Tudchentil

Les sources sur les gentilshommes bretons

Tromelin et Suffren

Un conflit entre marins

Par Claude-Youenn Roussel et Claude Forrer. Préface du contre-amiral Caron.

Au milieu de la guerre d'Amérique, dans l'océan Indien, des officiers aux bons états de service sont jetés à la porte de la Marine sur une appréciation colérique et dépréciative de Suffren, leur chef.

Parmi eux se trouve un Breton de Morlaix, Bernard Marie Boudin de Tromelin. Condamné sans jugement suite aux lettres venimeuses de son chef, il fait imprimer pour se défendre un Mémoire justificatif que personne n'accepte de lire dans les hautes sphères, l'empêchant ainsi de s'expliquer.

C'est ce texte rarissime qui est produit ici, empli d'une infinité de renseignements historiques, maritimes et militaires, commenté, annoté et analysé, accompagné de multiples autres documents dont les lettres officielles et privées de Suffren.

Claude-Youenn Roussel (membre de Tudchentil), spécialiste reconnu de la Bretagne et de la marine du XVIIIe siècle, a publié de nombreux livres (deux prix du Patrimoine maritime en 1992, prix de l'Académie de Marine en 2011, prix national de la Marine ACORAM en 2012). Le commandant Claude Forrer, capitaine au long cours en retraite, s'est passionné pour l'Histoire maritime ancienne et moderne. Il est l'auteur de diverses publications spécialisées.

En vente sur Amazon.fr au format broché (29€) ou au format Kindle (22,99€).

Joyeux Noël !

Tudchentil et toute son équipe vous souhaitent un joyeux Noël et une belle année 2020 !


Soutenez Tudchentil, en 2020, adhérez à notre association !

La Nativité tirée d'un livre d'heures à l'usage de Saint-Malo, © Bibliothèque Rennes Métropole, ms. 1510, f. 37, détail.

Château du Boisorcan, Noyal-sur-Vilaine, bâti par Julien Thierry, argentier de la duchesse Anne (XIV-XVe).
Photo A. de la Pinsonnais (2007).

Bonnenfant - Induction (1671)

Mardi 20 août 2019, transcription de Armand Chateaugiron.

Adhérez à Tudchentil !

Notice d'adhésion 2018 à Tudchentil, à remplir et à envoyer avec votre chèque au siège de l'association.

Catégories de l'article

Source

Archives départementales d’Ille-et-Vilaine, 1BI5.

Citer cet article

Archives départementales d’Ille-et-Vilaine, 1BI5, transcrit par Armand Chateaugiron, 2019, en ligne sur Tudchentil.org, consulté le 21 septembre 2019,
www.tudchentil.org/spip.php?article1276.

16e mars 1671

 

Induction sommaire que fournist devant vous, nosseigneurs de la chambre establye par le roy pour la refformation de la noblesse de Bretagne, noble et discret messire Jullien Bonenffant, prestre, faisant pour luy et pour escuier Jan Bonenfant, son pere, deffandeurs, contre monsieur le procureur general du roy, demandeur [1].

A ce que s’il plaist à la Chambre, les fins et conclusions prises par les deffandeurs en leur premiere induction du 15e juillet 1670 leur soient adjugée, sinon avant, faire droit en concequance de l’arrest interlocutoire du 7e feuvrier dernier, et de la sommation et signiffication estant au pied d’icelluy, ordonner que missire Thomas Couvert, et Jan Coudray, prestres de la parroisse de Combour, evesché de Sainct Malo, seront contraints par corps et à leurs frais, à la réputation des papiers de baptesmes de ladite parroisse, des années 1512, 1528, et 1552, dont ils sont saizis, comme se justiffie par les extraicts qu’ils en ont dellivrez audit deffandeur et par les induitz dans sadite induction du 15e juillet 1670. A ses fins,

Induissent lesdits deffandeurs ledit arrest interlocutoire du 7e feuvrier 1671 avec la sommation et signiffication estant au pied d’icelluy du 15e desdits mois et an, controllé le 17e ensuivant, le tout deubmant signé et garanti, cotte A+

 

[folio 1v]

Par cette signiffication et sommation, faicte ausdits Couvert et Coudray, prestres, saizis des papiers de baptesmes dont la Chambre a ordonné la represantation par ledit arrest, il se justiffye que les deffandeurs ont faict leur possible pour satisfaire audit interlocutoire, qu’il n’est pas pouvoir de remplir que par la representation que lesdits Couvert et Coudray doibvent faire desdits papiers de baptesmes, à laquelle fin les deffandeurs leur ont faict signiffier ledit arrest, avec sommation d’y obeir, et mesme donné assignation en ladite Chambre pour cet effect, à tout quoy ils ont en aucune façon obey quelques prierres que leur agent peut faire, les deffandeurs qui n’ont ny les moiens ny le pouvoir pour les y pouvoir obliger. C’est pour quoy ils supplyent la Chambre d’enjoindre à deux de ses huissiers de contraindre par corps lesdits Couvert et Coudray, à la representation desdits papiers et à leurs frais, faute à eux de les avoir representés suivant la sommation qui leur a esté faicte à cette fin.

 

[folio 2]

Et pour justiffier que lesdits Couvert et Coudray sont saizis desdits papiers de baptesmes et de la quallitté noble des deffandeurs,Induissent les premiere, seconde et troisiesme inductions fournyes par les deffandeurs en ladite Chambre des 15e juillet, 3e novembre 1670, et 22e janvier 1671, avecq les actes et pieces y produitz et employés, cy cottées B+

Remarquables que les extraicts de baptesmes induitz par les deffandeurs ont esté leves en presance du recteur, juges, procureur fiscal et greffier de Combour, eusin [2]] conformement aux arrestz et reglemens de la Chambre.

Au moien de quoy, et de ce qu’il plaira à la Chambre suppleer les deffandeurs, percistent à leurs precedantes fins.

[Signé] Vallée.

 

Le 16e mars 1671, signiffyé coppye, monsieur le procureur general du roy, parlant à son secretaire au parquet.

[Signé] Dutac.


[1En marge : Vallée, qui est le nom d’un procureur.

[2Pour « usant »  ?