Tudchentil

Les sources sur les gentilshommes bretons

Château de Blain (ou la Groulais), propriété de Clisson puis Rohan (XIII-XVIe siècles).
Photo A. de la Pinsonnais (2004).

Nos derniers articles

  • Gauthier Aubert étudie les liens et l’intérêt que pouvait avoir la noblesse bretonne (en particulier parlementaire) pour la ville de Rennes au XVIIIe siècle.

  • Benerven - Réformation de la noblesse, induction (1669)

    par Amaury de la Pinsonnais, le 18 juin 2019.

    Jacques de Benerven, sieur de Kergevenel, a rédigé une induction afin de soutenir sa qualité de noble devant la Chambre de la réformation de la noblesse de Bretagne. Il s’agit de l’original qui a été présenté au procureur général du roi, signé par son secrétaire le 28 mai 1669.

  • Vaulx (des) - Réformation de la noblesse (requête, 1668)

    par Armand Chateaugiron, le 14 juin 2019.

    Requête présentée le 12 décembre 1668 par Pierre des Vaulx, sieur de la Coudre, faisant pour Bertrand, sieur de la Boistelière, son père, et Bernard-François, sieur de la Motte, à la Chambre de réformation de la noblesse de Bretagne, afin de présenter leurs deux inductions et les extraits des réformations de 1513 demandés par la Chambre.

  • Vaulx (des) - Réformation de la noblesse (induction, 1668)

    par Armand Chateaugiron, le 9 juin 2019.

    Induction présentée par Pierre des Vaulx, sieur de la Coudre, faisant pour Bertrand, sieur de la Boistelière, son père, et Bernard-François, sieur de la Motte, au procureur du Roi au parlement de Bretagne le 28 novembre 1670, afin de soutenir les qualités de noble et d’écuyer devant la Chambre de réformation de la noblesse de Bretagne.

  • Noblesse et pouvoir royal en Bretagne (1480-1540)

    par Dominique Le Page, le 7 juin 2019.

    Dominique Le Page analyse les attitudes de la noblesse face au pouvoir royal de la fin du XVe à la première moitié du XVIe siècles, période qui voit passer la Bretagne du statut de principauté autonome à celui de province.