Tudchentil

Les sources sur les gentilshommes bretons

Nantes, château des ducs de Bretagne, lucarnes du Grand Logis (XVIe s.).
Photo A. de la Pinsonnais (2007).

Bouëtier (du) - Preuves pour la Grande Ecurie (1725)

Lundi 16 avril 2018, transcription de Amaury de la Pinsonnais.

Adhérez à Tudchentil !

Notice d'adhésion 2018 à Tudchentil, à remplir et à envoyer avec votre chèque au siège de l'association.

Catégories de l'article

Source

Bibliothèque nationale de France, Département des manuscrits, Français 32104, no 11, fol. 26.

Citer cet article

Bibliothèque nationale de France, Département des manuscrits, Français 32104, no 11, fol. 26, transcrit par Amaury de la Pinsonnais, 2018, en ligne sur Tudchentil.org, consulté le 15 décembre 2018,
www.tudchentil.org/spip.php?article277.

Télécharger cet article

Bouëtier (du) - Preuves pour la Grande Ecurie (1725)
729.4 ko.

Bretagne, Hennebond, mars 1725, Grande Ecurie.

Preuves de la noblesse de Jaques-Pierre du Bouëtier, agréé pour etre elevé page du roi dans sa Grande Ecurie, sous le commandement de Son Altesse monseigneur le prince Charles de Lorraine, grand ecuyer de France et comandeur des ordres de Sa Majesté.

D’azur à deux fasses d’argent, et trois bezans d’or, posés en chef. Casque.

Ier degré. Jaques-Pierre du Bouëtier, 1708.

Extrait du regitre des batêmes de la paroisse de Saint-Giles, de la ville de Hennebon,d au dioceze de Vannes, portant que Jaques-Pierre, fils de messire Jaques du Bouëtier et de dame Monique Beschart sa femme, naquit le 1er et fut batisé le 2e jour du mois de septembre de l’an 1708. Cet extrait délivré le 27e jour du mois de février de la présente année 1725. Signé Le Poëzat, curé de l’église de Saint-Giles de Hennebond, et legalisé.

IIe degré, père et mère. François-Jaques-Pierre du Bouëtier [1], seigneur du Bouëtier, Monique Beschart, sa femme, 1707. D’azur à trois pals d’argent.

Contract de mariage de messire François-Jaques-Pierre du Bouëtier, fils ainé et heritier principal et noble de messire Jaques du Bouëtier, vivant seigneur du Bouëtier, et de dame Marie-Caterine Hermar sa femme, acordé le 28e jour du mois d’octobre de l’an 1707 avec demoiselle Monique Beschart, fille de Pierre Beschart, seigneur de Saint-Giles, et de dame Marie Robien. Ce contract passé devant Le Hongre, notaire à Rennes.

Extrait du regître des batêmes de la paroisse de Notre-Dame de Hennebond, au diocèze de Vannes, portant que François-Jaques-Pierre, fils de messire Jaques du Bouëtier et de dame Marie-Caterine Hermar, sa femme, naquit le 25e d’octobre de l’an 1682 et reçut le suplément des cérémonies du batesme le 21e de février de l’an 1685. Cet extrait délivré le 18e du mois d’avril de l’an 1701 et signé Le Guilloux, curé de l’église de Notre-Dame de Hennebond.

IIIe degré, ayeul. Jaques du Bouëtier III, seigneur de Kerlan, Caterine Hermar, sa femme, 1675. De gueules à neuf bezans d’or, posés trois, trois et trois.

Contract de mariage de messire Jaques du Bouëtier, seigneur du Bouëtier et de Kerlan, fils ainé et heritier principal et noble de messire Jaques du Bouëtier et de dame Gabrielle de Kerguisio sa femme, acordé avec demoiselle Caterine Hermar le 8e jour du mois de février de l’an 1675. Ce contract passé devant Nicolas, notaire à Ploërmel.

Partage noble dans la succession de messire Jaques du Bouëtier, vivant seigneur du Bouëtier, et de dame Caterine Hermar, sa femme, donné sous seings privés le 10e jour du mois d’octobre de l’an 1715, par messire Jaques du Bouëtier, leur fils ainé et héritier principal et noble, à messire Hiacinthe-Joseph du Bouëtier son frère puiné, seigneur de Kerlan, capitaine dans le régiment de Brie.

IVe degré, bisayeul. Jaques du Bouëtier II, seigneur de Kerlan, Gabrielle de Kerguisio, sa femme, 1642. D’azur à trois testes d’aigle d’or, posées deux en chef et une en pointe.

Contract de mariage de messire Jaques du Bouëtier, seigneur de Kerlan, fils ainé et heritier principal et noble de messire Jaques du Bouëtier, seigneur du Bouëtier, et de dame Françoise Hubi sa femme, acordé avec demoiselle Gabrielle de Kerguisio, le 31e jour du mois d’octobre de l’an 1642. Ce contract passé devant Triouret, notaire de la cour de Chateaulin, ressort d’Hennebond.

Arrêt rendu le 24e jour du mois de novembre de l’an 1668 par les commissaires de la chambre souveraine établie par le roi pour la reformation des nobles en Bretagne, par lequel Jaques du Bouëtier, ecuyer, seigneur du Bouëtier, et Jaques du Bouëtier son fils ainé et heritier principal et noble, et de demoiselle Gabrielle de Kerguisio sa femme, sont maintenus dans la possession de leur noblesse d’ancienne extraction. Cet arest signé Malescot.

[fol. 27]
Ve degré, trisayeul. Jaques du Bouëtier I, seigneur du Bouëtier, Françoise Hubi, sa femme, 1610. D’azur à un chevron d’argent, acompagné de trois roses de même, posées deux en chef et une en pointe.

Contract de mariage de Jaques du Bouëtier, ecuyer, seigneur du Bouëtier et de Keraudauf, acordé avec demoiselle Françoise Hubi, le 17e jour du mois de février de l’an 1610. Ce contract passé devant Ferrier, notaire à Hennebond.

Partage noble dans la succession de Jean du Bouëtier, ecuyer, et dans celle de demoiselle Françoise de Kergoët, sa femme, donné par Jaques du Bouëtier, leur fils ainé et héritier principal et noble, à demoiselle Jeanne de Kerpédron sa nièce, le 28e jour du mois d’avril de l’an 1641. Cet acte reçu par Lozannai, notaire à Hennebond.

VIe degré, 4e ayeul. Jean du Bouëtier, seigneur du Bouëtier, Françoise de Kergoët, sa femme, 1553. D’argent à cinq fusées de gueules, posées en fasse, et quatre roses de même, posées en chef.

Contract de mariage de noble homme Jean du Bouëtier, seigneur du Bouëtier, acordé avec demoiselle Françoise de Kergoët, le 10e jour du mois d’octobre de l’an 1553. Ce contract passé devant de Launai, notaire à Karhais, evesché de Cornouaille.

Déclaration des biens nobles sujets aux armes et au service, que Jean du Bouëtier, seigneur du Bouëtier, et Yvon du Bouëtier son oncle juvigneur, tenoient du roi dans l’evêché de Vannes, donnée aux commissaires deputés pour la levée du ban et de l’arriereban de cet evêché, le 23e jour du mois de mai de l’an 1558. Cet acte signé du Bouëtier.

VIIe degré, 4e ayeul. Jean du Bouëtier, seigneur du Bouëtier, Marie Fournoir, sa femme, 1530. D’azur à trois coquilles d’or, posées deux en chef et une en pointe.

Partage noble et de gouvernement noble et avantageux dans les successions de nobles Jean du Bouëtier et Marie Fournoir, sa femme, donné le 22e jour du mois d’aout de l’an 1561 par Jean du Bouëtier, seigneur du Bouëtier, leur fils ainé, et héritier principal et noble, à René du Bouëtier, son frère puisné. Cet acte reçu par Robert, notaire à Hennebond.

[fol. 27v] Donation de tous les biens qui apartenoient dans la paroisse de Saurec à Jean du Bouëtier, ecuyer, seigneur du Bouëtier, faite à Guion du Bouëtier, son fils, le 8e jour du mois de février de l’an 1527. Cet acte reçu par les notaires d’Hennebond.

Nous, Charles d’Hozier, ecuyer, conseiller du roi, généalogiste de sa maison, juge d’armes et garde de l’armorial de France, et chevalier de la religion et des ordres nobles et militaires de saint Maurice et de saint Lazare de Savoie,

Certifions au Roi et à Son Altesse monseigneur le prince Charles de Lorraine, grand ecuyer de France, et comandeur des ordres de Sa Majesté, que Jaques-Pierre du Bouëtier de Kerlan a la noblesse necessaire pour être admis au nombre des pages que Sa Majesté fait elever dans sa Grande Ecurie, comme il est justifié par les actes qui sont énonces dans cette preuve, laquelle nous avons vérifiée et dressée à Paris le vendredi 16e jour du mois de mars de la présente année mil sept cent vingt-cinq.

[Signé : ] d’Hozier.


[1En note : reçu page du roi dans sa Grande Ecurie au mois de mai de l’an 1701.