Tudchentil

Les sources sur les gentilshommes bretons

Tromelin et Suffren

Un conflit entre marins

Par Claude-Youenn Roussel et Claude Forrer. Préface du contre-amiral Caron.

Au milieu de la guerre d'Amérique, dans l'océan Indien, des officiers aux bons états de service sont jetés à la porte de la Marine sur une appréciation colérique et dépréciative de Suffren, leur chef.

Parmi eux se trouve un Breton de Morlaix, Bernard Marie Boudin de Tromelin. Condamné sans jugement suite aux lettres venimeuses de son chef, il fait imprimer pour se défendre un Mémoire justificatif que personne n'accepte de lire dans les hautes sphères, l'empêchant ainsi de s'expliquer.

C'est ce texte rarissime qui est produit ici, empli d'une infinité de renseignements historiques, maritimes et militaires, commenté, annoté et analysé, accompagné de multiples autres documents dont les lettres officielles et privées de Suffren.

Claude-Youenn Roussel (membre de Tudchentil), spécialiste reconnu de la Bretagne et de la marine du XVIIIe siècle, a publié de nombreux livres (deux prix du Patrimoine maritime en 1992, prix de l'Académie de Marine en 2011, prix national de la Marine ACORAM en 2012). Le commandant Claude Forrer, capitaine au long cours en retraite, s'est passionné pour l'Histoire maritime ancienne et moderne. Il est l'auteur de diverses publications spécialisées.

En vente sur Amazon.fr au format broché (29€) ou au format Kindle (22,99€).

Bonne année !

Soutenez Tudchentil, en 2020, adhérez à notre association !

La Nativité tirée d'un livre d'heures à l'usage de Saint-Malo, © Bibliothèque Rennes Métropole, ms. 1510, f. 37, détail.

Chapelle de Kerfons (Ploubezre), peut-être fondée par les Coatarel, jubé datant de 1480 environ.
Photo A. de la Pinsonnais (2007).

Andigné de Carmargaro (d’) - Réformation de la noblesse (1671)

Vendredi 13 décembre 2019, transcription de Armand Chateaugiron.

Adhérez à Tudchentil !

Notice d'adhésion 2020 à Tudchentil, à remplir et à envoyer avec votre chèque au siège de l'association.

Catégories de l'article

Source

Archives départementales d’Ille-et-Vilaine, 1BI8.

Citer cet article

Archives départementales d’Ille-et-Vilaine, 1BI8, transcrit par Armand Chateaugiron, 2019, en ligne sur Tudchentil.org, consulté le 9 octobre 2020,
www.tudchentil.org/spip.php?article1309.

Andigné de Carmargaro (d’) - Réformation de la noblesse (1671)

Télécharger une version imprimable de cette transcription
818.4 ko.

11e mars 1671

Monsieur d’Argouges, premier president

Monsieur Barrin, rapporteur

 

Entre le procureur general du roy, demandeur, d’une part

Et messire Jan Baptiste d’Andigné, chevallier, sieur de Carmargaro, demeurant à sa maison du Tayat, paroisse de Neant, évesché de Sainct Malo, ressort de Ploërmel [1],

Et messire Jan d’Andigné, chevallier, sieur d’Aradon, son frere puisné, deffendeurs, d’autre,

 

Veu par la Chambre la declaration faicte au greffe d’icelle par ledit sieur de Carmargaro, faisant tant pour luy que pour ledit sieur d’Aradon, son frere puisné, de soustenir la qualité d’escuier noble, et de chevallier d’antienne extraction, et porter pour armes d’argeant à troys aigles de gueulle, membrées et becquées d’azur, du 3e mars 1671, signée Le Clavier, greffier [2].

 

Induction dudit sieur de Carmargaro faisant tant pour luy que pour ledit messire Jan d’Andigné, chevallier, sieur d’Aradon, son frere puisné, deffendeurs, sur le seing de maitre René Charlet, son procureur, fournye et signiffyée au procureur general du roy par Frangeul, huissier en la cour, le mesme jour, par laquelle il soustient estres nobles issuz d’antienne chevallerye et extraction noble, et comme tels debvoir estre, eux et leurs dessandans nez en loyal et legitime mariage, maintenus dans la qualité de nobles, escuiers, messires, chevalliers, et dans tous les droitz, privileges, preminances, exemptions, immunités, honneurs, prerogatives et advantages, atribués aux antiens chevalliers et nobles de ceste province, et qu’à cest effet leurs noms seront employés au rolle et cathologue desditz nobles, articullant qu’ils sont issus du mariage de messire François d’Andigné, seigneur de Carmargaro, avecq damoiselle Françoise Racapé, sa compagne, lequel François estoit frere germain et premier juvigneur de deffunct messire Jan Baptiste d’Andigné, chevallier sieur de la Chasse, enfans de deffunct messire François d’Andigné, chevallier, sieur de Carmargaro, conseiller en la cour, et de dame Perronnelle Huby, dont ledit sieur de la Chasse estoit heritier principal et noble et ainsy lesdits deffendeurs n’ont à induire autres actes ny titres que ceux lesquels ont esté veuz par l’induction de messire François Hervé d’Andigné, chevallier, sieur de Sainct Malon, heritier principal et noble dudit messire Jan Baptiste d’Andigné, lequel a esté maintenu en ladite qualité de chevallier, par arrest du 15e decembre 1670, et [folio 1v] auxquel sieur de Sainct Malon, lesditz deffendeurs font voir leur attache.

D’argent à trois aigles de gueules, membrées et becquées d’azur.

Et pour cest effet, raportent un contract de mariage d’entre messire Paul François d’Andigné, seigneur de K/margaro, fils puisné de deffunct messire François d’Andigné, vivant seigneur dudit lieu de K/margaro, conseiller du roy au parlemant de Bretagne, et de dame Perronne Huby, sa femme, et damoiselle Françoise Racapé, fille minneure de deffunctz nobles gens Guy Racapé et Françoise de Caillon, sa femme, sieur et dame de la Feillée, du 23e juillet 1644.

Un extraict du papier baptismal de la paroisse de Néant, contenant que Jan Baptiste d’Andigné, fils de messire François d’Andigné, seigneur de Carmargaro, et de damoiselle Françoise Racapé, sa compagne, fut né le 19e decembre 1645 et baptisé le 27e desdits moys et an.

Autre extraict dudit papier baptismal de laditte paroisse de Neant, portant que le 7e feuvrier 1652, fut baptizé Jan d’Andigné, fils dudit messire François d’Andigné et de ladite Racapé, seigneur et dame de Carmargaro.

Et tout ce que par lesdits deffendeurs a esté mins et induit. Conclusions du procureur general du roy consideré.

 

Il sera dit que la Chambre, faisant droit sur l’instence, a declaré et declare lesditz Jan Baptiste et Jan d’Andigné et leurs dessandans en mariage legitime, nobles, issus d’antienne extraction noble, et comme tels a permins audit Jan Baptiste de prandre les qualités d’escuier et de chevallier, et audit Jan d’Andigné son frere celle d’escuier, et les a maintenus au droit d’avoir armes et escussons timbrés apartenans auxdittes qualités, et à jouir de tous droitz, franchises, privileges et preminances atribués aux nobles de ceste province, et ordonné que leurs noms seront employez au rolle et cathologue desditz nobles de la juridiction royalle de Ploermel.

Faict en ladite Chambre à Rennes, le 11e mars 1671.

 

[Signé] d’Argouges, Barrin.


[1En marge : Charlet, qui est le nom du procureur.

[2En marge : Pour chiffrature, de Rosnyvinen, Brossays-Duperray