Tudchentil

Les sources sur les gentilshommes bretons

Château de Blain (ou la Groulais), propriété de Clisson puis Rohan (XIII-XVIe siècles).
Photo A. de la Pinsonnais (2004).

Armorial du Vaumeloisel S-Y (6/6)

Dimanche 30 mars 2008, texte saisi par François du Fou, Amaury de la Pinsonnais.

Adhérez à Tudchentil !

Notice d'adhésion 2017 à Tudchentil, à remplir et à envoyer avec votre chèque au siège de l'association.

Catégories de l'article

Source

Paul du Breil de Pontbriand, Encore un ancien Armorial Breton, Revue Historique de l’Ouest, Vol. 10, notices et mémoires, 1894, p. 5-16, 333-351, 543-554, 799-812 et vol. 11, notices et mémoires, 1895, p. 78-84, 117-148.

Citer cet article

Paul du Breil de Pontbriand, Encore un ancien Armorial Breton, Revue Historique de l’Ouest, Vol. 10, notices et mémoires, 1894, p. 5-16, 333-351, 543-554, 799-812 et vol. 11, notices et mémoires, 1895, p. 78-84, 117-148, 2008, en ligne sur Tudchentil.org, consulté le 22 juin 2017,
www.tudchentil.org/spip.php?article475.

Télécharger l’article

Armorial du Vaumeloisel (texte complet)
474.2 ko.

(voir de P à R)

S

Saint-Aubin [1]. – 1220, Rivallonus de Sancto-Albino, miles, dedit, de consensu Radulphi, fratis sui, quidquid habebat in decimis de parochiâ Santi-Albini, monialibus abbatiœ Sancti-Sulpicii.
1262, Juhellus de Sancto-Albino, armiger, cum assensu Ruellani, filii mei primogeniti, dimisi omnes querelas contra abbatissam de Sancto-Sulpicio, manendâ filiâ suâ factâ moniali in dictâ abbatissâ, et feci sigillari per manum Aliciœ, uxoris meœ, et si contigerit me fieri militem, vel sigillum aliud habere, tunc (?) istam litteram, vel aliam, sigillo quod habebo, sigillabo.
1297, Rivallon de Saint-Aubin, Juhel et Baudouin, ses fils, avoient pour sceau : (Trois fusées posées en bande). – Tiltre de l’abbaye de Saint-Sulpice, au sujet des dismes de Saint-Aubin, par la médiation d’André de Vitré, seigneur d’Aubigné, escuier.

Saint-Briac. – Guillaume de Saint-Briac, seigneur de la Ville-au-Provost, l’an …– Mémoires de M. de Molac.

Saint-Denoual. – Addition à G. le B. : 1254, M. Guill. de Saint-Denoual obtint quittance de bail de Mons. Guy d’Argenton (de Largentaye), chevalier, seigneur de Plancoët.
1294, M. Geffroy de Saint-Denoual avoit, dès lors, la vicomté de Saint-Denoual. – Mémoires de M. de Molac.

Saint-Hugeon. – Addition à G. le B. : M. le baron du Vieuxchastel luy donne : De gueules à 7 annelets d’argent.

Saint-Laurent. – Addition à G. le B. : Ce sont les armes d’Illiers, dont Marguerite d’Illiers estoit femme de Jan d’Avaugour, seigneur du Bois de la Motte.

Salle (la). – 1266, Guill. de la Salle acquit la moitié des moulins de Kerfricard, en la paroisse de Limerzel.
1296, accord entre Ollivier de la Salle et Pierre de la Salle, son frère. – Mémoires de M. de Molac.
1391, Messire Collan (?) de la Salle et dame Belle de la Tour, sa femme.
Vidi, dans une fondation faite à … d’Elbiest, Ollive de la Salle, dame d’Ardaine, donna les seigneuries qu’elle avoit données en eschange à l’abbé de la Villeneufve et qu’elle avoit aux paroisses de Sainte-Lemine et de Saint-Philibert de Grandlieu, sous le fief du Duc, lequel les retira l’an 1403.

Salle (la). – Près Ploërmel. – Selon M. le baron du Vieuxchastel : D’or à 3 roses de gueules.

Salle (la). – D’argent à 3 quintefeuilles de gueules, 2 en chef, 1 en pointe.

Sanzay. – Nom originaire du Poitou, establi dans l’évesché de Léon : Escartelé aux 1er (et 4e) : d’or à 3 bandes d’azur, à la bordure de gueules, qui est Poitou, aux 2e (et 3e) : eschiqueté d’or et de gueules, qui est Sanzay.
On dit que, quoique la maison soit fort bonne, que leur descente des comtes de Poitou est une vision.

Sauldraye (la). – D’azur à 3 pots ou channes d’or, 2 et 1, évesché de Rennes, sous Vitré, je croy.
J’ay veu un sceau de 1308 : Henricus dominus de la Sauldraye emprunta une somme au chapitre de Vannes.

Séneschal (le). – Jadis seigneur de la Seneschalière, paroisse de Chavigny sur St-Mar (?), puis seigneur du Rocher-Séneschal.
M. le baron du V. met qu’ils portoient : D’or à 6 tourteaux de gueules, 3. 2. 1. – J’ay veu un ancien armorial qui donne au Rocher-Séneschal : D’argent à 3 bandes de sables.
L’héritière de la Séneschalière fust marié à …du Tiercent.

Serrent. – Paroisse de Serrent, évesché de Vannes. Portoient anciennement : D’or à une quintefeuille de sable ; mais dans le siècle de 1300, sur la fin, ils prirent par concession du Duc : De gueules à 3 quintefeuilles d’hermines, 2. 1, selon M. de Molac.
1451, Orphraise de Serrent, naguère tutrice des enfans d’elle et de deffunt Henry Hingant, desquels Guillaume de Montauban, seigneur de Grenouville, à présent son mary, estoit devenu tuteur, avoit, en cette qualité, procès contre Jan du Masle.
1388, Jehan de Serrent, chevalier, capitaine pour le Duc du chasteau de Batz, donna un acte de fidélité scellé de son sceau. – Mémoires de M. de Molac.
Il y a eu des seigneurs de Tromeur, paroisse de Sérent, évesché de Vannes, qui portoient le nom de Serrent, et les quintefeuilles pour armes. – Janot Serrent qui estoit à la bataille de Sérent [2] estoit de la maison de Sérent-Tromeur.

Sévigné. - 1440, le duc de Bretaigne donna à son bien amé et féal escuier et chambellan Guillaume de Sévigné, de noble sang et lignée, richesse de biens qu’il avoit d’avoir et tenir bannière, pouvoir de mettre apposer et asseoir ses armes en bannière partout, et aux hoirs dudit chambellan, etc.
1445, Guillaume de Sévigné, chevalier, seigneur dudit lieu, chambellan du Duc, obtint, pour parvenir à la récompense de la démolition de ses maisons dudit lieu de Sévigné et bois anciens, que commission fust donnée pour en faire estat et procès-verbal. Me Jan du bois, lieutenant de la Cour de Rennes, rapporta que ledit seigneur de Sévigné luy avoit apparu aux lettres de ceux du nom et armes, des années 1070, 1230, 1270, 1284, 1297, 1302 et 1337, et que, par tiltres notoires, il y avoit eu 7 chevaliers dans sa maison avant luy, que messire Guy de Sévigné, du temps des guerres, pendant le siège de Rennes, s’estoit tenu au lieu de Sévigné, l’avoit deffendu et gardé, sans vouloir le rendre au Anglois, qu’il avoit recous le seigneur de Laval qu’ils emmenoient prisonnier part chemins destournés, d’Acigné à Noyal ; et furent présens audit procès-verbal, nobles gens Jehan de la Bouexière, seigneur de Bourgbarré, messire Raoul du Hallay, seigneur de la Motte, Amaury de Semille, seigneur de la Bichetière, Guillaume Hay, seigneur des Nétumières, Jehan d’Argentré, Raoul d’Ollier, Ollivier du Breilront, seigneur dudit lieu, Pierre Derslin, seigneur de Launay, Roland de la Barre, seigneur de Launay, Pierre de la Corbinaye, Guyon de Vandel.
Cette démolition luy avoit esté commune avec plusieurs autres seigneurs de la province, pour avoir pris les armes contre Landois… ; mais après la mort de Landois, le Duc donna lettres d’abolition et fist récompenser quelques-uns desdittes démolitions
Etc.

Sulé. – Addition à G. le B. : Dame Thomasse de Sulé, femme de M. Pierre de Bléhéan, avoit droit de justice, dès avant l’an 1378, à sa terre de Sulé, comme j’ay veu par lettres de la ville de Guingamp, données par Jane, duchesse de Bretaigne.

Symon. – Addition à G. le B. : 1320, Pierre Symon mist son sceau à un acte passé par la Court de Penthièvre, lequel estoit : Une quintefeuille.
1451, Guill. Symon, joint, avec d’autres gentilshommes, au procès au sujet de l’aide imposée en l’évesché de Léon.

Syon. – Evesché de Nantes.
Gilles de Syon, chevalier, l’an 1267, mary d’Aliette de Tournemine : De gueules au croissant d’argent, accomp. de 6 molettes d’argent.
1325, Acte d’appel interjecté par messire Geffroy de Sion, devant le roy de France, du jugement donné contre luy et le sieur de Derval.

Syon. – Seigneurie paroisse de Sion, évesché de … - 1323, appartenoit à demoiselle Françoise de Rieux, dame de Malestroit, de Derval et de Fougeray.
1458, Rolland de Cyon, seigneur d’Anguignac, fust condamné à une amende vers le Duc.
1482, le sceau de la juridiction de Cion estoit : (parti au 1 : de … au chef de …, au 2 : trois croix recroisetées, posées en pal, à la bordure de …).

T

Tail (du). – Maison paroisse de Govain, évesché de … - Un ancien armorial luy donne : D’argent à 2 tourteaux d’or.

Tehel. – 1446, Thomas Tehel et Catherine Limier, sa compagne, baillèrent aveu au vicomte de Loïat, en juveigneurie, des fiefs qu’ils tenoient, ô le sceau dudit Thomas : (Deux espèces de sceptres en sautoirs, et une étoile en chef).

Tertre (du). – Maison noble, paroisse de la Prenessaye, évesché de Saint-Brieuc, sous la barre de Rohan.
Il y a eu des gentilshommes qui portoient le nom du Tertre et estoient seigneurs de la terre.
Il y a des armes à la Trinité qu’on dit estre d’un prestre de cette maison, qui sont : D’azur à la fasce d’argent accomp. de 10 billettes d’argent, 2 en chef et 1 en pointe.
Guillaume du Tertre, rapporté présent à la réformation de 1427 dans la paroisse de la Prenessaye.
Pierre du Tertre et Allain du Tertre sont rapportés dans la paroisse de Plémet, évesché de Saint-Brieuc, dans la réformation de 1427.

Tertre (du). – Seigneur de Cambrigo : D’azur à la fasce d’argent, frettée de gueules, accomp. de 3 billettes d’argent.
1385, Jean du Tertre, l’un des commis par le Duc, pour estimer les fonds destinés pour la fondation de Saint-Michel du Champ, à Auray.
1362, Marion du Tertre, noble demoiselle, sœur de Jehan du Tertre, son aisné, avoit congédié des ses hommes, de deux tenues au village de Kerraies, paroisse de Lévin, évesché de Vannes, et, par cause de sa noblesse, n’estoit contribuable, selon le réformation de 1440, mesme pour un lieu pour lequel elle avoit eu lettres d’exemption du Duc.
1392, Jan du Tertre, séneschal de Nantes.

Texier. – sieur de la Texerie, paroisse de Saint-Herblain, près Nantes, et de la Bodardière, dans la mesme paroisse.
Selon M. le b. du V., portoient : D’azur au lion d’argent. – A la Réformation, ont déclaré un lion d’or.

Théhel. – Paroisse de …, évesché de … - Gault luy donne pour armes : D’argent au pot de fleurs de gueules, dont sort une fleur de lys de gueules.

Tillon. – Dont il y a eu une fille mariée à Louis de la Chapelle, seigneur de la Rochegiffart : De … à 3 poignards mis en bande.

Tinténiac. – Sous le fief de l’abbaye de Saint-Georges de Rennes : De gueules à 3 fasces d’argent, à la bande d’or.
1287, Guillaume, seigneur de Tinténiac, demanda aux exécuteurs du testament du Duc pouvoir d’user dans la forest de Tanouarn, et restitution du rachapt d’Ollivier de Tinténiac, son père, quoique iceluy Ollivier eust contredit la commutation du bail du rachapt. – Mémoires de M. de Molac.
Charles, duc de Bretaigne, et Jehanne, duchesse de Bretaigne, sa femme … Comme l’on eust parlé de faire le mariage de M. Ollivier de Tinténiac et de Amice de Léon, ô le conseil et assentement du vicomte de Rohan, du sire de Rochefort, M. Rolland de Dinan, M. Oll. de Tournemine, le sire de Rostrenen, M. Erard de Léon, et plusieurs autres, nos amés et féaux conseillers ; pour ce qu’il se fist, avons promis esdits M. et Maice, ès convenances du mariage … M. Hervé de Léon, frère aisné de laditte Amice, que ledit M. Hervé de Léon asséra 500 livres de rente en France et en Normandie. – La date rompue.
Etc.

Tinténiac. – Seigneurs de Quimerc’h. – Venus d’Anjou, d’une maison nommée le Perche : D’hermines au croissant de gueules montant. – J’ay veu dans des Mémoires : D’argent au croissant de gueules, à un escu d’or, chargé de 3 tourteaux de sable. – Informez-vous.
Anciennement seigneurs du Bourg, paroisse de Marcillé, évesché de Rennes, portoient : De gueules à 3 fasces d’argent, à la bande d’azur brochant sur le tout, chargé de 3 lionceaux d’or.
1269, Ollivier, seigneur de Tinténiac, et Guillaume, son frère, mary d’Haouys d’Avaugour, fille d’Allain d’Avaugour, seigneur de Dinan.
1294, M. Ollivier de Tinténiac dans les osts du Duc.
1326, Allain de Tinténiac mist son sceau, pour Jehan Le Vicomte, à un acte passé par la Cour de Ploërmel : 3 fasces, à la bande brochant sur le tout. – Vidi.

Tirocq. – Sieur de Maubuisson, évesché de Saint-Malo : D’argent à 3 coqs de sable, 2. 1, crestés, becqués et onglés d’or.
Thomas et Amaury Tirocq. – Raoul Tirocq, escuier, seigneur du Breil-Hartel, 1553.
J’ay veu dans un ancien armorial : Tirocq, sieur du Boishesme, par. de Landugean, et qu’ils portoient : D’or au coq de sable, cresté et empiété de gueules, becqué et onglé d’argent.

Tizé. – Addition à G. le B. : J’ay vu dans un Mémoire marquant Tizé ancien évesché de Rennes : D’argent au lion de sable, coupé de gueules, couronné d’or.

Trochart. – M. Guil. Trochart mist son sceau, l’an 1395, à un acte passé par la Cour de Rennes, à la prière de dame Ysabeau de Lohéac, dame douairière de Montfort. – Le sceau dudit Trochart : 2 espées en saultoir, la pointe en bas.

Touaré. – Maison noble, évesché de Nantes, soubs le fief de l’évesque, paroisse de Limouzière : D’or à 3 tourteaux de gueules, 2. 1.

Toupin. – Addition à G. le B. : L’an 1261, Henry Toupin, chevalier, séneschal, audit temps, de M. le duc de Bretaigne à Rostrenen. – Mémoires de M. de Molac.
1275, Messire Henry Toupin mist son sceau à un acte du vicomte de Léon. – Reg. de la Chamb. fol. LXXIII.
Ollivier Toupin, escuier, 1333. Monstre du vicomte de Coëtmen.
Etc.

Tourdelain. – Maison par. de Saint-Thual, év. de …, relève de …
Les seigneurs du nom de Tourdelain portoient : D’azur à 3 lions d’or, portant chacun une hache d’armes de mesme. Pour cimier : de mesme.
1347, Robert de Tourdelain, seigneur dudit lieu.
1426, Jehan Tourdelain.
Gillette de Tourdelain, fille de Pierre, seigneur de Tourdelain, et Renée de la Prévosté, aïant espousé Raoul du Chalonge, dont vint Guionne du Chalonge, femme de Robert Dibart, dont vint Janne Dibart, femme de Renaud Urvoy, seigneur de Cassouër, laquelle succéda à Bertranne Tourdelain, héritière de Tourdelain, sa tante à la mode de Bretaigne, morte l’an 1579, qui estoit fille de Guy Tourdelain, frère de ladite Gillette.
Touneraye. – Evesché de Saint-Malo, paroisse de Goven, fief de la Lande. – Un ancien armorial luy donne pour armes : De vair au baston de gueules brochant le tout.

Tousche (la). – Raoul de la Tousche, seigneur de la Tousche, mist son sceau, l’an 1406, à un aveu rendu à la seigneurie de Montigné, près de Rennes : Un croissant surmonté d’une estoile à 6 pointes.
1444, Jehan de la Tousche, mareschal de la salette du Duc.
1445, Le Duc donna à son escuier et mareschal de la salle, Jacquet de la Tousche, 10 salus d’or, pour la despense d’un voïage.
1458, Jean de la Tousche, fils aisné de Jehan de la Tousche, seigneur dudit lieu, appelant contre Eon de Carné.
Etc.

Tousche-Abelin (la). – Portoit selon un ancien armorial : D’azur à 3 bandes d’or.
1383, Guillaume de la Tousche-Abelin, dans un acte donné aux généraux plaids à Rennes.

Tousches (des). – Michelle des Tousches mist son signet pour Janne de la Lande, à une quittance donnée au trésorier de la Duchesse. – Le sceau estoit : Une teste de femme.

Tréal. – Addition à G. le B. : Paroisse de Tréal, évesché de Vannes.
N… de Tréal, abbé de St-Melaine, enterré dans le sacraire du grand autel, l’an 1300, avoit mesmes armes (de gueules à un croissant d’argent, chargé de 3 fasces d’azur).
1383, Bonabes de Tréal, escuier, tesmoin dans un acte de fidélité donné au Duc par Thibault de Malestroit. – Evesché de Cornouaille.
1384, Jehan de Tréal, chevalier, dans un acte de fidélité passé au chasteau de Pont-l’Abbé.
1426, Jehan de Tréal, maistre d’hostel de Monseigneur Pierre de Bretaigne.
1479, Jehan, seigneur de Tréal, dans une monstre.

Trébrivant. – Seigneur de Brunaut, par. de Trébrivant, évesché de Quimper. – Selon l’armorial de M. de Molac : De vair à 3 fasces de gueules, au lambel d’azur.

Trégaranteuc. – Paroisse de Trégaranteuc, évesché de Vannes, sous Porhoët, dont les seigneurs portoient le nom de Trégaranteuc et pour armes : D’azur à 3 pals d’argent.
1261, Alanus de Trégranteuc, armiger, allocatus visecomitis de Rohan, tunc temporis.
1433, Jacques de Tréganteuc, Pierre, fils dudit Jacques, tenoient des terres en juveigneuries, comme juveigneurs d’aisné, du vicomte de Loïat.

Trégouët. – D’or à 3 haches d’armes de gueules adossées.

Tréguené. – 1410, Guillaume de Tréguené, et Janne, sa femme, tenant cause d’elle, comme juveigneur d’aisné de Robert de Montauban, à raison d’elle, le manoir de Brangolo, rendit aveu au Duc. Scellé du sceau de Pierre de Tréguené : Une croix, pour sceau.

Trémerreuc. – Addition à G. le B. : Maison paroisse de Trémerreuc, évesché de Saint-Malo.
Ysabeau de Trémerreuc porta cette terre, par mariage, à Jan de Beaumanoir, seigneur du Bois de la Motte, et Julienne de Beaumanoir aïant espousé escuier François de Coësquen, leur fils aisné hérité du Bois de la Motte et de Trémerreuc, et Guionne de Coësquen, leur fille, les porta, par mariage à Robert d’Avaugour, sgr de St-Laurent en Poitou ; 2° elle se remaria à Guy de Trémigon. 3° à François de Montbourcher, seigneur du Bordage ; elle n’eust d’enfans que du 1er et 3e lit ; ainsy, la descente du 1er estant périe, lesdites terres virent dans la maison du Bordage. Dame Guionne de Montbourcher porta ces terres à Sébastien de Cahideuc, jusqu’à François de Cahideuc qui a vendu le Guildo et Tremerreuc, l’an 1690, à René de Pontual.

Trémouille (la). – Addition à G. le B. :
1098, Inscription à l’abbaye de Saint-Rémy de Rheims, où se voit que, le monastère aïant bruslé, fust restauré aux fraix du très généreux duc Guy de la Trémouille, cousin de l’abbé. – L’inscription est en latine, et dux, en ce temps-là, estoit chef au conducteur d’armée.
Etc.

Trévécar. – Janne de Trévécar, héritière, espousa : 1° Jan de Molac, seigneur de Pestivien, dont elle n’eust point d’enfans, elle eust la terre de Bréhand en douaire ; elle espousa en secondes noces N…
Du Paz luy donne pour armes : De sable à la croix d’argent.
M. de Molac donne aux Trévécar de Guerrande : D’azur au lion d’argent, à l’orle de besans d’or.

Troguindy. – Addition à G. le B. : Maison, paroisse de Tonquédec, évesché de Tréguier. – Selon M. du Vieuxchastel : D’argent à 3 fasces d’azur, accomp. de 10 hermines de sable, mais je croy qu’il se trompe, et que ce sont les armes de Pennou, et que les armes suivantes sont celles de Troguindy : De gueules à 9 annelets d’argent, 3. 3. 3, au canton d’or.
Amice de Troguindy, demoiselle de la Duchesse, suivant son acquit de 2 aulnes de toile, pour faire couvrechefs et longues coëffes à tourner à corne.

Tromelin. – M. de Molac donne pour armes à Guillaume de Tromelin qui espousa, l’an 1391, Marguerite de Coëtquelfen : D’argent à 2 fasces de gueules. – Selon M. le b. du V., portoit : D’azur à un lévrier d’argent.
1424, Pierre Tromelin, bouteiller du Duc.

Tronscorff. – Guillaume, fils de Raoul de Tronscorff, vendit, l’an 1333, à l’abbaye de Bonrepos, ce qu’il avoit en Saint-Geslan et Moustoir. Les sceaux sont des croix dentelées et croix fleurdelisées. L’acte par la Court de Guémené-Guengant.

U

Uguet. – Sr de Losmosne : De gueules à 3 testes de léopards arrachées d’or.
J’ay veu un sceau, de l’an 1313, de Hervé Uguet.
1406, Jacques Uguet. – Sceau : Les trois testes de léopards, à un aveu rendu au seigneur de Martigné-lès-Rennes.
1383, honorable et discret homme Mre Pierre Uguet, procureur général du Duc.
1413, Pierre Uguet, archidiacre du Désert. – Sceau : Les trois testes de léopards.
1451, Me Jean Uguet, du Conseil du Duc au Parlement.
Messire Pierre Uguet, chevalier, seigneur du Port-Joualian, receut aveu non daté de Jean d’Orveaux, chevalier, qui vivoit l’an 1426.
1527, Jacques Uguet, sieur de la Chapelle-Cobatz, eust procès contre le seigneur de la Marzelière, stipulant pour Jan Uguet, son père, ledit Jan garde naturel de Gilles, fils de luy et demoyselle Catherine Brochart, sieur et dame de Surigné.
1482, escuier Pierre Uguet, maistre d’hostel du Duc, eust commission de mettre en lieu sûr, les meubles de feu Jacques d’Espinay, saisi par ordre du Pape, mesme la vaisselle d’argent qui avoit esté mise en la garde de Gilles Bourgneuf (et) Jan de Champagné.

Ust (d’). – Evesché de Nantes, proche Guerrande. – Portoient : Coupé d’argent et de gueules, à 2 chiens passans de l’un dans l’autre.
Jehan d’Ust, escuier, mist son sceau pour Jehan de Sérent, chevalier, capitaine du chasteau de Batz. La date manque. Le sceau est un fretté.
1395, Jean d’Ust, président à la chambre des Comptes, id. au Conseil du Duc … – M de Molac luy donne : D’argent au fretté de sable de 10 pièces.
Etc.

V

Vache (la). – D’or à 3 rencontres de vaches de gueules.
1392, Rolland la Vache fist assiepte à Janne la Vache, sa fille (de ce) qu’il avoit promis à Even le Séneschal, mary de ladite Janne. – Je croy que la mère de ladite Janne estoit … de Coëtlogon.
1413, Ollivier la Vache, frère de ladite Jane la Vache : Un escusson en pointe, chargé de 3 rencontres de vaches ; un casque, et, pour cimier : une comète à 7 raïons, pour supports : deux espèces d’hydres à une teste, ailés.
1429, ledit Ollivier fist l’assiepte de partage de ladite Jane dans les paroisses de Sévignac et de St-Launeuc.

Vaïer (le). – Seigneur de la Garaye, porte : De gueules au chevron d’or, accomp. de 3 estoiles de mesme.
1416, Olivier le Voyer, valet de chambre du Duc, avoit 12 livres monnoie de gages.

Vaïer (le). – Seigneurs de Barac’h : D’or à 2 fasces nouées de sable.

Vicomte (le). – 1370, Thomas le Vicomte : Un chevron chargé de 5 petites pièces effacées, accomp. de 3 estoiles, 2 en chef, 1 en pointe.
1138, Bernardus Vicecomes, présent à une fondation faite par le Duc, à l’abbaye de Marmoutiers.
1326, Jehan le Vicomte, fils aisné, principal hoir de feu M. robert le Vicomte, jadis chevalier, et Janne le Vicomte, sœur dudit Jehan, estoient sous la tutelle, lors, de dame Sébille, dame de Loïat, (laquelle) comme curateresse et garde, maria ladite Janne à Jacques de Fontenay, fils esné, principal hoir de noble homme M. Thomas de Fontenay. Vidi.
1421, Guillaume Le Vicomte, me de la Fauconnerie du Duc avoit CXX l. de gages.

Villeblanche. – Addition à G. le B. :
Il y a une chapelle à Prières où sont ces armes : (De gueules à une fasce d’argent, accomp. de 3 hures de saumon de mesme, 2 en chef, 1 en pointe).
1441, Jan Henry de la Villeblanche receut, du garderobier du duc, 9 aulnes de satin.
1443, Henry de la Villeblanche, envoïé à Rennes par le duc François, pour la garde de la ville.
1461, Messire Henry de la Villeblanche décéda, estoit seigneur de Broon, par acquêt fait durant son mariage avec demoiselle Aliénor du Yuch.
Etc.

Villeneufve. – 1376, Jehan de la Villeneufve authorisa Margelle, sa fille, veuve de Henry de Quénecquan, en la Cour de la vicomté de Rohan. Ledit Jehan mist son sceau qui estoit 3 jumelles.
Alanic de Villeneufve avoit, l’an 1388, X livres monnoie, par mois, pour estre en garnison au chasteau de Blein, sous Allain de Malestroit, par ordre du Duc. Vidi.

Villerobert. – De …, au chef de …, chargé d’une bande … brochant le tout.

Volvire. – Addition à G. le B. :
1389, Hervé de Volvire, chevalier, seigneur du Fresnay, eust restitution du Duc, des terres du Fresnay, èe paroisse de Plessé, Avessac, Guémené, Genrouët, Saffré, au moïen de quoi ledit Hervé rendit … de fidélité. – Son sceau : Cinq fusées en fasces, et, un franc-canton vairé ; le sceau de Collin Cheron : (Coupé au 1 chargé de 3 coquilles, au 2 chargé d’un croissant).
1395, Hervé de Volvire, chevalier, seigneur du Pont, fist serment pour ses terres de Bretaigne. – Son sceau : 5 fusées en fasce, chargé de quelque chose qui est effacé.

Y

Yrodouez. – 1412, Guillaume d’Yrodouer donna aveu à Jan de Chevegné, sieur de Boismilon, de son hébergement de la Paleraye. Scellé d’un sceau chargé de 3 barillets.
1522, 22e mars, Pierre d’Yrodouer, seigneur de la Palleraye, eust procès par devant Me Gilles le Rouge, seigneur de Kerbelo, conseiller ès chancellerie et Conseil de ce païs, contre Renaud de la Marzelière, sieur dudit lieu et du Plessis-Giffart, touchant des armes prétendues en l’esglise d’Yrodouez.


Télécharger l’article
Armorial du Vaumeloisel (texte complet)

[1NdT : Cet article a été saisi par François du Fou. Voir le début de l’armorial.

[2Probablement lapsus, pour : bataille des Trente.