Tudchentil

Les sources sur les gentilshommes bretons

Bonne année !

Tudchentil et toute son équipe vous souhaitent une belle année 2018 !


Soutenez Tudchentil, en 2018, adhérez à notre association !

La Nativité tirée d'un livre d'heures à l'usage de Saint-Malo, © Bibliothèque Rennes Métropole, ms. 1510, f. 37, détail.

Nos derniers articles

  • Le Ny de Coadles - Preuves pour la Grande Ecurie (1699)

    par Armand Chateaugiron, le 18 janvier 2018.

    Charles d’Hozier, généalogiste du roi, dresse le procès-verbal des preuves de noblesse d’Olivier Le Ny, fils de René Le Ny, seigneur de Coatudavel, en vue de son admission dans la Grande Ecurie, le 8 janvier 1699.

  • Coëtlagat (de) - Maintenue de noblesse à l’intendance (1699)

    par Amaury de la Pinsonnais, le 12 janvier 2018.

    Louis Bechameil de Nointel, intendant de Bretagne, décharge Barthélémy-Guy de Coëtlagat, écuyer, sieur de Kerduchy, de l’assignation à lui donnée de prouver sa noblesse, et le maintient en cette qualité, lui et ses descendants en mariage légitime, le 10 juillet 1699 à Rennes.

  • Boisleve - Condamnation pour usurpation de noblesse (1699)

    par Amaury de la Pinsonnais, le 6 janvier 2018.

    Louis Bechameil de Nointel, intendant de Bretagne, condamne Pierre Boisleve, procureur au parlement de Bretagne, comme usurpateur de noblesse, le 8 avril 1699 à Rennes.

  • Kersulguen (de) - Induction de François de Kersulguen (1669)

    par Armand Chateaugiron et André Croguennec, le 30 décembre 2017.

    Induction d’actes et piesses que fournist devant vous nosseigneurs les comissaires pour la refformation de la noblesse de ceste province, messire Françoys de K/sulguen chevallier, seigneur de K/lozrec, Cheff du Boys et aultres lieux, deffandeur, contre monsieur le procureur general du roy.

  • Lespinay (de) - Preuves pour la Grande Ecurie (1744)

    par Amaury de la Pinsonnais, le 23 décembre 2017.

    Louis-Pierre d’Hozier, généalogiste du roi, dresse le procès-verbal des preuves de noblesse de Samuel-Alexis et Louis-Gabriel de Lespinays, frères et fils de Louis-Jacob de Lespinay, seigneur de la Vrignonière, en vue de leur admission comme pages de la Grande Écurie, le 18 mars 1744.