Tudchentil

Les sources sur les gentilshommes bretons

Le gothique flamboyant du cloître de la cathédrale Saint-Tugdual de Tréguier (1461-1468)
Photo A. de la Pinsonnais (2009).

Dibart - Réformation de la noblesse (1669)

Jeudi 17 janvier 2013, texte saisi par Amaury de la Pinsonnais.

Adhérez à Tudchentil !

Notice d'adhésion 2017 à Tudchentil, à remplir et à envoyer avec votre chèque au siège de l'association.

Catégories de l'article

Source

La noblesse de Bretagne devant la Chambre de la Réformation 1668-1671 - Comte de Rosmorduc, 1896, tome III, p. 263-269.

Citer cet article

La noblesse de Bretagne devant la Chambre de la Réformation 1668-1671 - Comte de Rosmorduc, 1896, tome III, p. 263-269, 2013, en ligne sur Tudchentil.org, consulté le 21 mars 2017,
www.tudchentil.org/spip.php?article837.

Télécharger l’article

Dibart - Réformation de la noblesse (1669)
135.9 ko.

Seigneurs de la Pirye, de la Villetannet, etc...

PNG - 57.3 ko
Dibart
D’argeant à trois testes de more de sable, couronnees d’or, bandees d’argiant.

Entre le Procureur General du Roy, demandeur, d’une part :

Et damoiselle Janne du Boys, dame de la Piris, veufve de deffunt Claude Dibart, escuyer, vivant sieur dudict lieu de la Piris, mere et tuttrice de Jan Dibart, escuyer, fils de leur mariage, et Pierre Dibart, escuier, sieur de la Villetannet, cousin germain dudit deffunt sieur de la Piris, faisant pour luy et ses enfans, les tous demeurans, sçavoir lad. du Bois à la maison de la Piris et led. sieur de la Villetannet à sa maison dudit lieu, en la parroisse de Hingué  [1], evesché de Dol et ressort de la jurisdiction de Dinan, deffendeurs, d’autre part.

Veu par la Chambre :

L’extrait de comparution faitte au Greffe de lad. Chambre, le 20e Septembre dernier, contenant la declaration desd. deffendeurs de voulloir soustenir et maintenir la qualitté [p. 264] de noble et d’escuyer par eux et leurs predecesseurs prise, et avoir pour armes : d’argeant a trois testes de more de sable, couronnees d’or, bandees d’argeant.

Breff articullement de la filliation et genealogie desdits deffendeurs, inseré dans leur induction cy apres, par lequel il conste que led. Jan Dibart, mineur, est fils de deffunt Claude Dibart, escuier, sieur de la Piris, et de lad. damoiselle Janne du Bois ; que ledit Claude estoit issu de Jan Dibart, escuier, sieur de la Piris, et damoiselle Jannele Denays ; ledit Jan, fils de Gilles Dibart et damoiselle Janne  [2] Ferron ; ledit Gilles, fils de Robert et de damoiselle Helene Ladvocat ; ledit Robert, fils de Jullien et de damoiselle Guillemette  [3] de Pargas ; ledit Jullien, frere puisné de Jehan et Michel Dibart, enfans de Josselin ; ledit Josselin, fils de Rolland ; tous lesquels ont successivement les uns et les autres pris les qualittez de nobles et d’escuyers et aussi sieurs et seigneurs dudit lieu de la Piris.

Pour preuve de laquelle filliation ainsy establye lesdits deffendeurs rapportent dans leur induction cy apres :

Un extrait tiré du papier baptismal de la parroisse de Plouer, diocese de Saint-Malo, par lequel il se voit que ledit Jan, fils d’escuier Claude Dibart et de damoiselle Janne du Bois, sieur et dame de la Piris, fut baptisé le 20e Mars 1651 ; ledit extrait datte au dellivrement du 23e Fevrier dernier.

Contrat de mariage dudit escuier Claude Dibart, sieur de la Papiniere, qualiffié fils principal et noble d’escuier Jan Dibart, sieur de la Pirye, avecq ladicte damoiselle Janne du Boys, aux susdites qualittez, troiziesme fille d’escuier Nicolas du Bois, vivant sieur du Boisrobert, et de damoiselle Marguerite Becdeliepvre, en datte du 17e Janvier 1633, duement signé et garenty.

Acte de transaction passee entre damoiselle Helene Lavocat, veufve de deffunt noble homme : Robert Dibart, en son vivant sieur de la Pirye, et pour lors femme en secondes nopces de Louis du Margaro, escuier, sieur de la Villemen, d’une part, et Guillaume l’

Avocat, escuier, sieur de la Crochays, comme curatteur de Gilles Dibart, escuier, heritier principal et noble dudict deffunct Robert Dibart, son pere, d’autre part, touchant le payement et assiepte du droit de douaire deub à ladite Helaine Lavocat, en datte du 28e Juin 1572, duement signé et garenty.

[p. 265] Adveuz et homages rendus au Roy, avecq les arrests de reception d’iceux, par led. Claude Dibart, qualiffié escuyer, des terres et heritages luy advenus de la succession. dud. Jan, son pere, en datte des 13e Novembre, 3e et 4e Decembre 1638, 28e Juin 1640, 7e Aoust 1642, 31e May et 5e Aoust 1652, duement signez, garentis et scellez.

Declaration faitte par ledict Jan Dibart, pere dudit Claude, devant le senechal de Rennes, des terres nobles qu’il possedoit, et declare que, comme personne d’extraction noble, il est tenu de servir le Roy, en cas de necessité, au ban et arriere ban, ainsy que doibvent et sont tenus faire les autres nobles ; ladicte declaration dabtee du 10e Novembre 1636, duement signee et garentie.

Acte de partage provisionnal baillé par ledit escuier Jan Dibart, comme aisné, heritier principal et noble, à Jacques, Bertranne, Jullienne et Janne les Dibarts, ses freres et sœurs puisnez, dans la succession de deffunts escuyer Gilles Dibart et damoiselle Jullienne Ferron, sa compagne, leurs pere et mere, en datte du 11e May 1609, duement signé et garenty.

Acte de partage des effets mobiliers desdites successions, du 3e Septembre 1610, fait aux deux pars et au tiers entre lesd. partyes.

Quattre actes de partage deffinitifs faits entre lesdits Jan Dibart, en ladicte qualitté d’heritier principal et noble, et sesdits frere et sœurs juveigneurs, apres avoir esté connu et confessé lesd. successions nobles et de gouvernement noble et leurs predecesseurs s’estre par le passé, chascun en son temps, regis et gouvernez, au fait de leurs heritages, noblement et advantageusement, selon la constitution du feu sieur comte Geffroy ; lesdicts actes dattez des 11e Juillet 1613, 29e Septembre 1616, 1er Fevrier 1618 et 27e May 1622, duement signez et garentis.

Contrat de mariage d’escuyer Pierre Dibart, sieur du Val, qualiffié fils aisné, principal et noble d’escuyer Jacques Dibart et damoiselle Françoise Gringuel, sa compagne, sieur et dame de la Villetanet, avecq damoiselle Magdelene de Carbusso, dame de la Plesse, fille de deffunt escuyer Charles de Carbusso et damoiselle Georginne de Lesmeleuc, sa compagne, vivans sieur et dame du Verger, en datte du 19e Mars 1641, duement signé et garenty.

Decret de mariage dudit escuyer Jan Dibart, sieur de la Pirye, et de ladite damoiselle Janne le Denais, fait en la jurisdiction royalle de Dinan, le 28e Novembre 1608.

Mandement donné par ladite damoiselle Jullienne Ferron, dame douairiere de la [p. 266] Pirye, la Noie, etc., comme tuctrice des enfans d’elle et dudit deffunt escuier Gilles Dibart, à Mathurin le Gallays, des offices de greffier et notaire de la court et jurisdiction de la Pirye, en datte du 22e Avril 1605, duement signé et garenty.

Adveu randu en la jurisdiction royalle de Dinan par escuyer Guillaume Lavocat, sieur de la Crochays, comme curatteur dudict Gilles Dibart, sieur de la Pirie, fils aisné, heritier principal et noble dudict Robert, de la maison de la Pirie et dependances ; ledict adveu datte du 26e Decembre 1574, duement signé et garenty.

Deux actes de partage noble donnez par ledict Gilles Dibart, comme fils aisné, heritier principal et noble dudict Robert, à Janne Dibart, fille du premier lict dudict Robert et de damoiselle Guyonne du Chalonge, et à Françoise Dibart, fille du second mariage avecq ladicte Ladvocat, en datte des 23e Juin 1584 et 27e Avril 1599, duement signez et garentis.

Certifficat du sieur de la Villemarie, capitaine des gentilshommes arquebusiers de l’evesché de Sainct-Malo, comme Ollivier Gueran avoit fait le service pour et au nom de Robert Dibart, escuier, sieur de la Pirie, en datte du 5e Janvier 1568, duement signé.

Acte de transaction du 24e May 1523, duement signé et garenty, par lequel il se void que ledict Robert Dibart estoit fils puisné de Jullien Dibart, escuyer, sieur dud. lieu de la Pirie, et de damoiselle Gillette  [4] de Pargats, devenu seigneur de la Pirie par le decez de Jan Dibart, sieur dudit lieu, son frere aisné.

Contract de franchissement de la somme de 10 livres de rante, fait entre noble homme Robert Dibart, sieur de la Pirie, d’une part, et Robert de la Fruglaye, fils aisné, herittier principal et noble de Charlotte Dibart, sa mere, en elle procree par Pierre de la Fruglaye, sieur du Boishunault, son mary, d’autre part ; ladite somme de 10 livres de rante promise à ladicte Charlotte Dibart, sœur dudict Robert, mariage faisant avecq ledit de la Fruglaye, outre la somme de 100 livres monoye une fois payee par ledict feu Jullien Dibart et damoiselle Guillemette de Pargatz, ses pere et mere, pour son droit de partage dans leurs successions ; ledict contrat du 10e Mars 1555, duement signé et garenty.

Extrait de la Chambre des Comptes, levé en presence du Procureur General du Roy [p. 267] en icelle, par ladicte Janne du Bois, aux susdites qualittez, le 5e Avril dernier, par lequel il se void entr’autres choses qu’en un livre de refformation de l’evesché de Dol, de l’an 1513, est escript souz le rapport de la parroisse de le Hinglé que Jan Dibart, sieur de la Pirie, tient et possede, et feu Jullien Dibart, son pere, avant luy puis 60 ans derrains, une maison et metairie dudict lieu de la Pirie, ou est à present ledict Jan Dibart demeurant. Item une autre maison et metairie audict Dibart appartenante, nommee la Noe, estante en lad. parroisse [5]. Plus est rapporté qu’il y a en lad. maison de la Pirie, audict Dibart appartenante, environ trois journeaux de terre, qui ont esté acquises et adjointes avecq lad. mestairie de la Pirie, le temps de 60 ans, et qu’à raison de leursdite noblesse et franchises ladicte damoiselle et ledict Dibart obeyssent et servent aux armes, chacun d’eux selon son estat, alors qu’il est commandé et requis le faire. Par lequel extrait se void qu’aux monstres generalles des nobles de l’evesché de Dol, y tenues l’an 1480, auroit comparu Jan Dibart, et dempuis comparut pour luy Guillaume de Leguili (?), jusarmier en brigandinne, fait le sermant et y avoir esté receu, pour ce que ledict Dibart estoit mineur.

Contrat de mariage dud. nobles gens Robert Dibart, escuier, sieur de la Pirie, et Helene Lavocat, fille aisnee de Berthelot Lavocat, escuier, sieur de la Crochays, en datte du 7e Decembre 1546, duement signé.

Adveu et hommage randu par led. Robert Dibart en la Chambre des Comptes, du 3e Juin 1540, par lequel, et arest de reception d’icelluy, il est rapporté qu’il tient la maison, fieff et jurisdiction de la Pirie de la succession de Jullien Dibart, son pere.

Sentence randue par les commissaires deputez sur le fait des francs fieffs, par laquelle, sur l’apparution faitte de la part dud. Robert Dibart, sieur de la Pirye, en la parroisse de Hingué  [6], evesché de Dol, de plusieurs vieilles et antiennes lettres touchant sa noblesse et extraction, fut led. Dibart envoyé hors d’adjournement, en datte du 8e Juin 1536, duement signee et garentye.

Deux contractz en datte des 9e Fevrier 1491 et 8e Septembre 1490 duement signez, dans lesquels ledict Jullien Dibart est qualiffié de noble escuyer et de seigneur de la Pirie.

Contract d’eschange fait par Jullien Dibart, sieur de la Pirie, d’avecq damoiselle [p. 268] Roullette Ruffier, dame de la Tousche et de la Gibonnays, par lequel il est expressement porté qu’il demeure generallement quitte vers lad. Ruffier de ce qu’il pouvoit luy debvoir, comme heritier de feu Jan Dibart, son frere, debiteur de ladite Ruffier, enfans dudict noble homme Josselin Dibart et damoiselle Marie Gastel, sa compagne, en leurs vivans seigneur et dame dud. lieu de la Pirie ; led. contract datte du 19e Octobre 1496, duement signé, garenty et scellé.

Contrat d’une dixme et autres choses y speciffiees, ou lesd. Jullien et dom Michel Dibart, freres, parlerent comme oncles de Jan, fils mineur d’aultre Jan, premier du nom, ou il est dit : freres de son pere ; ledit contrat datte du 17e Novembre 1481, duement signé et garenty.

Contrat d’acquest fait par ledict Jan Dibart, des choses y contenues, d’avecq Georges Mauget et femme, par lequel il se dit fils de Josselin Dibart, de la parroisse du Hingué, en datte du 30e Avril 1470, duement signé et garenty.

Acte de concession de garennes à lad. maison de la Pirie, par François, duc de Bretagne, à son bien amé et feal Josselin Dibart, en consideration de plusieurs bons et agreables services que ledict Josselin Dibart luy avoit fait tenir au fait de la guerre, ou il l’avoit servi bien et honnestement, en datte du 14e Juin 1461, duement signé, garenti et scellé.

Acte en datte du 26e Mars 1457, duement garenty, dans lequel led. Josselin est qualiffié fils aisné, heritier principal et noble de Rolland Dibart et Ysabeau, sa femme.

Induction des susdits actes et pieces desd. deffendeurs, fournie au Procureur General du Roy, le 12e Avril dernier, tendantes les conclusions y prises à ce que lesdits Dibarts soint maintenus et confirmez dans les qualittez de nobles et d’escuyers, et ordonne qu’ils jouiront des droits, prerogatisves et imunitez duz et attribuez aux nobles de la province, et que leurs noms soint inscripts au catalogue des gentilshommes de ladite province, souz le ressort de la jurisdiction royalle de Dinan.

Contredicts du Procureur General du Roy, fournis au procureur desdits deffendeurs, le 6e de ce presant moys de May, tendans à ce que lesdits Jan et Pierre Dibart et autres soint deboutiez de la qualitté de noble, armes et privileges de noblesse, et ladite du Bois, en son privé nom, et ledit Pierre Dibart soint condamnez en chascun 400 livres d’amande et aux deux sols pour livre d’icelle.

Escript et pledé desdits deffendeurs, servant de reponse ausdits contredits, signiffié [p. 269] audit Procureur General du Roy, demandeur, le 12e de ce dit present moys de May.

Et tout ce qu’a esté mis vers ladite Chambre, au desir de ladicte induction, consideré.

Il sera dit que :

La Chambre, faisant droit en l’instance, a declaré et declare lesdits Jan et Pierre Dibart nobles et issus d’extraction noble, et comme tels leur a permis et à leurs dessendans en legitime mariage de prendre la qualitté d’escuyer et les a maintenus au droit d’avoir armes et escussons timbres appartenans à leur qualitté et à jouir de tous droits, franchises, preeminances et privileges attribuez aux nobles de la province, et ordonné que leurs noms seront employez au roolle et catalogue des nobles de la jurisdiction royalle de Dinan.

Fait en ladite Chambre, à Rennes, le 17e May 1669.

Signé : d’Argouges.

René de Lopriac.

(Minute originale. — Archives du Parlement de Bretagne, à Rennes.)


[1Le Hinglé.

[2Elle est nommée Julienne dans les actes cités plus loin.

[3On la trouve encore nommée Gillette plus loin dans cet arrêt.

[4Elle est nommée plus loin Guillemette.

[5NdT : voir la transcription de cette réformation par le père René de Nantes, Revue Historique de l’Ouest, années 8, 9 et 10, en ligne sur Tudchentil (http://www.tudchentil.org/spip.php?article424).

[6Le Hinglé.