Tudchentil

Les sources sur les gentilshommes bretons

Tromelin et Suffren

Un conflit entre marins

Par Claude-Youenn Roussel et Claude Forrer. Préface du contre-amiral Caron.

Au milieu de la guerre d'Amérique, dans l'océan Indien, des officiers aux bons états de service sont jetés à la porte de la Marine sur une appréciation colérique et dépréciative de Suffren, leur chef.

Parmi eux se trouve un Breton de Morlaix, Bernard Marie Boudin de Tromelin. Condamné sans jugement suite aux lettres venimeuses de son chef, il fait imprimer pour se défendre un Mémoire justificatif que personne n'accepte de lire dans les hautes sphères, l'empêchant ainsi de s'expliquer.

C'est ce texte rarissime qui est produit ici, empli d'une infinité de renseignements historiques, maritimes et militaires, commenté, annoté et analysé, accompagné de multiples autres documents dont les lettres officielles et privées de Suffren.

Claude-Youenn Roussel (membre de Tudchentil), spécialiste reconnu de la Bretagne et de la marine du XVIIIe siècle, a publié de nombreux livres (deux prix du Patrimoine maritime en 1992, prix de l'Académie de Marine en 2011, prix national de la Marine ACORAM en 2012). Le commandant Claude Forrer, capitaine au long cours en retraite, s'est passionné pour l'Histoire maritime ancienne et moderne. Il est l'auteur de diverses publications spécialisées.

En vente sur Amazon.fr au format broché (29€) ou au format Kindle (22,99€).

Joyeux Noël !

Tudchentil et toute son équipe vous souhaitent un joyeux Noël et une belle année 2020 !


Soutenez Tudchentil, en 2020, adhérez à notre association !

La Nativité tirée d'un livre d'heures à l'usage de Saint-Malo, © Bibliothèque Rennes Métropole, ms. 1510, f. 37, détail.

Château de Blain (ou la Groulais), propriété de Clisson puis Rohan (XIII-XVIe siècles).
Photo A. de la Pinsonnais (2004).

Montre du 1er avril 1375 en Périgord

Jeudi 5 janvier 2017, transcription de Armand Chateaugiron.

Adhérez à Tudchentil !

Notice d'adhésion 2018 à Tudchentil, à remplir et à envoyer avec votre chèque au siège de l'association.

Catégories de l'article

Source

Source : Bibliothèque nationale de France, Département des manuscrits, Clairambault 1065, fol. 515..

Citer cet article

Source : Bibliothèque nationale de France, Département des manuscrits, Clairambault 1065, fol. 515., transcrit par Armand Chateaugiron, 2017, en ligne sur Tudchentil.org, consulté le 15 septembre 2019,
www.tudchentil.org/spip.php?article239.

Télécharger cet article

Montre du 1er avril 1375 en Périgord
137.1 ko.

Boutier

Le revehue Guillaume Botier, escuyer, et de 9 autres escuyers de sa chambre, faite a Pierregort [1] le 1er d’avril 1375.

  • Ledit Guillaume,
  • Guillaume Glé,
  • Guillaumet Glé,
  • Olivier de Gorgoho,
  • Perugel,
  • Robert Giquel,
  • Rolet Bilhohart,
  • Perrot Moute,
  • Jehan Boyron,
  • Pierre de Saint Samug,

Sachent tuit que je Guille Boutier, escuyer, confesse avoir receu de sire Jacques Renart, tresorier des guerres, 150 livres sur les gaiges de moy, escuyer, et de 9 autres escuyers de ma chambre, deserviz en ces guerres de Pierregort et d’Engolesme en la compagnie et soubz le gouvernement de messire Alain de Beaumont, chevalier.

Donné soubz mon seel le 4e juillet 1376.

Sc(ellé) en c(ire) r(ouge) sur q(ueue) de parchemin [2].


[1Ce nom désigne le Périgord, peut-être ici Périgueux.

[2Un dessin du sceau de Guillaume Boutier (reproduit ci-dessus) accompagne cette copie, la légende en est Guille : Boutier escuyer, et le blason est un gironné de douze pièces dont six d’hermines, brisé en chef d’un croissant.