Tudchentil

Les sources sur les gentilshommes bretons

Tromelin et Suffren

Un conflit entre marins

Par Claude-Youenn Roussel et Claude Forrer. Préface du contre-amiral Caron.

Au milieu de la guerre d'Amérique, dans l'océan Indien, des officiers aux bons états de service sont jetés à la porte de la Marine sur une appréciation colérique et dépréciative de Suffren, leur chef.

Parmi eux se trouve un Breton de Morlaix, Bernard Marie Boudin de Tromelin. Condamné sans jugement suite aux lettres venimeuses de son chef, il fait imprimer pour se défendre un Mémoire justificatif que personne n'accepte de lire dans les hautes sphères, l'empêchant ainsi de s'expliquer.

C'est ce texte rarissime qui est produit ici, empli d'une infinité de renseignements historiques, maritimes et militaires, commenté, annoté et analysé, accompagné de multiples autres documents dont les lettres officielles et privées de Suffren.

Claude-Youenn Roussel (membre de Tudchentil), spécialiste reconnu de la Bretagne et de la marine du XVIIIe siècle, a publié de nombreux livres (deux prix du Patrimoine maritime en 1992, prix de l'Académie de Marine en 2011, prix national de la Marine ACORAM en 2012). Le commandant Claude Forrer, capitaine au long cours en retraite, s'est passionné pour l'Histoire maritime ancienne et moderne. Il est l'auteur de diverses publications spécialisées.

En vente sur Amazon.fr au format broché (29€) ou au format Kindle (22,99€).

Bonne année !

Soutenez Tudchentil, en 2020, adhérez à notre association !

La Nativité tirée d'un livre d'heures à l'usage de Saint-Malo, © Bibliothèque Rennes Métropole, ms. 1510, f. 37, détail.

Le gothique flamboyant du cloître de la cathédrale Saint-Tugdual de Tréguier (1461-1468)
Photo A. de la Pinsonnais (2009).

Armand Chateaugiron

Ses articles

  • Louis Bechameil de Nointel, intendant de Bretagne, décharge Jacques du Rocher, écuyer, sieur de Saint Riveul, du payement de la taxe de 2000 livres à laquelle sa tante Guillemette du Rocher avait été condamnée pour usurpation de noblesse à cause de son défunt mari, le 10 novembre 1698 à Rennes.

  • Louis Bechameil de Nointel, intendant de Bretagne, décharge Claude de Gurie, sieur de la Tremblaye, de l’assignation à lui donnée, et le maintiens dans sa noblesse, le 4 avril 1698 à Rennes.

  • Louis Bechameil de Nointel, intendant de Bretagne, décharge Claude Picot, sieur de Closriviere, du payment de la somme de 2200 livres à laquelle il avait été taxé comme usurpateur de noblesse, le 1er mars 1701 à Rennes.

  • Montre du 1er avril 1375 en Périgord

    Transcription, le 5 janvier 2017.

    On trouve parmi les papiers de la collection Clairambault, réunis par Pierre Clairambault (1651-1740), généalogiste des ordres du roi, la copie d’une montre d’hommes d’armes dont plusieurs portent des patronymes bretons, et qui n’a pas été retenue par Oscar de Poli dans sa publication dans la Revue Historique de l’Ouest de 1885 à 1887.

  • Rivière (de la) - Preuves pour la grande Ecurie (1713)

    Transcription, le 27 novembre 2016.

    Charles d’Hozier, généalogiste du roi, dresse le procès-verbal des preuves de noblesse de Charles-François-Maurice de la Rivière, fils de Charles de la Rivière, seigneur de Saint Germain, en vue de son admission comme page de la Grande Écurie, le 22 mars 1713.

  • Louis Bechameil de Nointel, intendant de Bretagne, décharge Charles Rolland, sieur du Mesnil, du payment de la somme de 2 400 livres à laquelle il avait été taxé comme usurpateur de noblesse, et le maintient dans sa noblesse, le 1er juillet 1699 à Rennes.

  • Castelan (de) - Preuves pour la Grande Ecurie (1740)

    Transcription, le 6 octobre 2016.

    Louis-Pierre d’Hozier, généalogiste du roi, dresse le procès-verbal des preuves de noblesse de Sévère-Armand de Castelan, fils de Joseph Marie de Castelan, en vue de son admission comme page de la Grande Écurie, le 29 mars 1740.

  • Mémoire imprimé afin d’avertir à nouveau les recteurs, curés, notaires, veuves, héritiers ou détenteurs de minute publique qu’ils doivent lever et communiquer les extraits des actes où les qualités d’écuyer, messire et chevalier ont été prises depuis le 1er janvier 1668.

  • Antoine-Marie d’Hozier, généalogiste du roi, dresse le procès-verbal des preuves de noblesse de Pierre-Mathurin-Jérôme, fils de Jean-Louis de la Bouëxière, en vue de son admission dans les Écoles royales militaires, le 28 janvier 1782.

  • Henry du Boisroulier - Décharge (1700)

    Transcription, le 10 août 2016.

    Jean Henry, sieur du Boisroullier, obtient de Louis Bechamel, intendant du roi en Bretagne, une décharge du payement de la taxe à laquelle son père Pierre Henry, décédé en 1684, avait été condamné pour usurpation de noblesse après sa mort.

  • Henry - Décharge et maintenue de noblesse (1700)

    Transcription, le 5 août 2016.

    Décharge et maintenue de noblesse de Jacques Henry, sieur du Coudray, par Louis Bechameil de Nointel, intendant de Bretagne, le 20 octobre 1700 à Rennes. Jean Henry, sieur de la Heuzelais, frère de Jacques, avait été déchargé et maintenu dans sa noblesse la veille.

  • Henry - Décharge et maintenue de noblesse (1700)

    Transcription, le 31 juillet 2016.

    Décharge et maintenue de noblesse de Jean Henry, sieur de la Heuzelais, par Louis Bechameil de Nointel, intendant de Bretagne, le 19 octobre 1700 à Rennes.

  • Gouin - Décharge et maintenue de noblesse (1700)

    Transcription, le 13 juillet 2016.

    Décharge et maintenue de noblesse de François-Augustin Gouin, sieur de Langrollay, par Louis Bechameil de Nointel, intendant de Bretagne, le 2 septembre 1700 à Rennes.

  • Procès-verbal des preuves de la noblesse de Louis-François-Nicolas de Lorgeril, dressées par Louis-Pierre d’Hozier, pour être reçu comme page de la Grande Écurie du roi, le 10 mai 1721.

  • Procès-verbal des preuves de la noblesse d’Yves-Joseph-Jacques Quemper de Lanascol dressées par Charles d’Hozier, pour entrer les pages de la Grande Écurie du roi, le 30 mars 1715.