Tudchentil

Les sources sur les gentilshommes bretons

Tromelin et Suffren

Un conflit entre marins

Par Claude-Youenn Roussel et Claude Forrer. Préface du contre-amiral Caron.

Au milieu de la guerre d'Amérique, dans l'océan Indien, des officiers aux bons états de service sont jetés à la porte de la Marine sur une appréciation colérique et dépréciative de Suffren, leur chef.

Parmi eux se trouve un Breton de Morlaix, Bernard Marie Boudin de Tromelin. Condamné sans jugement suite aux lettres venimeuses de son chef, il fait imprimer pour se défendre un Mémoire justificatif que personne n'accepte de lire dans les hautes sphères, l'empêchant ainsi de s'expliquer.

C'est ce texte rarissime qui est produit ici, empli d'une infinité de renseignements historiques, maritimes et militaires, commenté, annoté et analysé, accompagné de multiples autres documents dont les lettres officielles et privées de Suffren.

Claude-Youenn Roussel (membre de Tudchentil), spécialiste reconnu de la Bretagne et de la marine du XVIIIe siècle, a publié de nombreux livres (deux prix du Patrimoine maritime en 1992, prix de l'Académie de Marine en 2011, prix national de la Marine ACORAM en 2012). Le commandant Claude Forrer, capitaine au long cours en retraite, s'est passionné pour l'Histoire maritime ancienne et moderne. Il est l'auteur de diverses publications spécialisées.

En vente sur Amazon.fr au format broché (29€) ou au format Kindle (22,99€).

Joyeux Noël !

Tudchentil et toute son équipe vous souhaitent un joyeux Noël et une belle année 2020 !


Soutenez Tudchentil, en 2020, adhérez à notre association !

La Nativité tirée d'un livre d'heures à l'usage de Saint-Malo, © Bibliothèque Rennes Métropole, ms. 1510, f. 37, détail.

Château de Bruc, en Guéméné-Penfao, berceau de la famille du même nom (XV-XVIIe siècles).
Photo A. de la Pinsonnais (2006).

Deslin - Réformation de la noblesse (1668)

Lundi 30 juillet 2018, transcription de Armand Chateaugiron.

Adhérez à Tudchentil !

Notice d'adhésion 2018 à Tudchentil, à remplir et à envoyer avec votre chèque au siège de l'association.

Catégories de l'article

Source

Archives départementales d’Ille-et-Vilaine, 1BI8.

Citer cet article

Archives départementales d’Ille-et-Vilaine, 1BI8, transcrit par Armand Chateaugiron, 2018, en ligne sur Tudchentil.org, consulté le 15 octobre 2019,
www.tudchentil.org/spip.php?article336.

Télécharger cet article

Deslin - Réformation de la noblesse (1668)
1.9 Mo.

Idées de lecture

Tromelin et Suffren

Par Claude-Youenn Roussel et Claude Forrer. Préface du contre-amiral Caron.

>> Voir toutes nos idées de lecture.

16e octobre 1668

Mr d’Argouges, président.
Mr Denyau, raporteur.

Entre le procureur general du roy, demandeur, d’une part,

Et escuyer Jullien Deslin, sieur du Verger, Estienne Deslin, escuyer, sieur de la Tousche, faisant tant pour luy que pour Jullien Deslin, escuyer, sieur dudit lieu de la Tousche son pere, et Ollivier Deeslin, sieur de la Princeguerriere, deffandeurs d’autre part.

Veu par la Chambre establye par le roy pour la refformation de la noblesse du pays et duché de Bretagne par lettres patantes de Sa Majesté du moys de janvier 1668 veriffiées en parlement le 30e de juin dernier.

Troys extraicts de presantations. Le premier dudit Jullien Deeslin du 11e septembre audit an 1668, contenant sa declaration de soustenir la quallité d’escuyer et porter pour armes d’azur à ung chevron brizé à troys merlettes d’or.

Le second extraict de presantation dudit jour 11e septembre 1668 dudict Estienne Deeslin, escuyer, sieur de la Tousche faisant tant pour luy que pour ledit Jullien Deeslin escuyer sieur dudit lieu de la Tousche son pere, lequel auroit declaré voulloir soustenir ladite quallité d’escuyer pour luy et ses predecesseurs prise, porter mesmes armes que les precedantes.

Le troisiesme et dernier extraict de presantation du 17e septembre audict an 1668 de Ollivier Deeslin contenant sa declaration de soustenir la mesme quallité d’ecuyer par luy et ses predecesseurs prise, et porte pareilles armes que celles cy dessus cittées.

Deux inductions, la premiere dudit Ollivier Deelin, escuyer, sieur de la Pinsguerriere, genealogie d’escuyer Ollivier Deelin et les armes que luy et ses predecesseurs ont toujours porté.

Par la premiere desdites inductions, il auroit conclud à ce qu’il eust pleu à ladite Chambre le maintenir en la quallité d’escuyer par luy et ses predecesseurs prise, avecq deffence à toutes personnes de l’y troubler, signée dudit Ollivier Deelin et de Mazelle son procureur, et signiffiée au procureur general du roy le 11e octobre present moys et an.

La segonde induction dudit Jullien Deelin par laquelle il auroit pareillement conclud à ce qu’il feust maintenu en la quallité d’escuyer et ordonné que comme tel il seroit inscript au rolle des nobles de cette province, aussy signée dudit Mazelle.

Requeste dudit Estienne Deelin faisant tant pour luy que pour son pere, tendante à ce qu’il pleust à ladite Chambre voir deux actes y attachez.

La premiere ung contract de mariage dudit Jullien Deelin son pere, justiffiant qu’il est issu de Guillaume Deelin et de damoiselle Janne Aguillon, du 5e de feubvrier 1624, et que dudit Jullien Deelin et de damoiselle Janne Taraut est issu ledit Estienne Deelin comme se justiffit par l’extraict de son aage du 12e [fol. 1v] apvril 1633, et en consequence, jugeant la noblesse d’escuyer Ollivier Deelin leur aisné, ordonne que lesdits escuyers Jullien et Estienne Deelin seront mis au roolle des nobles et declarez telz par l’arrest quy interviendra.

Conclusions du procureur general du roy, et tout consideré,

Il sera dict que ladite Chambre, faisant droict sur les instances, a declaré et declare lesdicts Jullien, Ollivier et Estienne Deelin nobles et issuz d’extraction noble, et comme telz leur a permis et à leurs dessandans en mariage legitime de prendre la quallité d’escuyer, et les a maintenuz au droict d’avoir armes et escussons timbrez apartenants à leur quallité et à jouir de tous droicts, franchises, preminances et previlleges atribuez aux nobles de cette province, et ordonne que leur nom sera employé aux roolle et catologue des nobles de la senechaussée de Rennes.

Faict en ladicte chambre à Rennes le 16e d’octobre 1668.

[Signé] d’Argouges, F : Denyau.