Tudchentil

Les sources sur les gentilshommes bretons

Tréguier vue depuis les rives du Jaudy, rue du Port.
Photo A. de la Pinsonnais (2009).

Nos derniers articles

  • Le Vicomte - Preuves pour les Écoles royales militaires (1780)

    par Amaury de la Pinsonnais, le 18 avril 2017.

    Procès-verbal des preuves de la noblesse de Jean-Louis Le Vicomte, agréé par le roi pour être admis au nombre des gentilshommes que Sa Majesté fait élever dans les Écoles royales militaires.

  • A propos des contrats de mariage d’Anne de Bretagne

    par Armand Chateaugiron, le 11 avril 2017.

    Ce mémoire fait partie des Mélanges généalogiques et historiques, regroupés en un peu plus de 50 volumes, et faisant partie de la collection Clairambault, du nom des généalogistes des ordres du roy, oncle et neveux, qui l’ont constituée aux XVIIe et XVIIIe siècles.

  • Courson - Preuves pour les écoles royales militaires (1783)

    par Amaury de la Pinsonnais, le 4 avril 2017.

    Procès-verbal des preuves de la noblesse de Casimir-Mathurin Courson de Kernescop dressées par Antoine-Marie d’Hozier de Sérigny, pour être admis dans les écoles royales militaires, le 22 septembre 1783.

  • Desvaulx - Maintenue de noblesse à l’intendance (1699)

    par Armand Chateaugiron, le 28 mars 2017.

    Louis Bechameil de Nointel, intendant de Bretagne, décharge Jean-Baptiste Desvaulx, de l’assignation qui lui a été faite de présenter les titres en vertu desquels il a pris la qualité de noble, et le maintient en cette qualité et celle d’écuyer d’ancienne extraction, le 21 mars 1699 à Rennes.

  • Guillemot - Preuves pour le Collège de la Flèche (1772)

    par Amaury de la Pinsonnais, le 21 mars 2017.

    Procès-verbal des preuves de la noblesse d’Auguste-Anne-Marie-Barnabé Guillemot de Vauvert, agréé par le roi pour être admis au nombre des gentilshommes que Sa Majesté fait élever dans le collège royal de la Flèche.