Tudchentil

Les sources sur les gentilshommes bretons

Tromelin et Suffren

Un conflit entre marins

Par Claude-Youenn Roussel et Claude Forrer. Préface du contre-amiral Caron.

Au milieu de la guerre d'Amérique, dans l'océan Indien, des officiers aux bons états de service sont jetés à la porte de la Marine sur une appréciation colérique et dépréciative de Suffren, leur chef.

Parmi eux se trouve un Breton de Morlaix, Bernard Marie Boudin de Tromelin. Condamné sans jugement suite aux lettres venimeuses de son chef, il fait imprimer pour se défendre un Mémoire justificatif que personne n'accepte de lire dans les hautes sphères, l'empêchant ainsi de s'expliquer.

C'est ce texte rarissime qui est produit ici, empli d'une infinité de renseignements historiques, maritimes et militaires, commenté, annoté et analysé, accompagné de multiples autres documents dont les lettres officielles et privées de Suffren.

Claude-Youenn Roussel (membre de Tudchentil), spécialiste reconnu de la Bretagne et de la marine du XVIIIe siècle, a publié de nombreux livres (deux prix du Patrimoine maritime en 1992, prix de l'Académie de Marine en 2011, prix national de la Marine ACORAM en 2012). Le commandant Claude Forrer, capitaine au long cours en retraite, s'est passionné pour l'Histoire maritime ancienne et moderne. Il est l'auteur de diverses publications spécialisées.

En vente sur Amazon.fr au format broché (29€) ou au format Kindle (22,99€).

Joyeux Noël !

Tudchentil et toute son équipe vous souhaitent un joyeux Noël et une belle année 2020 !


Soutenez Tudchentil, en 2020, adhérez à notre association !

La Nativité tirée d'un livre d'heures à l'usage de Saint-Malo, © Bibliothèque Rennes Métropole, ms. 1510, f. 37, détail.

Château du Châteaugiron, principalement bâti par Jean de Derval (XVe) et la famille Le Prestre (XVIIIe).
Photo A. de la Pinsonnais (2007).

Champion de Cicé - Réformation de la noblesse (1668)

Jeudi 10 août 2006, texte saisi par Amaury de la Pinsonnais.

Adhérez à Tudchentil !

Notice d'adhésion 2018 à Tudchentil, à remplir et à envoyer avec votre chèque au siège de l'association.

Catégories de l'article

Source

Revue Historique de l’Ouest, année 13 (1897 - Documents), p. 92-94.

Citer cet article

Revue Historique de l’Ouest, année 13 (1897 - Documents), p. 92-94, 2006, en ligne sur Tudchentil.org, consulté le 22 octobre 2019,
www.tudchentil.org/spip.php?article176.

Télécharger cet article

Champion de Cicé - Réformation de la noblesse (1668)
75.2 ko.

Idées de lecture

Tromelin et Suffren

Par Claude-Youenn Roussel et Claude Forrer. Préface du contre-amiral Caron.

Messieurs de Saint-Malo

Par André Lespagnol. Préface de Jean Delumeau.

Noblesse et pauvreté

Par Michel Nassiet, préface de Jean Meyer.

>> Voir toutes nos idées de lecture.

CHAMPION de CICE

Champion de Cic
D’azur à trois escussons d’argent bordés et bandés de gueules.

3 décembre 1668.

Extrait des Registres de la Chambre établie par le Roy pour la Réformation de la Noblesse des pays et duché de Bretagne.

M. d’Argouges, Premier Président.

M. des Cartes, Rapporteur.

Entre le Procureur Général du Roy :

Demandeur, d’une part ; et Messire Charles Champion, chevalier, sieur baron de Cicé, Conseiller du Roy en ses Conseils, et doyen au Parlement de Bretagne, faisant tant pour luy que pour messire François Champion, son fils aisné, Conseiller en laditte Cour, Jan, et autre Jan, et Louis Champion, ses puisnés, defendeurs d’autre part.

Veu par la Chambre établie par le Roy pour la Réformation de la Noblesse du pays et duché de Bretagne par lettres patentes de Sa Majesté, du mois de Janvier dernier, vériffiées en Parlement, l’extrait de la comparution faite par ledit messire Charles Champion, chevalier, sieur baron de Cicé, au greffe de laditte Chambre le 22 octobre 1668 portant sa déclaration tant pour luy que pour lesdits messire François Champion, son fils aisné, Conseiller en ladiste Cour, Jan et autre Jan et Louis Champion, ses puisnez, qu’ils ont toujours pris la qualité de Messire et de Chevalier, comme étants d’extraction et gouvernement noble, lesquels il prétend soustenir, et qu’ils portent pour armes : D’azur à trois petits escussons d’argent bordés et bandés de gueulle.

Arbre généalogique de l’antienne famille de la Maison de Champion, par laquelle est articullé que Pierre Champion, qualifié noble homme, héritier principal et noble, seigneur des Croix, eut pour son enfent Gilles Champion, qualifié d’escuyer et son héritier principal et noble, et seigneur dudit lieu des Croix, duquel et de son mariage avec dame Jeanne le Coarzin, aussi qualifiée fille aisnée, héritière principale et noble de son père, issut seul enfent Geaorges Champion, qualifié écuyer et seigneur des Croix, héritier principal et noble duquel de son mariage avec dame Bertranne de la Chapelle, fille de la Rochegiffart, issut seul enfant François Chamion qualifié noble homme messire et chevalier de l’ordre du Roy, seigneur de Cicé et des Croix ; duquel et de dame Françoise de la Chapelle aussy fille de la Maison de la Rochegiffart, issut René Champion qualifié messire, chevalier de l’ordre du Roy, seigneur baron de Cicé et des Croix et Guy Champion seigneur evesque de Tréguier, Georges Champion, aussy chevalier de l’ordre, et damoiselle Marguerite Champion ses puisnés ; du mariage dudit René Champion aisné avec dame Charlotte Cornulier fille de Messire Pierre Cornulier, Conseiller du Roy et Trésorier de France issut ledit messire Charles Champion Conseiller, en la Cour cy-devant doyen des conseillers d’icelle, seigneur baron de Cicé ; duquel et de son mariage avec deame Judith Thévin, sont issus lesdits messires François Champion, aussi Conseiller en ladite Cour, fils aisné héritier présomptif principal et noble, Jan Champion lieutenant pour le Roy dans l’un de ses vaisseaux de son armée navalle, autre Jan Champion enseigne audit vaisseau, et Louis Champion juveigneurs. Au chef de laquelle arbre généalogique est l’écusson des armes desdits Champion.

Introduction d’actes et pièces dudit messire Charles Champion, chevalier, baron de Cicé, Conseiller en la Cour, et cy-devant doyen des Conseiller d’icelle, faisant tant pour luy que pour Messire François Champion, aussi Conseiller en laditte Cour, son fils aisné et présommtif héritier principal et noble, et Jan Champion, Lieutenant pour le Roy dans l’un des vaisseaux de son armée navale, autre Jan enseigne dans le mesme vaisseau et Louis Champion, ses enfants de son mariage avec ame Judith Thévin, sa compagne, deffendeurs, fournie au Procureur Général du Roy le 29e Novembre 1668, tendante en les conclusions y prises, à ce qu’il plust à la dite Chambre, faisant droit sur l’instance, déclarer lesdits Champions nobles et issus d’extraction noble, et comme tels leur permettre, et à leurs descendants en mariage légitimes de prendre les qualités d’écuyer et de chevalier, comme issus d’antienne chevalerie et les maintenir aux droits d’avoir armes et escussons timbrés appartenants à leurs qualités, et à jouir de tous droits, franchises, immunités et privilèges attribués aux véritables nobles de cette province, et ordonner que leurs nomes seront employés au rolle et catalogue du ressort du présidial de Rennes ; conclusions dudit Procureur Général du Roy, et tout ce que par devers la dite Chambre a été par lesdits Champion mis et induit, aux fins de laditte induction, murement considéré ;

La Chambre, faisant droit sur l’instance, a déclaré et déclare les dits Charles, François, Jean et autre Jan et Louis Champion nobles et issus d’antienne extraction noble et comme tels leur a permis et à leurs descendants en mariage légitime de prendre savoir : lesdits Charles et François Champion les qualittéz d’écuyer et les a maintenus aux droits d’avoir armes et écussions timbrés appartenants à leurs qualités et à jouir de tous droits, franchises, exemptions, immunités, préminences et privilèges attribués aux nobles de cette province, ordonne que leurs nomsseront employés au rolle et catalogue des nobles de la Sénéchaussée de Rennes.

Fait en laditte Chambre à Rennes le troisieme de Novembre mille six cent soixante-huit.

Par duplicata

Le Clavier.

(Original sur parchemin aux archives du Vte de la Bintinaye, à Rennes).


Télécharger cet article
Champion de Cicé - Réformation de la noblesse (1668)