Tudchentil

Les sources sur les gentilshommes bretons

Tromelin et Suffren

Un conflit entre marins

Par Claude-Youenn Roussel et Claude Forrer. Préface du contre-amiral Caron.

Au milieu de la guerre d'Amérique, dans l'océan Indien, des officiers aux bons états de service sont jetés à la porte de la Marine sur une appréciation colérique et dépréciative de Suffren, leur chef.

Parmi eux se trouve un Breton de Morlaix, Bernard Marie Boudin de Tromelin. Condamné sans jugement suite aux lettres venimeuses de son chef, il fait imprimer pour se défendre un Mémoire justificatif que personne n'accepte de lire dans les hautes sphères, l'empêchant ainsi de s'expliquer.

C'est ce texte rarissime qui est produit ici, empli d'une infinité de renseignements historiques, maritimes et militaires, commenté, annoté et analysé, accompagné de multiples autres documents dont les lettres officielles et privées de Suffren.

Claude-Youenn Roussel (membre de Tudchentil), spécialiste reconnu de la Bretagne et de la marine du XVIIIe siècle, a publié de nombreux livres (deux prix du Patrimoine maritime en 1992, prix de l'Académie de Marine en 2011, prix national de la Marine ACORAM en 2012). Le commandant Claude Forrer, capitaine au long cours en retraite, s'est passionné pour l'Histoire maritime ancienne et moderne. Il est l'auteur de diverses publications spécialisées.

En vente sur Amazon.fr au format broché (29€) ou au format Kindle (22,99€).

Joyeux Noël !

Tudchentil et toute son équipe vous souhaitent un joyeux Noël et une belle année 2020 !


Soutenez Tudchentil, en 2020, adhérez à notre association !

La Nativité tirée d'un livre d'heures à l'usage de Saint-Malo, © Bibliothèque Rennes Métropole, ms. 1510, f. 37, détail.

Manoir du Vaumadeuc, en Pléven, possédé à l'origine par les Madeuc, seigneurs du Gué-Madeuc (XV-XVIIe siècles).
Photo A. de la Pinsonnais (2005).

Bidé (de la Grandville) - Généalogie (d’après Ms français 32138)

Samedi 21 mai 2011, transcription de Amaury de la Pinsonnais.

Adhérez à Tudchentil !

Notice d'adhésion 2020 à Tudchentil, à remplir et à envoyer avec votre chèque au siège de l'association.

Catégories de l'article

Source

Généalogies de parlementaires parisiens, BNF, Département des manuscrits, Français 32138, tome I, page 182.

Citer cet article

Généalogies de parlementaires parisiens, BNF, Département des manuscrits, Français 32138, tome I, page 182, transcrit par Amaury de la Pinsonnais, 2011, en ligne sur Tudchentil.org, consulté le 15 décembre 2019,
www.tudchentil.org/spip.php?article875.

Télécharger cet article

Bidé (de la Grandville) - Généalogie (d’après Ms français 32138)
60.3 ko.

Idées de lecture

L’opération généalogique

Sous la direction d’Olivier Rouchon.

Le siècle de Louis XIV

Sous la direction de Jean-Christian Petitfils.

>> Voir toutes nos idées de lecture.

Originaires de Bretagne

Porte .... [1]

I degré.

Jean-François Bidé, seigneur de ......, receu conseiller au Parlement de Rennes le .....

- Jean Baptiste Bidé, qui suit,
- Anne Margueritte Bidé.

II degré.

Jean Baptiste Bidé, seigneur de ....., receu au Parlement de Rennes le ......

- Louis Bidé, qui suit,
- Margueritte Bidé.

III degré.

Louis Bidé, seigneur de la Grandville, receu conseiller au Parlement de Rennes le ......

- Julien Louis Bidé, qui suit,
- Marie François Bidé.

IV degré.

Julien Louis Bidé seigneur de la Grandville, receu conseiller .... le ..... depuis maistre des requestes en 1715, intendant d’Auvergne en 1725, de Flandre en 1730, conseiller d’État en 1740, et chancellier de S.A.R. monsieur le duc d’Orléans, avoit épousé le 12 avril 1714 Petronille Françoise Pinsonneau, fille de Mathieu Pinsonneau, maitre ordinaire en la Chambre des comtes, et de Petronille Tribouleau, dont il eu :

- Louis Joseph Bidé, qui suit,
- Marie Anne Bidé.

V degré.

Louis Joseph Bidé, seigneur de la Grandville, brigadier des armées du roy et colonel d’infanterie, avoit epousé le 7e janvier 1750 Françoise Therese Duclusel, fille de Leonard Duclusel, seigneur de la Chabrerie, et de Therese Jourard, dont il eut :

[La généalogie s’arrête ainsi.]


[1Ainsi en blanc, ici aurait du apparaître la description de leurs armes. Nous indiquerons par la suite tous les blancs par des pointillés.