme avoit fait son feu pere, et par lequel l’on void que le mesme Yvon Huon avoit suivy le roy en ses armées sur terre et sur mer à ses propres frais et bien équipé, ledit contrat datté du 6e decembre 1466, signé Le Digouois passé, et Allain [fo 9 verso] Louet, avec un autre acte sur veslin du 20e novembre 1502 signé Mocazre, ensembre attachés et cottés H.

De plus induist ledit sieur a present de Quereselec adveu estant sur veslin par luy fourny au seigneur de Rohan pour son lieu et manoir de Quereselec, fiefs, droicts honorifiques et terres en dependants, datté du 5e d’aoust 1633, signé A. Huon, Nicolas de Lorgeril notaire et Roparz notaire et au reçu F. Lesainct, procureur fiscal de Landerneau, cotté [15].

Comme aussy induist ledit escuier Allain Huon, sieur a present de Quereselec, adveux estant sur veslin, par luy fournis en la Chambre des Comptes à Nantes de son lieu noble et manoir de Lesguern, fiefs, droicts honorifiques et autres terres dependantes dudit manoir de Lesguern [fo 10 recto] datté du 14e juin 1653, signé A. Huon, Laigle, et le Moing notaires royaux, avec ses hommages rendus en ladite Chambre, reception dudit adveu et renvoy à la Cour royalle de Lesneven, pour estre leu et publié en juillet, et l’ordonnance d’estre adjousté aux adveux de ladite jurisdiction de Lesneven estant tous sur veslin, en datte des 23e juin 1653, et 10e de may 1656, lesdites trois pieces signées Forgeteau, et en marge chiffrées Symon procureur, le tout coppyé ensemble attaché et cotté I.

De plus induist ledit sieur a present de Querezellec quatre adveux fournis à nobles escuiers Allain Huon, Guillaume et Louis Huon, seigneurs en leurs temps de Querezellec, le premier datte du 25e may 1606, signé Lesmoal notaire, P. Le Menez, Jequier.

[fo 10 verso  [16]] L’on peust donc voir par les actes authentiques cy dessus induits que la noblesse et la tres antienne extraction noble des seigneurs de K/ezelec Huon est tres bien justifiée et prouvée de plus de deux à trois cents cents, et qu’avant que le gouvernement noble suivant l’assise du conte Geffroy estoit etablie, les aisnes de la ditte maison de K/ezelec partageoint leurs cadets sur le tiers du bien, prenant les deux part et le pourpris comme apres l’assise, ce qui fait voir que l’on possedoit des lors une noblesse de tout antiquité. Depuis lequel temps, sçavoir depuis deux a trois siecles, le gouvernement noble et avantageux a eté tres bien conservée sans jamais avoir fait aucun acte de derogation, ce qui est clerement justifié tant par les bons partages nobles et avantageux et tesmoignages de services que par les aliances dans les meilleurs maisons de la province.


[1Nous avons recréé les paragraphes pour une meilleure lisibilité car hormis le premier, il n’y en a pas dans l’original. L’arrêt et l’induction qui le suivra se composent de deux cahiers distincts. Merci à Hervé Baudy qui a photographié pour nous aux archives départementales du Finistère deux pages qui manquaient dans notre première transcription, et à Jean-Claude Michaud pour sa relecture attentive.

En bas de la première page, en marge, est inscrit Mr d’Argouges P.P., pour Premier President, et Mr de Lopriac R. pour Raporteur.

[2Le Tréhou.

[3Tréflévénez.

[4Le Tréhou.

[5En bas de cette page, dans la marge, sont inscrits le nom de l’huissier Testart, un mot illisible suivi des mots le procureur general.

[6Le Tréhou.

[7Certainement pour juridiction royalle, peut-être une confusion avec la principauté de Léon, qu’on ne peut qualifier de royalle.

[8La cotte est laissée en blanc. Considérant la suite de l’induction, elle aurait du être A.

[9Aujourd’hui Gouesnou.

[10Il s’agit en fait du 12 août 1630 d’après le contrat de mariage conservé aux Archives départementales du Finistère, 32J1.

[11Ce nom d’une autre main.

[12Juste avant ce mot, une autre main a jugé utile d’ajouter en interligne le mot pas.

[13Suivent ces mots rayés : scittuée en ladite paroisse de Sainct Goueznou evesché de Leon. En effet, le Botquenal est en Loperhet.

[14A cet endroit, en interligne, une autre main écrit estant deffinitivement impotant.

[15La cotte laissée en blanc.

[16A partir d’ici, la fin de l’induction est rédigée d’une autre main. Elle semble conclure, mais elle ne suffit pas à masquer le fait qu’il manque une partie de cette induction.