Tudchentil

Les sources sur les gentilshommes bretons

Tromelin et Suffren

Un conflit entre marins

Par Claude-Youenn Roussel et Claude Forrer. Préface du contre-amiral Caron.

Au milieu de la guerre d'Amérique, dans l'océan Indien, des officiers aux bons états de service sont jetés à la porte de la Marine sur une appréciation colérique et dépréciative de Suffren, leur chef.

Parmi eux se trouve un Breton de Morlaix, Bernard Marie Boudin de Tromelin. Condamné sans jugement suite aux lettres venimeuses de son chef, il fait imprimer pour se défendre un Mémoire justificatif que personne n'accepte de lire dans les hautes sphères, l'empêchant ainsi de s'expliquer.

C'est ce texte rarissime qui est produit ici, empli d'une infinité de renseignements historiques, maritimes et militaires, commenté, annoté et analysé, accompagné de multiples autres documents dont les lettres officielles et privées de Suffren.

Claude-Youenn Roussel (membre de Tudchentil), spécialiste reconnu de la Bretagne et de la marine du XVIIIe siècle, a publié de nombreux livres (deux prix du Patrimoine maritime en 1992, prix de l'Académie de Marine en 2011, prix national de la Marine ACORAM en 2012). Le commandant Claude Forrer, capitaine au long cours en retraite, s'est passionné pour l'Histoire maritime ancienne et moderne. Il est l'auteur de diverses publications spécialisées.

En vente sur Amazon.fr au format broché (29€) ou au format Kindle (22,99€).

Joyeux Noël !

Tudchentil et toute son équipe vous souhaitent un joyeux Noël et une belle année 2020 !


Soutenez Tudchentil, en 2020, adhérez à notre association !

La Nativité tirée d'un livre d'heures à l'usage de Saint-Malo, © Bibliothèque Rennes Métropole, ms. 1510, f. 37, détail.

Manoir de la Touche-Brandineuf, en Plouguenast, bâti par Gilles de Kermené (XVe siècle).
Photo A. de la Pinsonnais (2007).

Deniau - Réformation de la noblesse (1668)

Lundi 1er avril 2019, transcription de Armand Chateaugiron.

Adhérez à Tudchentil !

Notice d'adhésion 2018 à Tudchentil, à remplir et à envoyer avec votre chèque au siège de l'association.

Catégories de l'article

Source

Archives départementales d’Ille-et-Vilaine, 1BI8.

Citer cet article

Archives départementales d’Ille-et-Vilaine, 1BI8, transcrit par Armand Chateaugiron, 2019, en ligne sur Tudchentil.org, consulté le 23 octobre 2019,
www.tudchentil.org/spip.php?article1257.

Deniau - Réformation de lanoblesse (1668)

Télécharger et imprimer cet article.
1.2 Mo.

Idées de lecture

Tromelin et Suffren

Par Claude-Youenn Roussel et Claude Forrer. Préface du contre-amiral Caron.

Messieurs de Saint-Malo

Par André Lespagnol. Préface de Jean Delumeau.

Noblesse et pauvreté

Par Michel Nassiet, préface de Jean Meyer.

>> Voir toutes nos idées de lecture.

Messire d’Argouges, premier président

Messire Descartes, rapporteur

du 3e decembre 1668, n. 280

 

Entre le procureur general du roy demandeur d’une part,

Et messire François Deniau, sieur de Chantelou, conseiller au parlement de Bretaigne, faisant tant pour luy que pour messire François, Guy, et Robert Denyau ses enfens, deffendeurs d’autre part,

 

Veu par la chambre establye par le roy pour la refformation de la noblesse du paiis et duché de Bretaigne, par lettres patantes de Sa Majesté du mois de janvier dernier, veriffiées en parlement,

L’extraict de la comparution faicte par ledit sieur de Chantelou au greffe d’icelle le 24e novembre 1668, portant sa declaration tant pour luy, messire Guy, François, et Robert Denyau ses enfens, de soustenir le qualité de chevalier et d’escuier, et qu’ils portent pour armes de gueulles à un chevron d’or, et une teste de lion arachée et lempassée de mesme, et deux croissant d’argent au cheff [1].

Induction d’actes dudit messire François Denyau, sieur de Chantelou, conseiller du roy en sa cour et parlement de Bretaigne, faisant tant pour luy que pour messire François Denyau, sieur de Forges, Guy Denyau, sieur de Lamorinniere, et Robert Denyau, sieur de la Bouesseliere, ses enfens, deffendeurs, fournye audit procureur general du roy ledit jour de 24e novembre 1668, tendantes, et les conclusions de ladite induction, à ce qu’il plust à ladite chambre, maintenir lesdits Denyau dans les qualités d’escuyer, messire et chevalier, et comme tels inscripts au catologue qui se fera soubz le resort de la senechaussée de Rennes, et emploiés dans le rolle de la refformation, pour jouir de touttes les exemptions, privileges, et immunitez attribués aux personnes nobles de la province de Bretaigne.

De gueules au chevron d’or accompagné d’une tête de lion de même et en chef de deux croissants d’argent.

Conclusions dudit procureur general du roy, et tout ce que par devers ladite chambre, a esté par ledit Denyau, sieur de Chantelou, mis et induict aux fins de sadite induction, meurement consideré.

 

Il sera dict que la chambre, faisant droict sur l’instance, a declaré et declare lesdits François, aultre François, Guy, et Robert Denyau, nobles et issus d’extraction noble, et comme tels leur a permmis et à leurs dessandants en mariage legitime, de prendre les qualités, sçavoir lesdits François et aultre François, d’escuier et chevalier, et lesdits Guy et Robert celle d’escuier, et les a maintenus aux droicts d’avoir armes et escussons timbrez apartenants à leurs [folio 1v] qualités, et à jouir de tous droicts, franchises, exemptions, immunitez, preminances et privileges attribués aux nobles de cette province, ordonne que leurs noms seront emploiés au roolle et catologue des nobles de la senechaussée de Rennes.

Faict en ladite chambre à Rennes, le troisiesme deçambre 1668.

 

[Signé] d’Argouges, J. Descartes.


[1En marge : Tuau, qui est le nom du procureur, puis pour chiffrature de Lantivy, Picquet du Boisguy, Aumon.