Tudchentil

Les sources sur les gentilshommes bretons

Le château de Suscinio, une des résidence des ducs de Bretagne (XIII-XVe siècle).
Photo A. de la Pinsonnais (2009).

Armand Chateaugiron

Ses articles

  • Il s’agit des conclusions du procureur général des États de Bretagne sur les preuves que Louis-François de Châteaugiron, Jean-Marie son cousin, ainsi que François-Augustin-Désiré, César-Michel et Antoine-François-Narcisse de Chasteaugrion, frères et issus de la branche cadette, ont produites afin de faire reconnaître leur noblesse devant le parlement de Bretagne afin de faire valoir leur droit d’entrer et de siéger aux États de la province.

  • Louis-François de Chasteaugiron. Jean-Marie son cousin, ainsi que François-Augustin-Désiré, César-Michel et Antoine-François-Narcisse de Chasteaugrion, frères et issus de la branche cadette, font reconnaître leur noblesse devant le parlement de Bretagne afin de faire valoir leur droit d’entrer et de siéger aux États de la province, le 20 août 1787 à Rennes.

  • Harangue du maréchal d’Estrées (1736)

    Transcription, le 19 août 2017.

    Harangue de monseigneur le mareschal duc d’Estrées aux Etats de Bretagne le … 1736

  • Lettres patentes du Roi concernant le droit d’entrée, séance et voix délibérative aux États de Bretagne, dans l’ordre de la noblesse, données à Versailles le 10 février 1770, enregistrées au Parlement de Bretagne le 5 avril 1770.

  • Le contrat de mariage de Charles VIII et Anne de Bretagne qui se trouve à la Bibliothèque nationale de France se trouve relié avec la présentation et la transcription qu’en a fait Henry Omont dans l’Annuaire-Bulletin de la Société de l’Histoire de France, année 1916.

  • Ce mémoire sur le contrat de mariage de Charles VIII et Anne de Bretagne se trouve dans la collection Clairambault de la Bibliothèque nationale de France, et a été publié en 1740 sous la signature d’Antoine Lancelot dans les Mémoires de littérature tirez des registres de l’Académie des inscriptions et belles-lettres, tome XIII, p. 666.

  • Le mariage de monsieur de Brilhac

    Transcription, le 9 mai 2017.

    Parodie de la seconde scene du 2e acte de la tragedie de Berenice, sur le mariage de monsieur de Brillac, 1er president du parlement de Bretagne, avec mademoiselle du Lis, fille de monsieur de Beaucé, comte du Lis.

  • A propos de la terre de Querlouët

    Saisie, le 2 mai 2017.

    Memoire au roy, et à Son Altesse Royale monseigneur le duc d’Orléans, régent.

  • Ce mémoire fait partie des Mélanges généalogiques et historiques, regroupés en un peu plus de 50 volumes, et faisant partie de la collection Clairambault, du nom des généalogistes des ordres du roy, oncle et neveux, qui l’ont constituée aux XVIIe et XVIIIe siècles.

  • Louis Bechameil de Nointel, intendant de Bretagne, décharge Jean-Baptiste Desvaulx, de l’assignation qui lui a été faite de présenter les titres en vertu desquels il a pris la qualité de noble, et le maintient en cette qualité et celle d’écuyer d’ancienne extraction, le 21 mars 1699 à Rennes.

  • Louis Bechameil de Nointel, intendant de Bretagne, décharge Jacques du Rocher, écuyer, sieur de Saint Riveul, du payement de la taxe de 2000 livres à laquelle sa tante Guillemette du Rocher avait été condamnée pour usurpation de noblesse à cause de son défunt mari, le 10 novembre 1698 à Rennes.

  • Louis Bechameil de Nointel, intendant de Bretagne, décharge Claude de Gurie, sieur de la Tremblaye, de l’assignation à lui donnée, et le maintiens dans sa noblesse, le 4 avril 1698 à Rennes.

  • Louis Bechameil de Nointel, intendant de Bretagne, décharge Claude Picot, sieur de Closriviere, du payment de la somme de 2200 livres à laquelle il avait été taxé comme usurpateur de noblesse, le 1er mars 1701 à Rennes.

  • Montre du 1er avril 1375 en Périgord

    Transcription, le 5 janvier 2017.

    On trouve parmi les papiers de la collection Clairambault, réunis par Pierre Clairambault (1651-1740), généalogiste des ordres du roi, la copie d’une montre d’hommes d’armes dont plusieurs portent des patronymes bretons, et qui n’a pas été retenue par Oscar de Poli dans sa publication dans la Revue Historique de l’Ouest de 1885 à 1887.

  • Rivière (de la) - Preuves pour la grande Ecurie (1713)

    Transcription, le 27 novembre 2016.

    Charles d’Hozier, généalogiste du roi, dresse le procès-verbal des preuves de noblesse de Charles-François-Maurice de la Rivière, fils de Charles de la Rivière, seigneur de Saint Germain, en vue de son admission comme page de la Grande Écurie, le 22 mars 1713.

  • Louis Bechameil de Nointel, intendant de Bretagne, décharge Charles Rolland, sieur du Mesnil, du payment de la somme de 2 400 livres à laquelle il avait été taxé comme usurpateur de noblesse, et le maintient dans sa noblesse, le 1er juillet 1699 à Rennes.

  • Castelan (de) - Preuves pour la Grande Ecurie (1740)

    Transcription, le 6 octobre 2016.

    Louis-Pierre d’Hozier, généalogiste du roi, dresse le procès-verbal des preuves de noblesse de Sévère-Armand de Castelan, fils de Joseph Marie de Castelan, en vue de son admission comme page de la Grande Écurie, le 29 mars 1740.

  • Mémoire imprimé afin d’avertir à nouveau les recteurs, curés, notaires, veuves, héritiers ou détenteurs de minute publique qu’ils doivent lever et communiquer les extraits des actes où les qualités d’écuyer, messire et chevalier ont été prises depuis le 1er janvier 1668.

  • Antoine-Marie d’Hozier, généalogiste du roi, dresse le procès-verbal des preuves de noblesse de Pierre-Mathurin-Jérôme, fils de Jean-Louis de la Bouëxière, en vue de son admission dans les Écoles royales militaires, le 28 janvier 1782.

  • Henry du Boisroulier - Décharge (1700)

    Transcription, le 10 août 2016.

    Jean Henry, sieur du Boisroullier, obtient de Louis Bechamel, intendant du roi en Bretagne, une décharge du payement de la taxe à laquelle son père Pierre Henry, décédé en 1684, avait été condamné pour usurpation de noblesse après sa mort.

  • Henry - Décharge et maintenue de noblesse (1700)

    Transcription, le 5 août 2016.

    Décharge et maintenue de noblesse de Jacques Henry, sieur du Coudray, par Louis Bechameil de Nointel, intendant de Bretagne, le 20 octobre 1700 à Rennes. Jean Henry, sieur de la Heuzelais, frère de Jacques, avait été déchargé et maintenu dans sa noblesse la veille.

  • Henry - Décharge et maintenue de noblesse (1700)

    Transcription, le 31 juillet 2016.

    Décharge et maintenue de noblesse de Jean Henry, sieur de la Heuzelais, par Louis Bechameil de Nointel, intendant de Bretagne, le 19 octobre 1700 à Rennes.

  • Gouin - Décharge et maintenue de noblesse (1700)

    Transcription, le 13 juillet 2016.

    Décharge et maintenue de noblesse de François-Augustin Gouin, sieur de Langrollay, par Louis Bechameil de Nointel, intendant de Bretagne, le 2 septembre 1700 à Rennes.

  • Procès-verbal des preuves de la noblesse de Louis-François-Nicolas de Lorgeril, dressées par Louis-Pierre d’Hozier, pour être reçu comme page de la Grande Écurie du roi, le 10 mai 1721.

  • Procès-verbal des preuves de la noblesse d’Yves-Joseph-Jacques Quemper de Lanascol dressées par Charles d’Hozier, pour entrer les pages de la Grande Écurie du roi, le 30 mars 1715.