Tudchentil

Les sources sur les gentilshommes bretons

Le gothique flamboyant du cloître de la cathédrale Saint-Tugdual de Tréguier (1461-1468)
Photo A. de la Pinsonnais (2009).

Livre des Ostz (août 1294)

Jeudi 16 janvier 2003, transcription de Bertrand Yeurc’h.

Adhérez à Tudchentil !

Notice d'adhésion 2018 à Tudchentil, à remplir et à envoyer avec votre chèque au siège de l'association.

Catégories de l'article

Source

Archives départementales de Loire-Atlantiques, Trésor des chartes, E 132..

Citer cet article

Archives départementales de Loire-Atlantiques, Trésor des chartes, E 132., transcrit par Bertrand Yeurc'h, 2003, en ligne sur Tudchentil.org, consulté le 12 décembre 2017,
www.tudchentil.org/spip.php?article48.

Règles d’édition :

  • le corps du texte est celui de Nantes (AD44, Trésor des chartes, E 132), les passages de Nantes qui sont sujet à des variantes sont entre crochets, les variantes de Paris (BNF, ms. français 1659, fol. 59 v.-66 v.) sont entre parenthèse et les adaptations de Pierre le Baud sont entre accolades,
  • la ponctuation et l’accentuation, presque totalement absentes dans l’original, ont été rajoutées,
  • les abréviations ont été développées.

Ce sont les oz deüz au duc de Bretaigne

Comme monseigneur Jehan, duc de Bretaigne, comte de Richemont eust semons ses ouz a Ploermel au jour de jeudi empres la mi aoust qui fut en l’an de graice mil CC IIIIxx et quatorze, ce sont les recognoissances que ses barons et ses autres genz li firent combien ils li devoint d’ost, laquelle recognoissence il prist o protestation de plus en avoir que ils ne recognoissoint si il povet monstrer que plus deüssent, et de avoir telle amante comme roison devroit de ceulx vers quelx il le pourra monstrer

- Monsour Guy de Laval, seigneur de Vitré, recognust que il [li] (luy) devoir cinq chevaliers d’ost, ce est asavoir, par raison d’Aubigné, un chevalier, dont la dame dou Bois-Geuffrey li doit la moytié, ce dit-il. Item de la terre de Martigné dous chevaliers, lesquelx le seigneur de Martigné li doit, ce dit- il. De la terre de Coesmes un chevalier et un escuier, que le seigneur de Rogé li doit, ce dit-il. Dou fié de [Vilepor] (Villepor) et de Noyal un chevalier que Robin de Coesme et ses compaignons li doivent, ce dit-il. De Retiers un chevalier que le seigneur de Retiers li doit, en telle maniere, que si le seigneur de Vitré le [semont] (semons) le premier à venir en l’ost, à luy vendra. Et si le seigneur de La Guerche le semont le premier à lui vendra, et celuy le presentera à monseigneur, et sera compté au nombre des chevaliers au seigneur de Vitré, ce dit-il. Et monseigneur le duc dit que de ces devises il ne se mesloit pas, et bien le prist le seigneur de Vitré la où il se deüst prendre sur ses hommes à avoir son deü d’eulx, et convient qu’il alast entre luy et ses hommes qu’il rendeist à monseigneur le nombre des chevaliers que il le recognoisset, bons et suffissenz, et plus se il povet monstrer que plus [li] (luy) deüst.

- Le seigneur de Chateaubrient recognust qu’il devoir sept chevaliers d’ost. C’est assavoir pour la roison de sa terre de Chateaubrient, quatre chevaliers, et pour la roison de sa terre dou Desert, dous chevaliers, et pour la roison de sa terre de Joué, un chevalier par la menee au seigneur d’Ancenis, ce dit-il.

- Bernart de La Roche, seigneur de Loheac, recognust qu’il devoir troys chevaliers par raison de sa terre de Loheac.

- La gent du comte de La Marche et ses seneschaux, c’est assavoir Guillaume L’Oelier et Symoneaux, recogneürent que le dit comte devoit quinze chevaliers d’ost. C’est assavoir pour la raison de la terre de Fougeres, cinq chevaliers, et pour la raison de la terre de Pourhoet dix chevaliers.

- Monsour Gualeran de Chateaugiron recogneüst qu’il devoir un chevalier d’ost, par la raison de sa terre de Chateaugiron.

- Monsour Guillaume de Chateaugiron recognust qu’il devoir un chevalier d’ost de sa terre de Chateaugiron.

- Monsour Alain de Fontenay [doit] (recognut qu’il doit) un chevalier de sa terre de Fontenay.

- Raoul de Malese et [ses parsonniers] les portionnaires pour la terre de Malece, un chevalier.

- L’evesque et le chapitre de Rennes, par Olivier de Denois de La Roche leur procureur, recogneürent que touz leurs hommes de la vile de Rennes doivent aller en l’ost monseigneur par Bretaigne, et les doit livrer le seneschal l’evesque et celuy de chapistre à une leue de la vile de Rennes. Et d’ilecques ils doivent aller, la ou monseigneur voudra les mener, exeptez, si comme le dit procureur affermoit, [le chambrellant l’evesque, son mous nier, son fournier et son preer] le camerier de l’Evesque, son muletier, son fournier, et boulanger.

- Monsour Jehan de Beaumont, seigneur de La Guerche, recogneüst devant le senaschal de Rennes, que il devoir à mon seigneur II chevaliers d’ost par la raison dou fié de La Guerche, [parsomet les autres chouses que il doit rendre par monsour Guy de Laval] sans comprendre ce qu’il doit en acquit de Monsieur Guy de Laval.

- L’evesque de [Doul] (Fol) recogneüt devant monseigneur que il li doit X chevaliers d’ost. Mes il disoit qu’il les devoir rendre en la vile de Rennes. Et monseigneur disoit que il les devoir rendre en quelque lieu en Bretaigne que ce fust, à sa volenté, mes que il vousist semondre ses oz. Toutezvois pour ce qu’il n’estoit pas besoign de les mener aillours quant à ores, fut acordé que il les rendeist à [Raennes] (Rennes) quant à ceste foiz, [sauf le droit monseigneur de ce que il disoit que il les devoit avoir aillours] (sauff le droit monseigneur de ce qu’il disoit que il les devoit rendre ailleurs) sauf les droits dudit seigneur duc.
Somme des chevaliers deüz d’ost de la baillie de Rennes, environ XLVI.

La baillie de Nantes

- Le seigneur de Rochefort recognut que il doit VIII chevaliers d’ost. C’est asavoir par raison de la vicomté de Donges, V chevaliers, desquelx il dit que monseigneur [le doit délivrer de I chevalier, par la raison] (luy doit ung chevalier, par raison) de la terre de Lavau que il tient, laquelle terre le doit, ce dit-il ; et par la raison de la terre de Rochefort III chevaliers, desquelx I chevalier doit venir par le seigneur de Reux, si comme yceluy seigneur de Rochefort le dit.

- Le seigneur de Rougé recognut que il doit en deniers, de sa terre de Oultre Laire, X sous de chacune masure de terre. Et doit bailler au seneschal de Nantes le nombre des masures.

- Le seigneur d’Ancenis recongnut que il doit pour tous ses fiez, III chevaliers d’ost, et s’en doit enquerre si plus en doit.

- Le seigneur de Rays dit quil doit, par raison de sa terre de Rays, V chevaliers d’ost, et s’en doit enquerre de sa terre de Machecou, si riens en doit, et combien.

- Le seigneur de Cliczon recognut que il doit II chevaliers d’ost par raeson de la terre de Heric, mes il dit que il les doit par la menee au seigneur de Reux. Item ledit seigneur de Cliczon et Eon dou Pont recogneürent que ils devoint II chevaliers d’ost par raison de la terre de Pontchatel.

- Monsour Brient Le Bef recognut que il doit, par la raison de sa terre de Geanx, [IIII libvres en deniers d’ost] quatre livres et trois deniers.

- Le seigneur de Reux recognut que il doit, pour sa terre de Reux, V chevaliers d’ost.

- Le seigneur de La Roche Bernart recognut que il doit III chevaliers d’ost, desquelx Monsour Thebaud de Rochefort doit I chevalier et demy par raison de la terre d’Acerac. Et le seigneur de La Roche parfet l’autre demy. Et dit que monseigneur doit I chevalier pour la terre de Vitré qui estoit à Nantes qui fut donnée à fondre les Jacobins de Nantes, [laquelle terre monseigneur retraist, mes monseigneur ne le cognoist pas] laquelle terrre le duc recognoist avoir prise ; mais ne recognoist ce devoir, et s’en doit enquerre.

- Monsour Geuffroy de Guerrande recognut que il doit I chevalier d’ost pour tout son fié, et se presenta pour soy, mes il dit que se il n’estoit chevalier, il fera le service en tel point comme il seroit.

- Monsour Philippe de Montrelays recognut que il doit I chevalier d’ost pour les fiez que il tient de monseigneur.

- Monsour Guillaume Sebran recognut que il doit I chevalier d’ost pour ses fiez, mes il dit que il doit le service en quel estat que il soit.

- Geuffroy Sebran se presenta son corps, quar il dit qu’il doit le service par raison d’ost, en quel estat que il soit.

- Monsour Geuffroy de La Tour, et Guillaume Botereau, et Mathé de La Selle recogneürent que ils devoint I chevalier d’ost, c’est assavoir chacun le tierz d’un chevalier, par raison de leurs fiez dou Lourous Botereau.

- Herlin de Bougon recognust que il doit I chevalier d’ost pour ses fiez de Bougon, pour lequel se presenta monsour Jehan de Bougon comme son tutour.

- James de La Muce recognut que il doit le quart d’un chevalier d’ost, pour ce que il tient en Rays de monseigneur.

- Monsour Geffroy de Syon, le quart d’un chevalier d’ost pour ce qu’il tient en Saint Pere en Rays.

- Regnaud de Montrelays recognut que il doit I chevalier d’ost, pour ce qu’il tient de monseigneur, et dit que il doit fere le service, en tel estat comme il sera.

- Le seigneur de Syon recognut que il doit X sous d’ost de chascune masure de terre, de sa terre de Froceau.

- Le seigneur de Rezay et ses [parsonniers]portionnaires recogneürent que ils deivent I chevalier d’ost pour lours fiez de Rezay.
Somme des chevaliers deüz d’ost de baillie de Nantes, environ XXXVI et demy

La baillie de Ploermel e de Broerec

- Le seigneur de Malestroit recognut qu’il doit V chevaliers d’ost, c’est assavoir IIII pour la terre de Argouet, et I chevalier pour la terre de Malestroit.

- Le seigneur de [Montffort](Montfort) recognut que il doit IIII chevaliers d’ost, c’est assavoir II chevaliers pour la terre de Gael, et II chevaliers pour la terre de Montfort.

- Monsour Guillaume de La Mote recognut qu’il doit I chevalier d’ost.

- Monsour Jehan de Maure recognut que il doit demy chevalier, et les hers monsour Geffroy Denart doivent l’autre moitié, et les hers monsour Guillaume de Anast, demy chevalier.

- L’evesque de Saint Malou, XXX archiers o arcs et saietes.

- [Monseigneur Normant de Kaer, pour luy et pour ses joveigneurs I chevalier]Monsieur Morvan de Kaer pour luy et ses cadets, un chevalier.

- Monseigneur Hervé de Leon, pour son fié de Kuemenet Theboe, II chevaliers.

- Geuffroy de Boubry, demy chevalier.

- Le visconte de Rohan, IX chevaliers et demy. C’est assavoir, V pour la visconté de Rohan, et I chevalier pour le fié de Kuemenet Guingant, et demy chevalier pour le fié de Gormené, et III chevaliers dou fié de Pourhouet, par la main au comte de la Marche.

- Monsour Pierre Malor, et les autres [seigneurs]nobles de la paroysse de Sené, I chevalier.

- Monsour Olivier de Tyntyniac, pour la terre de la Roche Moysan, II chevaliers.

- Selvestre de La Botouillie, demy chevalier.
Somme des chevaliers deüst d’ost des baillies de Ploermel et de [Broeret](Broerech), environ [XXVII](XXXVII) et demy.

Penthievre

- [Monsour Rolland de Dynam](Rolland de Dinan), II chevaliers pour le fié de Courreun.

- Monseigneur Pierres Tournemine, II chevaliers pour son fié de Penthievre.

- Geuffroy de Saint Dougual, demy chevalier.

- Geuffroy [le rous]le comsun, I chevalier et demy, lequel demy doit Rolland d’Argentoye.

- Monsour Rolland de La Mote, I chevalier.

- L’evesque de Saint Briouc, XII libvres X sous en deniers.

- La terre au visconte de Pomerit à Ploengonual doit demy chevalier.
Somme des chevaliers deüz d’ost de la baillie de Penthievre, environ VIII chevaliers.

[Triguier](Trigner)

- Monseur Henri d’Avalgor, X chevalier d’ost pour les fiez de [Goylou](Gouelou) et de Quintin.

- Le visconte de Tonquedeuc, [V](VII) chevaliers pour luy et pour monsour Rolland de Dynam, dou fié que le dit Rolland tient de luy.

- Monseigneur Pierres Tournemine, II chevaliers de son fié de Bolloy et de [Triguier](Triguer).

- La dame de Guergoullé dit qu’elle ne doit nuls chevaliers d’ost de sa terre de Triguier, fors à aler à la semonse comme les autres gentilz hommes.

- Even dou Pontou, I demy chevalier.

- Alain de [Tonogouf](Tonogouff) dit qu’il souloit devoir demy chevalier, mes il dit que monseigneur tient parti dou fié, et pourtant, comme il doit pour le remeignent, il se présenta.

- Le seigneur dou Perier, I chevalier d’ost.

- Richart de La Roche-Jagu, I demy chevalier dou fié de Ploisal.

- Monseigneur Rolland de Dynam, I chevalier de la terre de Poastel.

- Monseigneur Henry Charruel, I chevalier pour le fié [Even Guen](Evenguen), douquel chevalier Henri le Lonc dist qu’il doit la quarte partie.

- Alain de Coytdynisen dit que il doit garder la porte de La Roche Derrien à ses couz, I jour et une nuyt, c’est assavoir la porte [Engaset]En Gazec et se il y est plus, il doit demourer aux couz le comte, ce dit-il.

- La Ville Robert doit, I escuier d’ost.

- La Ville Loys, I escuier d’ost.

- Les Villes Courent et Moredre, I escuier d’ost.

- Cels qui s’ensuient et leurs appartenances doivent I demy chevalier d’ost de Ploisaul : la tenue du [Les Luet]Leslouët, la tenue de [Launoi Morvan]L’Amaury Morvan, la tenue Karadeuc et la tenue Au Falcon.

- Le priouz de Lannyon agréé à baillier I homme armé de chascunes LX livres de terre que il a.
Somme des chevaliers deüz d’ost de la baillie de Treguier, environ XXII chevaliers et demy et III escuiers.

Cornoaille

- Le seigneur de Guergoullé, II chevaliers d’ost de sa terre de Poher et de Cornoaille.

- Le seigneur dou Gug, I chevalier et II escuiers.

- Henri de Foynant, II chevaliers

- Monsour Alain de Listiale, demy chevalier.

- Monsour Henry de Nivet, [I chevalier](II chevaliers) et II escuiers.

- Monsour Yvon de Rosmadec, I chevalier.

- Gourmailon, le filz Sanquin, I chevalier.

- Le seigneur de Rostrenein, II chevaliers dou fié de Rostrenein. Et dist se il tenist la terre de [Viliac]Veliaco, il deüst I chevalier, mes le comte la tient par quoy il ni est pas tenuz, ce dit-il, jusques il la tiengne.

- Hervé de Kaer Hodierne, I escuier.

- Monsour Jean de La Roche dit que il doit servir monseigneur en l’ost pour XV jours.

- Le seigneur du Pont, III chevaliers. C’est assavoir de la terre dou Pont , Il chevaliers, et de la terre de Gallot, I chevalier.

- La terre au filz Yzerguent, I homme armé à cheval.

- Robert de Henant, II escuyers.

- Guillaume dou Plesseiz dit que il doit aler en l’ost, soy aultre.

- Monsour Pierres dou Haust Boays, doit aller en l’ost, soy aultre.

- Henry de Lesonrgar, I escuyer.

- Le veier don Fou, III hommes armez, et cogneüt qu’il les doit tenir XV jours à ses [despens](despans).

- Jehan de Mené, dit qu’il doit aller en l’ost, et servir le duc à ses despens tant comme l’ostage de sa terre durra, c’est assavoir de chescun hostel de ses hommes demoinnes XII deniers.

- Henri de Tresbrivien dit qu’il devoir I chevalier d’ost quand il fist l’eschange o le comte, mes il devoir avoir [l’ostage](l’ostange) de ses jouveigneurs, ce dit-il.

- Henri de Coyt Buhal dit que le visconte de Gourbrin devoir I chevalier d’ost, et dit yceli Henri que il respondra dudit chevalier à l’avenant que il tient de la terre.
Somme des chevaliers deüz d’ost de la baillie de Cornoaille, [environ XV chevaliers et demy](environ XV chevaliers), et XIIII escuyers et autres menus services.

Leon

- Monsieur Hervé de Leon, V chevaliers d’ost pour sa terre de Leon.

- Alain de Kaermoven, II chevaliers.

- Le visconte dou Fou, I chevalier de sa terre de Leon.

- Monseigneur Alain [Nuz](Nulz), I chevalier de sa terre de Postel.

- Bertran de Karreins, I chevalier dou fié de Kaerguerne.

- Monsour Hervé du Chastel dit qu’il ne doit rien d’ost, fors aler o le comte la où il le voudra mener, comme o son seigneur.
Somme des chevaliers deüz d’ost de la baillie de Leon, environ X chevaliers.
Toute somme des chevaliers deüz d’ost à monseigneur, de toute Bretaigne, environ, VIIIXX et VI chevaliers et XVII, escuiers, selon la recognoissance devant dite, en oultre et parsomet autres devoirs de rente d’ost sur masures et autrement que doivent le sire de Rogé, Brient Le Beuff, le sire de Sion, l’evesque de Saint-Brieuc, B. et J. du Mené, et trante archiers o ars et saites que l’evesque de Saint Malou doit, selon que plus à plin est esclardi es chapitres cy devent.