Tudchentil

Les sources sur les gentilshommes bretons

Tromelin et Suffren

Un conflit entre marins

Par Claude-Youenn Roussel et Claude Forrer. Préface du contre-amiral Caron.

Au milieu de la guerre d'Amérique, dans l'océan Indien, des officiers aux bons états de service sont jetés à la porte de la Marine sur une appréciation colérique et dépréciative de Suffren, leur chef.

Parmi eux se trouve un Breton de Morlaix, Bernard Marie Boudin de Tromelin. Condamné sans jugement suite aux lettres venimeuses de son chef, il fait imprimer pour se défendre un Mémoire justificatif que personne n'accepte de lire dans les hautes sphères, l'empêchant ainsi de s'expliquer.

C'est ce texte rarissime qui est produit ici, empli d'une infinité de renseignements historiques, maritimes et militaires, commenté, annoté et analysé, accompagné de multiples autres documents dont les lettres officielles et privées de Suffren.

Claude-Youenn Roussel (membre de Tudchentil), spécialiste reconnu de la Bretagne et de la marine du XVIIIe siècle, a publié de nombreux livres (deux prix du Patrimoine maritime en 1992, prix de l'Académie de Marine en 2011, prix national de la Marine ACORAM en 2012). Le commandant Claude Forrer, capitaine au long cours en retraite, s'est passionné pour l'Histoire maritime ancienne et moderne. Il est l'auteur de diverses publications spécialisées.

En vente sur Amazon.fr au format broché (29€) ou au format Kindle (22,99€).

Bonne année !

Joyeux Noël et bonne année !

Soutenez Tudchentil, en 2021, adhérez à notre association !

La Nativité tirée d'un livre d'heures à l'usage de Saint-Malo, © Bibliothèque Rennes Métropole, ms. 1510, f. 37, détail.

Le château de Suscinio, une des résidence des ducs de Bretagne (XIII-XVe siècle).
Photo A. de la Pinsonnais (2009).

Drenec de Trédern (du) - Mémoire des campagnes sur les vaisseaux du roi (1756 et 1757)

Jeudi 6 mai 2021, transcription de Jean-François Coënt.

Adhérez à Tudchentil !

Notice d'adhésion 2021 à Tudchentil, à remplir et à envoyer avec votre règlement au siège de l'association.

Catégories de l'article

Source

Archives personnelles de Jean-François Coënt.

Citer cet article

Archives personnelles de Jean-François Coënt, transcrit par Jean-François Coënt, 2021, en ligne sur Tudchentil.org, consulté le 4 décembre 2021,
www.tudchentil.org/spip.php?article1428.

Drenec de Trédern (du) - Mémoire des campagnes sur les vaisseaux du roi (1756 et 1757)

Télécharger ou imprimer cette transcription
394.8 ko.

M. de Trédern

Capitaine de vaisseau

Mémoire des campagnes sur les vaisseaux du roy de M. de Trédern, capitaine de vaisseau

 

Sçavoir

  • 1717 et 1718 – Sur la frégate du roy L’Amazonne commandée par M. de Marillac, en qualité de volontaire.
  • 1722, 23 et 1724 – Sur L’Argonaute, par M. de Rochambeau, capitaine de vaisseau pendant 17 mois 2 jours, du 23 octobre 1722 au 24 mars 1724 en qualité de garde de la marine.
  • 1724 et 1725 – Sur La Parfaite, par M. de Gencien, capitaine de vaisseau, pendant 8 mois 17 jours, du 16 septembre 1724 au 2 juin 1725, en ladite qualité.
  • 1727 – Sur L’Achille, par mondit sieur de Gencien, pendant 5 mois 24 jours, du 1er may au 24 octobre 1727, en ladite qualité de garde de la marine.
  • 1728 – Sur L’Amazonne, par M. de la Jeaille, capitaine de vaisseau, pendant 6 mois 20 jours, du 11 avril au 30 octobre 1728, dans la même qualité.
  • 1729 – Sur L’Amazonne, par M. de Beauve, capitaine de vaisseau, pendant 5 mois 28 jours, du 8 mars au 5 octobre 1729, en qualité de garde du pavillon.
  • 1730 – Sur Le Lys, par M. de Gencien, capitaine de vaisseau, pendant 6 mois 29 jours, du 2 avril au 30 octobre 1730, en ladite qualité.
  • 1732 – Sur la flute du roy La Charente, par M. de Conflans, lieutenant de vaisseau, pendant 6 mois, en qualité d’enseigne de vaisseau.

[folio 1v]

  • 1734 – Sur la frégate Le Mitheau (prise faite dans la mer Baltique par l’escadre de M. de Barailhe), commandée par M. K/amel de Parcevaux, enseigne de vaisseau, pendant 15 jours, du 1er au 15 septembre 1734, en qualité d’enseigne de vaisseau.
  • 1738 – Sur Le Griffon, par M. de Perrier, capitaine de frégate, pendant 5 mois 26 jours, du 25 janvier au 20 juillet 1738.
  • 1739 et 1740 – A la Louisiane, pendant 17 mois 21 jours, capitaine d’une des compagnies de la Marine, faisant partie du bataillon envoyé dans cette colonie sous les ordres de M. de Nouailles, capitaine de vaisseau.
  • 1743 et 1744 – Sur L’Elisabeth, par M. de Fouilleuse, capitaine de vaisseau, pendant 4 mois 6 jours, du 29 decembre 1743 au 14 may 1744, compris en qualité de lieutenant de vaisseau.
  • 1745 – Sur Le Juste, par M. de L’Etenduère, chef d’escadre, pendant 8 mois 15 jours, du 25 février au 9 novembre 1745, compris en ladite qualité.
  • 1746 – Sur Le Caribou, par M. de Marquisac, capitaine de vaisseau, pendant 7 mois 2 jours, du 14 mars au 15 octobre 1746, compris en ladite qualitté.
  • 1747 – Sur Le Diamant, par M. de Hocquart, capitaine de vaisseau, pendant 2 mois 11 jours, du 4 mars au 14 may 1747, compris que ledit vaisseau a été pris.
  • 1750 – Sur L’Original, par M. de la Villéon, capitaine de vaisseau, pendant 6 mois 12 jours, du 1er may au 12 novembre 1750.

[folio 2]

  • 1753 – Sur le vaisseau Le Tigre et ensuite L’Algon Kin, commandé par M. de la Villéon, capitaine de vaisseau, pendant 5 mois 23 jours, du 14 avril au 6 octobre 1753 compris.

 

Nous, commissaire de la Marine, ayant la direction du bureau général des armemens de ce port, certifions le mémoire de service ci-dessus et des autres parts véritable et conforme aux registres tenus audit bureau pour les armemens et désarmemens des vaisseaux du Roy, à Brest, le dix février mil sept cent cinquante six.

Autres services

  • 1732 – A servy au département de Rochefort pendant 14 mois.
  • 1741 – A celuy de Calais avec sa compagnie pendant 15 mois.
  • 1749 – A celuy de Port-Louis aussy avec sa compagnie pendant 14 mois.
  • 1756 – Actuellement au Havre pour prendre le commandement de la frégate du roy La Brune à compter du 9 novembre 1755 jusqu’au 30 juillet 1756.
  • 1757 – Sur Le Diadème, commandé par M. de Rosily, [folio 2v] capitaine de vaisseau en qualité de capitaine en second, à compter du 26 janvier 1757 jusqu’au 7 décembre de ladite année.

Fils de Guillaume du Drenec et de Marie-Gabrielle de Kernatoux, Vincent-Joseph-Marie du Drenec de Trédern naquit le 2 février 1701 à Plabennec. Il se maria une première fois le 19 mai 1732 avec Marie-Thérèse Poussepin à Brest (paroisse Saint-Marc) et une seconde fois le 22 février 1745 avec Suzanne-Appoline-Louise-Angélique Pichot de Kerdizien, à Brest (paroisse Saint-Louis), d’où descendance. Il se retira de la Marine en 1762 et mourut à Brest Saint-Louis le 14 avril 1769.