Tudchentil

Les sources sur les gentilshommes bretons

Château de Blain (ou la Groulais), propriété de Clisson puis Rohan (XIII-XVIe siècles).
Photo A. de la Pinsonnais (2004).

Bahuno de Bérien (du) - Preuves pour la Grande Écurie du Roi (1739)

Dimanche 7 août 2011, transcription de Jacques Capitaine.

Adhérez à Tudchentil !

Notice d'adhésion 2017 à Tudchentil, à remplir et à envoyer avec votre chèque au siège de l'association.

Catégories de l'article

Source

Preuves de noblesse pour la Grande Écurie du Roy, BNF, Département des manuscrits, Français 32071, no 4, fo 13-15.

Citer cet article

Preuves de noblesse pour la Grande Écurie du Roy, BNF, Département des manuscrits, Français 32071, no 4, fo 13-15, transcrit par Jacques Capitaine, 2011, en ligne sur Tudchentil.org, consulté le 20 octobre 2017,
www.tudchentil.org/spip.php?article991.

Télécharger cet article

Bahuno de Bérien (du) - Preuves pour la Grande Écurie du Roi (1739)
100.6 ko.

Bretagne – 16 avril 1739

Procès-verbal des preuves de la noblesse de Marie Jacques du Bahuno, agréé pour etre élevé Page du Roi de la Grande Écurie sous le commandement de Son Altesse Monseigneur le prince Charles de Lorraine, Grand écuyer de France.

De sable au loup d’argent passant langué et onglé de gueules et surmonté d’un croissant d’argent. Casque de deux tiers.

Ier degré, produisant. Marie Jacques du Bahuno, 1723.

Extrait du registre des batemes de la paroisse d’Estyval au diocèse de Vannes portant que Marie Jacques de Bahuno fils de François Guillaume du Bahuno (qualifié messire et chevalier) seigneur de Berrien, marquis du Liscoet, comte du Resto, du Bois de la Roche, du Sain, etc, et de dame Petronille Le Borgne, sa femme naquit le six février mile sept cent vingt trois, fut ondoyé le lendemain et reçu le suplement des ceremonies du batéme le six octobre mil sept cent vingt cinq. Cet extrait signé du Boisgeslin de Kerfa recteur de la dite paroisse et légalisé.

IIe degré, père et mère. François Guillaume du Bahuno seigneur de Bérien, Petronille Le Borgne sa femme, 1710. D’argent à un chef de gueules endenché.

Contrat de mariage de François Guillaume du Bahuno ecuyer seigneur de Bérien et de Kerdisson, fils ainé et héritier principal et noble de François du Bahuno et de demoiselle Perrine Louise du Liscoet, sa veuve, accordé l’onzième jour d’octobre mile sept cent dix, avec demoiselle Petronille Le Borgne, fille ainée et héritière principale et noble de Joseph François Le Borgne écuyer seigneur de Coatnevenez et de Rocumelen et de demoiselle Catherine Ursule du Bahuno. Ce contrat passé devant Kerambrun et Quorniart, notaires des juridictions de Guingamp et de Rocumelen.

Transaction faite sous seings privés le vingt unieme de novembre mile sept cent dix sept entre demoiselle Louise Perrine du Liscoet veuve de François du Bahuno seigneur de Berien et François Guillaume du Bahuno ecuyer seigneur du dit lieu de Berrien, fils ainé et heritier principal et noble dudit François du Bahuno sur la demande qu’elle faisoit de son douaire, d’autant qu’elle avait renoncé aux biens de sa communauté. Cet acte signé par les parties.

Sentence arbitrale rendue l’onzieme de mai mile sept cent dix sept pour regler le partage des successions de François du Bahuno et de demoiselle Anne de la Coudraie sa femme, vivans seigneur et dame de Bérien, entre François Guillaume du Bahuno leur petit fils, écuyer seigneur de Bérien fils ainé et héritier principal et noble de François du Bahuno, lequel etoit héritier principal et noble des dits feus sieur et dame de Bérien d’une part, et François du Boüétier écuyer seigneur du Quellennec, fils [fo 13 verso] ainé et heritier principal et noble de feue demoiselle Perrine du Bahuno dame de Querorguen, fille puisnée du dit François du Bahuno II et de demoiselle Louise Perrine du Liscoet sa femme. Cette sentence signée Laigneau.

IIIe degré, ayeul. François du Bahuno seigneur de Berien, Louise Perrine du Liscoet sa femme. 1680. D’argent a un chef de gueules chargé de sept billettes d’argent posées quatre et trois.

Contrat de mariage de François du Bahuno ecuyer seigneur de Berien, de Kerdisson et de Penguilli acordé le dix septieme du mois de decembre de l’an mile six cent quatre vingt avec demoiselle Louise Perrine du Liscoet, fille puisnée de haut et puissant Guillaume du Liscoet, ecuyer seigneur du Liscoet, du Bois de la Roche et de Kerenroux, et de demoiselle Marie de Talhoet. Ce contrat passé devant Cadiou notaire de la juridiction du Saint, evesché de Quimper.

Sentence rendue le vingt troisième jour de fevrier mile six cent quatre vingt trois à l’audience de la maison comune de Vannes, par laquelle il est ordonné que demoiselle Claude du Bahuno femme de Louis de Cléguennéc seigneur de Lantillac et François du Bahuno ecuyer seigneur de Bérien conviendroient entre eux de présents pour procéder au partage qu’ils devoient faire des successions de leur père et mere. Cette sentence signée Ragot, fut signifiée le douzième du mois d’avril de la même année à François du Bahuno seigneur de Berien fils ainé principal et noble de François du Bahuno et de demoiselle Anne de la Coudraie sa femme vivans seigneur et dame du dit lieu de Berien, la dite signification signée Gourenc.

Arrest de la Chambre établie par le Roi pour la reformation de la noblesse du pays et duché de Bretagne rendu à Rennes le vingt troisieme jour de novembre de l’an mile six cent soixante huit par lequel François du Bahuno, seigneur de Berrien, fils aisné principal et noble de François du Bahuno ecuyer seigneur du dit lieu de Bérien et de demoiselle Anne de la Coudraie sa veuve est déclaré noble et issu d’extraction noble et est maintenu dans la qualité d’ecuyer en conséquence des titres qu’il avoit produits pour en justifier la possession depuis l’an mile quatre cent quarante trois. Cet arrest signé Malescot.

Inventaire des biens laissés par la mort de François du Bahuno seigneur de Berien fait le trentième du mois d’aout mile six cent soixante un a la requeste tant de demoiselle Nicole Roland sa mere veuve de René du Bahuno seigneur de Kerdisson que de demoiselle Anne de la Coudraie veuve du dit François du Bahuno et tutrice de ses enfans. Cet acte signé Rioux, greffier civil de la cour de Pontivi.

[fo 14 verso] IVe degré, bisayeul. François du Bahuno Ier, seigneur de Berrien, Anne de la Coudraie sa femme, 1641. Vairé d’argent et de sable a une cotice de gueules brochant sur le tout en bande.

Contrat de mariage de François du Bahuno seigneur de Bérien, fils ainé et seul héritier principal et noble de René du Bahuno vivan sieur de Kerdisson, de Kerglivirec et dudit lieu de Bérien, et de demoiselle Nicole Roland sa veuve acordé le vingt neuvième jour de décembre de l’an mile six cent quarante et un avec demoiselle Anne de la Coudraie, fille ainée de Jaques de la Coudraye, ecuyer seigneur de Kerboutier et de demoiselle Françoise Le Meilleur. Ce contrat passé devant Cadoux notaire à Pontivi.

Aveu d’héritages assis dans la paroisse de Langonnet donné par Claude Le Boulh le quatrième du mois de juillet de l’an mile six cent quarante et six à demoiselle Nicole Roland dame de Kerdisson et de Penguilli veuve de René du Bahuno seigneur de Kerglivirec, et à François du Bahuno leur fils. Cet acte reçu par Trotier, notaire de la cour de la principauté de Guemené.

Sentence renduë en la Cour de Pontivi le vingt sixième jour de novembre de l’an mile six cent quarante portant émancipation de la personne de François du Bahuno fils ainé et héritier principal et noble de René du Bahuno vivan sieur de Kerdisson, de Kerlivirec et de Bérien, et de demoiselle Nicole Roland sa veuve. Cet acte signé de Cadillac.

Extrait du registre des batémes de la paroisse de Stival, au diocèse de Vannes, portant que François du Bahuno fils de René du Bahuno ecuyer et de demoiselle Nicole Roland sa femme, sieur et dame de Kerdisson, naquit le dix septième du mois de juin de l’an mile six cent vingt deux et fut batisé le treizième de juillet de la même année. Cet extrait signé Le Pennec curé de la dite église de Stival.

Ve degré, trisayeul. René du Bahuno seigneur de Kerdisson, Nicole Roland sa femme, 1639. D’argent à trois aiglons d’azur, becqués, langués et onglés d’or et posés deux et un.

Aveu d’heritages situés au vilage de Persevenic donné le troisième de Mai mile six cent trente neuf à René du Bahuno et a demoiselle Nicole Roland sa femme seigneur et dame de Kerdison, de Kerlivirec et de Penguilli. Cet acte reçu par Hingant Notaire à Pontivi.

Transaction faite le treize du mois de decembre de l’an mile six cent neuf entre nobles gens Vincent Roland ecuyer seigneur de Talain, fils de noble homme Pierre Roland seigneur du lieu de Talain, et de demoiselle Julienne de la Coudraie sa femme, et René du Bahuno ecuyer seigneur de Kerlivirec, Jaques du Bahuno seigneur du Liée, Jean du Bahuno sieur de la Porte, et demoiselle Jaquette du Bahuno sur le partage qu’ils avoient en noble comme en noble et en partable comme en [fo 14 verso] partable des biens de la dite Julienne de la Coudraie leur mère comme femme en secondes noces de noble Giles du Bahuno vivant sieur de Limoges. Cet acte reçu par Plumelec Notaire à Pontivi.

Vente publique de meubles laissés par la mort de nobles gens Giles du Bahuno et Julienne de la Coudraie, sa femme sieur et dame de Limoges, faites en la cour de Pontivi le troisième jour de decembre de l’an mile cinq cent quatre vingt dix sept à la requeste de Jerôme du Bahuno sieur de la Demiville en qualité de tuteur de René, Jean, Jaques, Jaquette et Helene du Bahuno, leurs enfans. Cet acte signé Luzet greffier de la cour de Pontivi.

VIe degré 4e ayeul. Giles du Bahuno seigneur de Berien, Julienne de la Coudraie sa femme. 1598. Vairé d’argent et de sable à une cotice de gueules brochant sur le tout en bande.

Inventaire des titres et contrats concernant la succession de Giles du Bahuno ecuyer sieur de Limoges, de Bérien et de Kergleveric, et de demoiselle Julienne de la Coudraie sa femme fait le premier de decembre de l’an mile cinq cent quatre vingt dix huit, tenu à la requeste de Jerôme du Bahuno ecuyer seigneur de la Demiville comme tuteur de leurs enfans, qu’à celle de Vincent Roland ecuyer sieur de Tallain, fils ainé et héritier principal et noble de Pierre Roland ecuyer seigneur du lieu de Tallain et de la dite Julienne de la Coudraie, sa femme. Cet acte reçu par Bernard, notaire à Pontivi.

Ecritures fournies le vingt septieme de juin de l’an mile cinq cent soixante quinze contre noble homme Giles du Bahuno sieur de Limoges à cause de certains héritages que noble homme Guion du Bahuno son père avoit vendus a Olivier Cadier et pour lesquels il y avoit un procès intenté en la cour d’Aurai par noble homme Jean du Bahuno frère ainé du dit sieur de Limoges, ces écritures signées Le Trepezec.

Don de l’état et charge de Capitaine des arquebusiers a cheval de l’arrière ban de l’evesché de Vannes, fait à Nantes le vingt troisième du mois de mai de l’an mile cinq cent soixante neuf à Giles du Bahuno seigneur de Querguer, en consideration de son experience dans l’art militaire par Georges du Bueil seigneur de Bouillée, chevalier de l’ordre du Roi, capitaine de cinquante hommes d’armes de ses ordonnances et lieutenant general pour Sa Majesté en Bretagne. Ces lettres signées du Bueil et scellées.

[fo 15 recto] Quitance générale donnée le vingt neuvième jour de mai de l’an mile cinq cent soixante quatre par Louise du Bahuno dame douairiere de Penhoet à noble homme Jean du Bahuno son frère, seigneur de la Demiville, de tous ce qu’elle pouvoit pretendre dans les biens de Guion du Bahuno vivant ecuyer seigneur de la Demiville et dans la succession future de demoiselle Louise de Coetsal sa mère. Cet acte reçu par Coueron et Urien notaires de la cour de Guémené.

VIIe degré 5e ayeul. Guion du Bahuno seigneur de la Demiville, Louise de Coetsal sa femme, 1562. Losangé d’argent et de gueules.

Transaction faite le deuxième de juin de l’an mile cinq cent soixante deux entre nobles gents Jean du Bahuno seigneur de la Miville et demoiselle Louise du Bahuno sa sœur puisnée femme d’Hervé Le Vert [1] seigneur de Penhoet, sur le partage des successions nobles et avantageuses de nobles gens Guion du Bahuno et Louise de Coetsal sa veuve leur pere et mere seigneur et dame de la Miville. Cet acte reçu par Talmont et Le Livec notaires à Aurai.

Partage noble et avantageux dans les successions de Guillaume du Bahuno seigneur de la Demiville et de Jeanne Gibon sa femme donné par Guion du Bahuno ecuyer leur fils ainé et héritier principal et noble à Jeanne du Bahuno sa sœur puisnée, le quinzième d’octobre de l’an mile cinq cent quarante cinq.

Procuration générale donnée le vingt unieme du mois d’aout de l’an mile cinq cent trente neuf par noble homme Guion du Bahuno ecuyer et par demoiselle Louise de Coetsal sa femme seigneur et dame de la Demiville, à Pierre de Villiers et à Louis et Georges Le Douarain. Cet acte reçu par Nicol, notaire a Aurai.

VIIIe degré 6e ayeul. Guillaume du Bahuno seigneur de la Demiville, Jeanne Gibon sa femme, 1493. De gueules à trois gerbes d’or posées deux et une.

Contrat de mariage de nobles gens Guillaume du Bahuno, sieur de la Demiville, acordé le sixième du mois d’aout de l’an mile quatre cent quatre vingt treize avec Jeanne Gibon, fille aisnée de Jean Gibon et de Jeanne du Fresnai sa femme, seigneur et dame du Grisso.

Nous Louis-Pierre d’Hozier, juge général d’armes de France, chevalier de l’ordre du Roi, son conseiller en son conseil, maitre ordinaire en sa Chambre des comptes de Paris, généalogiste de [fo 15 verso] la maison, de la Chambre et des Écuries de Sa Majesté et de celles de la Reine,

Certiffions au Roi et à son Altesse Monseigneur le prince Charles de Lorraine, Grand écuyer de France, que Marie-Jacques du Bahuno a la noblesse necessaire pour etre admis au nombre des Pages que Sa Majesté fait elever dans sa Grande Écurie, ainsi qu’il est justifié par les actes qui sont enoncés dans cette preuve laquelle nous avons veriffiée et dressée à Paris le jeudi seizième jour du mois d’avril de l’an mile sept cent trente neuf.

[Signé :] d’Hozier.


[1Erreur, il faut lire Le Veier.