Tudchentil

Les sources sur les gentilshommes bretons

Château de Champtocé, où naquit Gilles de Laval, seigneur de Rais (XIII-XVIe siècles) .
Photo A. de la Pinsonnais (2006).

Un armorial breton du XVIIe siècle (G-M) (3/4)

Samedi 30 août 2008, texte saisi par Amaury de la Pinsonnais, François du Fou.

Adhérez à Tudchentil !

Notice d'adhésion 2017 à Tudchentil, à remplir et à envoyer avec votre chèque au siège de l'association.

Catégories de l'article

Source

Paul du Breil de Pontbriand, Revue Historique de l’Ouest, vol. 1, notices et mémoires, 1885, p. 433-445 ; vol. 4, documents, 1888, p. 20-33 (A-B), 53-59 (C-D-E), 88-97 ; (F-G-H-J), 205-214 (K-L) ; vol. 5, documents, 1889, p. 27-51 (M-Z).

Citer cet article

Paul du Breil de Pontbriand, Revue Historique de l’Ouest, vol. 1, notices et mémoires, 1885, p. 433-445 ; vol. 4, documents, 1888, p. 20-33 (A-B), 53-59 (C-D-E), 88-97 ; (F-G-H-J), 205-214 (K-L) ; vol. 5, documents, 1889, p. 27-51 (M-Z), 2008, en ligne sur Tudchentil.org, consulté le 27 avril 2017,
www.tudchentil.org/spip.php?article518.

(voir la partie précédente)

G

Garmeaux (de).
21 février 1669. – M. de Couëtion, rapporteur.
Julien de Garmeau, Sr de la Hannetière, de Grandmaison, de Saint-Luc, de la Noë, paroisse de Lalleu ( ?), évêché de Rennes, et autres, Ecuyers.
De gueules à 3 épées d’argent, la pointe en bas au chef d’or.
Bonne et pauvre.
Ressort de Rennes et Morlaix.

Garrouët.
Samedy 25e may 1669.
Mathurin Garrouët, Garroit, Garroët (écrit de ces trois façons), Sr de la Longrais.
D’azur au chevron d’argent accompagné de 3 coquilles de même.
Chevalier. – St-Brieuc. – M. Descartes, rapporteur. – Il n’y a que des filles.
Bonne et ancienne. – Paroisse d’Erquy, évêché de Saint-Brieuc.

Gaulay (de).
8e juin 1669.
Georges de Gaulay, Sr du Boisguy et autres, ont ajouté le de, néanmoins anciennes et belles alliances ; l’aisné Chevalier, les autres Ecuyers.
D’azur à la fasce d’argent chargée de 3 roses de gueules.
M. Raoul, rapporteur. – Ressort de Fougères.

Geslin.
Du mardy 9e juillet, de relevée.
Gervais Geslin, Sr de Trémargat, représenté par son tuteur, M. Huart, trésorier de Saint-Pierre de Rennes, Chevalier avant la réformation de 1427.
D’or à 6 merlettes de sable 3.2.1.
Son père était procureur du Roy qui fut marié à la fille de M. de la Grandrivière Huart.
Ressorts de Rennes Ploërmel, Saint-Brieuc, Carhaix, Lannion.

Gesril.
19e décembre (1668). M. de la Bourdonnaye, rapporteur.
Amaury Gesril, Sr du Papeu, paroisse de Pléhérel, évêché de Saint-Brieuc, Ecuyer ; son fils aisné appelé Louis Gesril, Sr du Vauxgelin et Louis Gesril, Sr du Poul.
D’argent à un chesne de sinople, tout entier avec ses feuilles, fruits et racines.
Bon.

Gibon.
6e avril 1669.
Julien Gibon, Sr du Grisso, cy-devant procureur du Roy à Vannes et Couëdic, son cousin, du pays de Vannes, descendus d’un procureur général de la Chambre en 1490, lequel fut envoyé en des ambassades le …, vers le Roy d’Angleterre, par la Duchesse Anne, dont le chef était Philippe de Montauban. – L’aisné Chevalier, les autres Ecuyers.
De gueules à 3 gerbes d’or.
M. Denyau, rapporteur.
Bonne et ancienne noblesse.

Goesbriand (de).
Du vendredy 28e juin 1669.
Yves de Goasbriand, Sr dudit lieu, de Coasquérou, gouverneur du château du Taureau, de Morlaix.
D’azur à la fasce d’or.
Et le Sr de Coasquerou, Sr de Lézerdo, autrefois sorti cadet, Chevaliers aisnés et cadets, et la dame sa femme, de Kerguesay ou fille aisnée de Quergomar, damoiselle aussy de fort ancienne noblesse.
D’hermine à une fasce de gueules, chargée de 3 molettes d’éperon d’or [1].
M. de Larlan, rapporteur.
En marge : La mère de Made de Goesbriand était sœur de M. le marquis de Locmaria, nommé Vincent du Parc, son père étoit sénéchal de Lesneven, sa grand’mère étoit de la Marzelière, parente du marquis de Coatquen.

Gouret.
Mercredy 13e février (1669), au rapport de M. de Couëtion.
César Gouret de Cranhac et du Plessix-St-Dolay, Ecuyers. -
Le grand-père François Gouret, venu en Bretagne en l’an 1550, intendant de la maison de Rohan, l’était auparavant de la maison du Roy de Navarre, et fut par luy donné à Isabeau de Navarre, lors venu du Seigneur de Rohan. – Aucun partage, sauf ce dernier, au surplus services et qualités prises, sénéchaux et capitaines de Blain. – Il y avait un extrait de la Chambre des Comptes de Paris de 1466, mais sans liaison.
De gueules à la fasce d’or.

Grannelais (de la).
Du 24e octobre 1668. – M. de la Bourdonnaye, rapporteur.
Pierre de la Grannelais, Sr de la Jossardais, paroisse de Fougeray sous Nantes, Ecuyer.
D’azur à 3 heaumes d’argent en profil.
Ancien. – Gouvernement 1480.

Guémadeuc (du).
M. de Bréhand, rapporteur. – Du 26e juillet 1670.
Jean-Baptiste du Guémadeuc, de Tréveros ; l’abbé du Guémadeuc et autres, Chevaliers et Ecuyers d’ancienne extraction. Sr dudit lieu, baron de Calac, ressort de Ploërmel.
De sable au léopard d’argent, accompagné de 6 coquilles d’argent, 3 en chef, 3 en pointe [2].

Guer (de).
Du 24e janvier 1669.
Allain de Guer, Sr du Pontcallec et son fils aîné, Chevaliers.
D’azur à 7 macles d’or, 3.3.1. au canton d’argent fretté de gueules.
M. Le Jacobin, rapporteur. – Hennebont sous Vannes.
Ancienne noblesse. – Lettres de Marquis non vérifiées.

Guesclin (du).
14e janvier 1669.
Du Guesclin, Sr de la Roberie, Chevalier.
D’argent à l’aigle de sable, onglée, becquée de gueules, chargée d’une cotice de même.
M. Descartes, rapporteur. – Vers la Guerche.
L’induction obscure, prétendent être sortis d’un oncle du connétable ; – ceux-ci signoient du Gué-Aquin.

Guillemin.
20e février 1669.
Jullien Guillemin Kercado en Carnac (Evêché de Vannes), présentement recteur de Brec’h, près Auray, Ecuyer. – Bonne noblesse.
D’argent à la fasce de sable, chargée de 3 coquilles d’argent.
M. Barrin, rapporteur.

Guimarho (de).
11e avril 1669.
Bertrand de Guimarho, Sr de Kersallo, de Kerousault, de Lozière, paroisse de Quelven ? près Pontscorf, et son frère ; l’aisné Chevalier.
D’or à une boucle de gueules, surmontée d’une molette de sable.
Bonne et ancienne. – M. Huart, rapporteur.
Ressort de Hennebon, Ploërmel, Rennes.

Guiny (du).
27e novembre 1668. – M. de Langle, rapporteur.
Jean du Guiny, Sr de Bonaban, Charles du Guiny, originaire de Ploërmel.
D’azur au croissant d’or. – Ne sont pareilles aux maisons de Quéhéon, la Garoullais et autres par eux possédées autrefois audit pays.
Fort ancienne noblesse. – Chevaliers. – Il y a alliance avec Couëtion hors les degrés.
Autrefois Ploërmel, à présent Dol.

H

Halgoët (du).
23e octobre 1668. M. Denyau, rapporteur.
M. du Hallegoët, président à la Chambre des Comptes (chevalier), et ses cadets, Ecuyers. – Bonne et ancienne noblesse.
D’azur à 3 orsaulx d’argent.
Léon. - Srs de Kergrée, de Lehennec, de Luzuron, de Kervisé, de Grandchamp. – Ressort de Lannion.
1er décembre 1668. – M. de Couëtion, rapporteur.
Hervé du Halgoët, Sr de Kergrée, de Lehennec, de Luzuron, de Rencheul, Ecuyer, à mon rapport. – Ancienne noblesse.
D’azur au lion morné.
Evêché de Léon. – Ressort de Lannion, Saint-Brieuc, Brest.
Du 26e juillet 1670. – M. Le Jacobin, rapporteur.
Philippe du Halgoët, Sr de Kergrée et de La Rocherousse, conseiller en la Cour. – Sa fille est mariée à M. le duc de Coaslin, son frère et son oncle paternel, maîtres des requêtes et grand-père, conseiller au Parlement de Rennes, M. de Bastard, grand-père maternel, conseiller à Paris ; du Halgoët, Sr de Lezuron (et) le Sr de Quervili. – Ils ont la réformation de 1427 à 1535. – Chevalier, ledit Sr de Lezuron. – Ancienne extraction.
En marge : M. de Langle met Lezuon et non pas Lezuron.

Hallay (du).
Du 4e septembre 1669.
Jean du Halai, Sr dudit lieu, de la Borderie, de Rettiers, du Boismacé, héritier de Kergouanton, autre son oncle, Sr du Boismacé ; l’aisné, Chevalier, le cadet, Ecuyer.
Fretté d’argent et d gueules.
M. de Langle, rapporteur. – Très bonne noblesse, paroisse de Retiers, évêché et ressorts de Rennes et de Fougères.

Hamart.
11e mars 1669.
Les Hamarts, Sr de Richelieu, cy-devant interloqués, au rapport de M. de la Bourdonnaye, ont depuis été confirmés Ecuyers. – Ancienne noblesse, originaire de Normandie, au rapport de M. Le Jacobin.
D’argent à 3 testes de bufle de sable, 2 en chef, 1 en pointe.
En marge : Brice de Hamart, Sr de Richelieu, ressort de Rennes.

Hay.
12e novembre 1668. – M. Descartes, rapporteur.
Paul Hay, Sr des Nétumières, de Tizé, Châtelet et de la Montagne Hay ; les deux premiers Chevaliers, et la Montagne Ecuyer. – Châtelet, quoique cadet comme ce dernier, est fils d’un avocat général, maître des requêtes et premier président de Chambéry.
Bonne et ancienne noblesse.
De sable au lion morné d’argent.
Vitré.

Haye (de la).
Mercredy 3e avril 1669.
Jean de la Haye, Sr de la Haye, de Villejames, de Lussé, de Kercamaret, de Budy, de Corollec ; déclarés l’aisné Chevalier, les autres Ecuyers, au rapport de M. Raoul.
De gueules à 3 coquilles d’argent.
Bonne et ancienne. – Ressorts de Vannes, Ploërmel, Guerrande, Rennes.

Haye (de la).
De relevée 29e avril 1669.
Robert de la Haye, Sr du Roumelin, Elie de la Haye, Sr de Lenouan, et deux autres.
D’argent à un sautoir de gueules, cantonné de 4 billettes de même.
Ecuyers. – Bonne. – M. de Langle, rapporteur.
Paroisse d’Andouillé, évêché de Rennes.

Henri.
De relevée du 2e mars 1669.
Michel Henri, Sr de Quengo, de Kergoët près Pontivi, du Vauxrouis et de la Villegicquel près Montfort et autres ; l’aisné Chevalier, les autres Ecuyers.
De gueules à 3 épées d’argent posées en pal, la pointe en bas.
Au rapport de M. Le Febvre. – Ancienne noblesse.
Evêchés de Saint-Brieuc et Dol, Ressorts de Rennes et Ploërmel.

Hensaff ou Heusaff (d’).
22e aoust 1669.
Noël Hensaf, Sr de Kerzlen (Kerzelès), évêché de Léon, sous Saint-Renan et Lesneven.
Ecartelé d’or et de gueules, les 1er et 4e chargés d’une fusée de sable.
Ecuyer. – Bonne noblesse. – M. Lefebvre, rapporteur.

Hingant.
Au rapport de M. Descartes. – Du 10e novembre 1668.
Le Sr de Kerisac Hingant, Chevalier, et ses oncles puisnés, Ecuyers.
Bonne et ancienne noblesse. – Guingamp.

Hingant.
Du 17e novembre 1668.
François Hingant de la Tremblais, Ecuyer.
De gueules à une fasce d’or, accompagnée de 7 billettes de même, 4 en chef, 3 en pointe.
Bonne noblesse, prétend être sorti cadet du Hac. – Dol.

Hôpital (de l’).
4e juillet 1669.
François de l’Hôpital, Sr de la Rouardais, près Rhedon.
D’argent à la bande de gueules, surmontée d’une merlette de sable, sur le tout de gueules au coq d’argent, becqué, crêté, barbeél [3] et monté d’or.
Ecuyer d’ancienne. – Bonne noblesse. – Evêché et ressorts de Rennes et Ploërmel.

Huchet.
Ce 1er octobre 1668, M. le procureur a été maintenu en sa qualité d’Ecuyer et Chevalier ; a prouvé être descendu d’un secrétaire du Duc qui vivait en 1440 et épousa l’héritière de la Bédoyère ; Gilles, père, était aussi procureur général et l’ayeul conseiller.
Galinée, rapporteur.
D’argent à 3 huchets de sable.

J

Jégou.
Du 17e novembre 1668. M. Denyau, rapporteur.
M. le président de Kerjean et son frère Chevaliers, ses frères, Ecuyers. Réformation de 1535 faite par un alloué de Ploërmel à Saint-Gilles-Plezeaux dont sont originaires, outre, bon gouvernement depuis 1480 ou environ.
D’argent au greslier de sable, accompagné de 3 bannières d’azur chargées de 3 croix d’or.

Jourdain [4].
30e janvier 1669.
Bertrand Jourdain de Couëdor, de Kerien et autres, l’aisné Chevalier, le reste Ecuyers. – Ancienne réformation, partage à viage, et un peu parent de M. de Lopriac, rapporteur, et de son gendre.
D’azur au greslier d’argent, enguiché de même, accompagné de deux molettes en chef et une en pointe.
Hennebond et Quimper.

K

Keradreux ou Caradreux (de).
Du vendredy 3e may 1669.
Julien de Caradreux, Sr de la Villemoisan, sorti cadet du père de dame du Crosco, décédée depuis peu, représentant l’aisné, vivant sénéchal de Josselin. – Paroisse de St-Mehon ?
Ancienne maison, belles alliances. – Etranger, de Milan. – Chevalier. – M. Barrin, rapporteur.
D’argent à 3 léopards d’azur. – M. de Langle ajoute rampants.

Kerampuil (Saisy de).
31e janvier 1669.
Henry de Kerampuil, Sr dudit lieu, Ecuyer.
De gueules à 3 pigeons d’argent 2.1.
M. Salliou, rapporteur. – Ancienne noblesse. – Carhaix, ressort de Châteauneuf-du-Faou [5].

Kerangar (de).
De relevée, 20e may 1669.
Jacques de Kerangar, Sr de Belair, de Rondouzière, Kerangui, Créc’hiou. – Ressort de St-Renan.
D’azur au croissant d’or.
Ecuyer. – Ancienne noblesse. – M. de Larlan, rapporteur.

Kerboulart (de).
M. Denyau, rapporteur. – Du 23e juin 1670.
Marc de Kerboulart, Sr dudit lieu, paroisse de Saint-Nolff, ressort de Vannes. – Réformations de 1426 ou 27, 1513, 1535, noble ; 1447, noble Ecuyer ; partage à viage de 1478.
De gueules à une aigle d’argent, armée et becquée d’or.
Chevalier.

Kergariou (de).
Du 21e mars 1669.
Jean de Kergariou, Yves Kerpol, son cousin germain, de Moncontour, et Kergrist, de Poulglau de Morlaix, tous deux Chevaliers, les puisnés desdites maisons en grand nombre, Ecuyers.
Fretté d’argent et de gueules, au franc canton de pourpre, chargé d’une tour d’argent. – En marge : M. de Langle dit : une tour crénelée.
M. Raoul, rapporteur. – Bonne et ancienne noblesse. – La branche aisnée tombée en la maison de Trévigné.
Ressorts de Lannion, Morlaix et Quimper.

Kergroadez (de).
Du 29e ou 30e juillet 1670.
François Corentin de Kergroadez du Bois-Keromnès, et pour François Quergroadez, sieur du Bois, son frère puisné, Robine et Françoise, ses sœurs.
Fascé d’argent et de sable de six pièces.
Ressorts de Saint-Renan et Brest. – Chevalier d’ancienne extraction.
Messire Robert de Kergroadez, chevalier, Sr dudit lieu, y demeurant en 1427 ; et dans un acte de 1420, chevalier. – En 1420, Raoul de Coëtquen, maréchal de Bretagne, fit une ligue dans laquelle plusieurs gentilshommes entrèrent pour délivrer le Duc Jean Ve, détenu prisonnier par Olivier de Blois, naguère se disant comte de Penthièvre, Charles, son frère, leurs complices et adhérens. Avec et pour l’exécution de la confiscation de leurs choses, se sont montrés aux montres de Montfort ; et en revue desdites montres, Robert Quergroadez est nommé Chevalier…
M. …, rapporteur.

Kergu (de).
Suite du 15e novembre 1668. – M. Raoul, rapporteur.
René de Quergu, Sr de la Vigne, et Boisgerbault, son fils, Chevaliers, et les cadets Ecuyers. – Ancienne extraction. – Près Jugon.
D’argent à l’épervier de sable, longé, grilleté, membré et becqué d’or.
Très bonne maison en Mégrit, évêché de Saint-Malo.

Kergus (de).
10e avril 1669.
Jacques de Kergus de Kerstang, proche Gourin, évêché de Quimper, Ecuyer.
D’azur à la croix pattée d’argent.
M. Huart, rapporteur. – Ancienne maison.

Kerguvelen (de).
Du 8e mars 1669.
François de Kerguvelen, Sr de Kergounan ou Kergournan, de Tromeur, de Kerouars, de Groroquer, ressort de Lesneven, Ecuyer. – Ancienne noblesse, mais pauvre.
D’azur à une main dextre d’argent en pal, accompagnée de 3 étoiles de même, 2 en chef, 1 en pointe.
M. Lefebvre, rapporteur.

Kerguisiau (de).
François de Kerguisiau, Sr de Kerscao, l’aisné Chevalier, les autres Ecuyers.
D’azur à 3 testes d’aigle, arrachées d’or.
Ressort de Saint-Renan, évêché de Léon. – M. de Brehant, rapporteur.
Bonne noblesse et belles alliances.

Kerléan (de).
12e décembre 1668. M. de la Faluère, rapporteur.
Vincent de Kerléan, Sr de Kerhuon et de Lanvenec, Ecuyer. – Bonne maison.
Fascé d’or et d’azur.
Cornouailles. – Ressorts de Lesneven, Lannion, Rennes.
24e janvier 1669.
René de Kerléan, Sr dudit lieu, Ecuyer, ut supra.
M. Saliou, rapporteur. – Bonne et ancienne noblesse. – Lannion.

Kerléau (de).
Du 16e juillet 1670. – M. de la Guibourgère, rapporteur.
Jean-Philippe de Kerléau et ses enfants, Sr de Lisle Gouazazaran ou Goazarhan, pour luy et quatre enfans, Jean, fils aisné, Vincent, Charles et Claude, puisnés.
1389, il y a un acte où l’on prend la qualité de seigneur féal de Plourivo, 1466 ou 1456, un évêque de Léon de leur nom, et (un) évêque de Dol. Ce dernier n’est prouvé que par une épitaphe dans le siècle 1500. Un chevalier de Saint-Jean de Jérusalem.
D’azur à un cerf passant d’or.
Ressort de Lannion. – Réformations de 1426, 1443, 1535. – 1460 et 1467, un partage où est employée la qualité d’héritier principal et noble, et la qualité de noble Ecuyer dans le siècle 1400.
Ledit Jean Philippe et Jean son fils aisné Chevaliers, les puisnés Ecuyers.
Ressorts de Lannion et Saint-Brieuc.

Kerloguen (de)
Du samedy 18e may 1669, de relevée.
Jean de Kerloguen ou Kerloaguen, Sr du Creuson, Ecuyer, au rapport de M. Huart.
D’argent à l’aigle de sable, membrée, becquée de gueules.
Vers Quimper, ressort dudit Quimper.
Bon et ancien. – Sous François II, Duc de Bretagne, il eut un prédécesseur grand prevost de l’Hôtel. – Ecuyer d’ancienne.

Kermeno (de)
20e au 22e mars 1669.
René de Kermeno, Sr de Lauvergnac, de Kerfistre, de la Hautière, fils de François, Chevalier, et son fils aisné âgé d’un an et demi. – Paroisse de Saint-Aubin de Guerrande.
De gueules à 3 macles d’argent, bordées de sable.
M. de Coëtmadeuc, rapporteur. – Ancienne maison.

Keroignant (de)
14e novembre 1668.
Pierre de Keroignant, Sr de Kerrotel, Tressel, et Dessales-Keroignant, de Tréguier, Ecuyers.
D’azur au gantelet d’épervier d’argent mis en pal.
Bonne et ancienne noblesse.

Kerouartz (de)
Du Samedy 11e mars 1669.
Paul de Kerouartz, Sr dudit lieu, et autres en Léon.
D’argent à la roue de sable, accompagnée de 3 croisettes de même.
M. de Bréhand, rapporteur. – Ledit Sr de Kerouartz l’aisné, fils du sénéchal de Quimper, Chevalier, les autres Ecuyers.
Bonne et ancienne. – Ressorts de Saint-Renan, Brest, Lesneven.

Keroulas (de)
21e may 1669.
Guillaume Keroulas, Sr du Quellenec, de Couëscour, de Coatgar, de Touronce, et autres, Ecuyers.
Fascé d’argent et d’azur.
Sous Saint-Renan ; – Langle met Léon. – M. Barrin, rapporteur.
Bonne et ancienne. – Ressort de Lesneven.

Kerousy (de).
Du 12 avril 1669.
Sébastien de Kerousy, Chevalier.
D’or à un lion de sable, avec cette devise : Le tout pour le mieux.
Bonne et ancienne. – M. Huart, rapporteur. – Lannion.

Kerpaën (de).
Du lundy 12e aoust 1669.
Vincent de Kerpaën, Sr de Lopan, baillif de Quimper-Corentin, évêché de Cornouailles.
D’argent au chesne arraché de sinople, traversé au pied d’un sanglier passant de sable, cerné d’argent.
Ecuyer d’ancienne extraction. – Bonne noblesse et pauvre à présent. – M. de Langle, rapporteur.

Kerpoisson (de)
24e octobre 1668. – M. Denyau, rapporteur.
Le Sr de Kerpoisson, Sr de Kerallan, Ecuyer, comme sorti cadet de Kerfrez ou Trévenegat. – Bonne noblesse.
D’or au lion de gueules, ayant la queue passé entre les jambes et remontant en haut et se courbant suivant que les lions la portent.
Guerrande.

Kerprigent (de)
Du 27e novembre 1668. – M. Huart, rapporteur.
Yves de Kerprigent, Sr dudit lieu, alloué de Lannion, Ecuyer.
D’azur au léopard lionné d’or, accompagné de 3 quintefeuilles de même, 2 en chef, 1 en pointe.
Bonne et ancienne noblesse. – Ressort de Lannion.

Kersalio (de)
Le 22e janvier 1669.
Mathurin de Kersalio de Rechou, Ecuyer, évêché de Saint-Brieuc.
D’argent à 3 fasces de gueules, au lion de sable brochant sur le tout, armé couronné et lampassé d’or.- En marge : Devise : Tout pour Dieu.
Ancienne noblesse.

Kersauson (de).
26e mars 1669.
Prigeant de Kersauson, Sr dudit lieu, Kerouseré et autres, Ecuyers. – M. de Bréhand, rapporteur.
De gueules à la boucle d’argent. - M. de Langle met : à un fermeil.
Bonne et ancienne.

Kervasi (de).
Du vendredy 7e juin 1669.
Pierre de Kervasi, Sr dudit lieu, de la Porte, de Badallé, paroisse de …, proche Josselin. – Vannes.
De gueules à 8 besans d’or, et au canton d’argent à 5 hermines de sable.
Chevalier, les autres Ecuyers, – prétend être juveigneur de Malestroit – descendu d’une fille de Couëtion. – Au rapport de M. Barrin.

Kerven (de).
Du 14e aoust 1670. – M. de Galinée, rapporteur.
Gabriel de Querven ou Kerven, Sr dudit lieu, paroisse de Ploudaniel, évêché de Léon. – Ils s’appelaient autrefois Querguen. – 1426, 1535, réformations.
D’azur à une croix au pied chevronné d’argent, accostée de 3 coquilles de même.
Il est un des cent chevaliers de l’ordre de Saint-Michel. – 1405, partage à hommage de bouche et de main et autres partages nobles. – Il est capitaine d’un vaisseau du Roy ; il demeure à Brest, évêché de Léon, ressort de Brest.
Ecuyer d’ancienne extraction, (et) Chevalier.

Kerveno (de).
(12)e décembre 1668. – A mon rapport – Couëtion.
Zacharie de Kerveno, Sr de Keroul ou Keroux, ressort de Guerrande, Ecuyer.
D’azur à dix étoiles d’or.
Bon gouvernement, – n’a montré sa sortie de Kerveno-Baud.

L

Lambert.
27e octobre 1668. – M. Descartes, rapporteur.
Les Srs Lambert de Lorgeril et de la Havardière, Chevaliers.
De gueules au chevron d’argent, chargé de 5 hermines de sable, accompagné de 3 molettes d’or [6].
Ancienne noblesse. – De Rennes.

Lambilly (de).
17e novembre 1668. M. de Bréhant, rapporteur.
Guillaume de Lambili, Sr dudit lieu, Chevalier. – Bonne et ancienne ; un d’icelle créé grand chambellan et un des premiers gentilshommes de la Chambre.
D’azur à 6 quintefeuilles d’argent, 3.2.1.
Ploërmel.

Lande (de).
6e avril 1669.
Florent de la Lande, Sr du Loup-Trégomain, et son fils aisné, Chevaliers. – Bonne maison et services. – M. de Larlan, rapporteur. – Ressort de Rennes.
De gueules à une fasce crénelée d’argent.
En note : Rolland de la Lande a eu trois sœurs : Julienne épousa de Baud, Marguerite épousa de Bréhand, Guillemette épousa Guillaume de Lespinay de la Villegillouart.

Langan (de).
Du lundy 25e février 1669.
Gabriel de Langan, Sr du Boisfévrier, prend la qualité de baron dudit lieu (en a les lettres), proche de Fougères, Chevalier. – M. Le Jacobin, rapporteur.
De sable au léopard d’argent, armé, lampassé et couronné de sable.
Ils ont acquis ladite maison. – N’avait aucune réformation, mais montrait avoir été député ambassadeur de France, pour le mariage de la Duchesse. – La Vauve, son cadet, Ecuyer [7].

Langourla (de).
29e mars 1669.
Mathurin de Langourla, Sr de la Houssais, du Petitbois, de la Crosle, Coëtelan, et autres de Mohon (évêché de Saint-Malo).
D’azur à 3 bandes d’or.
M. Huart, rapporteur. – Ont fait voir d’anciens actes de chevalerie. – La branche des aisnés tombée la maison des Levesque qui possèdent les biens. – Ceux-cy sortis des cadets. – Ledit Houssais l’aisné, Chevaliers, les autres Ecuyers.
Ploërmel, évêché de Saint-Malo, ressort de Ploërmel.

Lanloup (de).
Du 18e juillet 1670. – M. Le Jacobin, rapporteur.
Gabriel-Yves de Lanloup, Sr dudit lieu (du Porzo des Landes), y demeurant, paroisse de Saint-Loup, autrement Lanloup, évêché et ressort de Saint-Brieuc.
D’azur à 6 annelets d’argent, 3,2,1.
Partage à viage 1423. – Pierre de Lanloup, Sr du Porzo, demeurant en sa maison du Collodic, paroisse de Plédran, évêché de Saint-Brieuc. – Gabriel déclaré noble Chevalier. – Les réformations de 1449 et autres.
Saint-Brieuc et Lannion.

Lannion (de).
M. de la Faluère, rapporteur. – 20e décembre 1668.
Claude, comte de Lannion, gouverneur de Vannes, et M. de Camors, son frère, Chevaliers.
D’argent à 3 molettes de sable, au chef de gueules chargé de 3 quintefeuilles d’argent. – M. de Langle met : à la bande de gueules.
Baron du Vieux-Châtel, de Quélen, de Camors, Arradon, Cruguel. – Beaux employs et alliances. – Tous Chevaliers.
Vannes.

Lard (le).
14e may 1669.
Hervé Le Lard, Sr du Ros, ses oncles, frères et sœurs, enfans du défunt sénéchal de Josselin, l’aisné Chevalier, les autres cadets et oncles Ecuyers, au rapport de M. de Lopriac.
De gueules semé d’hermines d’argent.
En marge : M. de Langle met : semé de billettes d’argent. – Bonne et ancienne.

Lescouët (de).
Du 23e juillet 1669.
Pierre de Lescouët ou Lescoat, vicomte du Boschet, chambellan de Monsieur, et le Sr de la Guerrande, son oncle, paroisse de Bourg-des-Comptes, près Rennes.
De sable à l’épervier d’argent, becqué, longé et grillé d’or, accompagné de 3 coquilles d’argent.
Chevaliers. – M. de Bréhant, rapporteur. – Tous deux Mrs du Boschet n’ayant de garçons.
Evêché et ressort de Rennes.

Leshildry (de).
Du 30e avril 1669.
Ollivier de Leshildry et ses cadets, Srs du Bislo, de Coetenfau, évêché de Tréguier. – Lannion. – Chevaliers.
D’azur à 3 besans d’argent, au croissant de même en abisme.
M. de Bréhant, rapporteur. – Bonne et ancienne.

Leslay (du).
De relevée, 22e janvier 1669.
Pierre du Leslay, Sr de Keranguevel, Marc et Claude du Leslay, ses frères puisnés, Claude et Guillemette du Leslay, ses sœurs puisnées, Pierre de Leslay du Ruy, Sébastien et Gilles du Leslay, Srs du Bocage et de Quergudon, ses enfans, Ecuyers, de la paroisse de …, proche Carhaix. – Bonne et ancienne noblesse.
D’argent au lion d’azur, armé, couronné, lampassé de gueules.
En marge : A mon rapport.

Lesmo (de).
Du 20e septembre 1670. – M. de Lopriac, rapporteur.
Sébastien de Lesmo, Sr de Querandraon, autrefois Chausson, – il a pris le nom de Lesmo. – Il y a d’autres induisans. – Ressort de Carhaix, évêché de Cornouailles.
1463, Ecuyer du Duc. – Galhaut Chausson, Chevalier, Sr de Lesmo. – Il y a eu un gouverneur de Ploërmel. – Ce Galhaut eut de beaux employs.
De sable à 3 mains droites d’argent, 2 en chef, 1 en pointe.
Lesmo est une maison proche Ploërmel
.
De Lesmo, Sr du Hellec, paroisse de Carnoët, évêché de Tréguier et Quimper.

Lesquen (de).
Du 28e juillet 1670. – M. de Lesrat, rapporteur.
Claude de Lesquen, Sr du Plessis-Casso, de la maison de la Villemeneuc, Ecuyer d’ancienne extraction, et Hiérome, son fils aîné. – Un ancien sceau de leurs armes de 1313.
Ressort de Rennes, Dinan, Ploërmel.

Liscouët (du).
Du 5e mars 1671. – M. Barrin, rapporteur.
Philippe-Armand du Liscouët, Sr vicomte de Planches, et ses deux frères, Chevaliers, les autres Ecuyers d’ancienne extraction, évêché de Cornouailles, ressort de Gourin. – Guillaume, son père, demeurant à leur château de Saint, paroisse dudit.
D’argent au chef de gueules, chargé de 7 billettes d’argent, 4.3.
Descendus juveigneurs des comtes de Vitré.
Du 24e mars 1671. – M. Barrin rapporteur.
Yves du Liscouët, Sr de Coëtmen, faisant aussy pour Ollivier-Jacques du Liscouët, son fils, évêché de Rennes.
De gueules à 7 billettes d’argent, 4.3. surmontées d’un lambel à 3 pendants de même ; ou d’argent au chef de gueules, chargé de 7 billettes d’argent, 4.3.
Ecuyers d’ancienne extraction.
En note : Celuy-cy mérite bien la qualité de chevalier, attendu qu’il est issu d’un nom et d’une maison illustre. – Charles du Liscouët, évêché de Cornouailles.

Loisel.
De 6e octobre (1668).
François Loisel, marquis de Brye, président à mortier au Parlement, Ecuyer et Chevalier. – Prend son origine d’un François Loisel, président universel de Bretagne du temps des Ducs, et a fait voir de fort beaux titres et belles alliances.
D’argent à 3 merlettes de sable.
M. Descartes, rapporteur. – Ressort de Rennes.
En marge : Ce lundy, 5e may 1670, Messire François Loisel, marquis de Brie et second président de la séance de février, fut inhumé en l’église cathédrale de Saint-Pierre ; y eut oraison funèbre faite par un Bénédictin. – Il mourut le 1er jour de may, jeudy, environ les dix heures.

Louët (du).
Ce 16e novembre (1668). – M. Le Jacobin, rapporteur.
René du Louët, vicomte de Pirmil, Chevalier, quoyque cadet de Coëtjunval du second mariage. – Porte : Fascé de vair et de gueules de six pièces.
Ancien. – Saint-Brieuc, Rennes et Quimper.
3e janvier 1669. – M. Descartes, rapporteur.
René du Louët, Sr de Coëtjunval, vicomte de Pirmil, et Penanrun, Chevalier, et les autres Ecuyers.
Fascé de vair et de gueules.
Bonne et ancienne noblesse, bien alliée. – Ressort (de) Rennes et Quimper.

M

Madaillan (de).
Du 15e octobre (1670). – M. Barrin, rapporteur.
René de Madaillan, Sr comte de Chauvigni. – Il est cadet de la maison de Montaterre, issue de la Guyenne. Il demeure en la paroisse de Caro, ressort de Ploërmel.
Ecartelé aux 1er et 4e tranché de gueules et d’or, et aux 2e et 3e d’azur au lion d’or, armé, lampassé et couronné de même.
Issu d’ancienne extraction noble, et Chevalier. – Ressort de Nantes.

Marbœuf (de).
Le 16e novembre 1668. – M. Descartes, rapporteur.
M. de Blaison, M. de Marbœuf et le président de Marbœuf, Chevaliers. – Ont produit des actes de 1230. – Ressort de Rennes.
En marge : Guillaume de Marbœuf, Chevalier, Seigr baron dudit lieu, fils et héritier de Claude et de dame Robine Le Febvre ; item : Luc et les autres, ses frères et sœurs cadets, et messire Claude de Marbœuf, Seigr vicomte de Chemilliers, Jeanne Cado, son épouse.
D’azur à 2 épées d’argent, les pointes en bas et en sautoir, aux gardes et poignées d’or.
Maison illustre dans la robe.

Marcillé (de).
Du mardy 9e octobre 1668.
Paul de Marcillé, Sr d’Argentré, vers Vitré, au rapport de M. de Bréhant, Chevalier.
Fort ancienne noblesse, Chevalier de l’Epi dès le temps des Ducs, moindre à présent qu’ils n’ont jamais été. – Rennes.
D’argent à la bande de gueules, chargée de 3 channes ou marmites d’or.

Marc’hec.
4e may 1669.
Geoffroy Marec, Sr de Penquer et autres originaires de Plougasnou, cadets de la maison de Montbaret tombée en celle de la Rochegiffart, à présent vers Châtelaudren. – Ecuyers d’ancienne extraction. – Bonne et ancienne noblesse.
D’argent à un lion de gueules, armé, lampassé d’or, et une fasce de sable, chargée de 3 merlettes ou étoiles d’argent. – Langle met : molettes.
A mon rapport. – Ressorts (de) Saint-Brieuc et Rennes.

Marnières (de).
Du 12e décembre (1668). M. de Bréhant, rapporteur.
De Marinières (sic), Sgr de la Piffardière, de Boisglé, de la Hastais, ressort de Ploërmel. – Piffardière de Marinières, l’aisné, Chevalier, et le cadet et Hastais Ecuyers, enfans de deux conseillers, et outre, ont montré d’anciens partages nobles à la mode du Perche dont ils sont originaires ; le premier conseiller, grand’père de ceux-ci, vendit tous ses droits audit pays, étant l’aisné, à ses deux puisnés, pour 17,100 livres, l’acte produit.
En marge : d’azur à 2 chefs ornés d’or, accompagnés de roses, et un pointe un lion de même.
Bonne et ancienne, tant par actes que par ancienne origine du Perche.

Masle (du).
28e février 1669.
Julien du Masle, Sr dudit lieu.
D’azur à 3 cignes d’argent, membrés et becqués d’or.
Paroisse de Pipriac, ressort de Ploërmel. – Chevalier l’aisné, les cadets Ecuyers, Srs de Lorière, du Boisbrassut, de Collinet, de la Porte. – Ressort de Guerrande et Ploërmel.
M. Le Jacobin, rapporteur. – Bonne.

Massuel.
Du 27e février 1669.
Massuel Bouteillerie, Boisbintin près Montfort, cy-devant interloqué, a été maintenu en la qualité de Chevalier. – Bonne et ancienne noblesse.
Gironné d’hermines et de gueules.
M. …, rapporteur.

Maudet.
25e février 1669.
Jean Maudet, Sr de la Fontaine-au-Baron, de la Tremblais, etc., du Buart, de la Noë, cy-devant interloqués, Ecuyers.
Bonne et ancienne noblesse, avaient les réformations de 1427 et 1513.
Losangé d’or et de gueules.
M. …, rapporteur.

Meneust (de).
Ce 19e octobre 1668. - M. Descartes, rapporteur.
M. le président de Bréquigny, maintenu Ecuyer et Chevalier. – Anobli et fait Chevalier fort honorablement dès l’an 1595, étant sénéchal de Rennes, pour avoir maintenu la ville de Rennes dans l’obéissance du Roy. – Proche Rennes.
En marge : d’or à la fasce de gueules, chargée d’un léopard d’argent, accompagné de 3 roses de gueules boutonnées d’or, 2.1.

Montigny (de).
Du 27e février 1669.
Pierre de Montigny, avocat général à la Cour. Lui et ses frères, originaires de Normandie, païs de Caux.
D’argent au lion de gueules, accompagné de 8 coquilles d’azur en orle, avec une petite étoile sur l’épaule aussy (d’azur).
Montigny, Sr de Kerisper l’aisné, et M. l’avocat général et son beau-frère, lieutenant aux gardes, Chevaliers, les autres Ecuyers. – M. de Bréhant, rapporteur.
Bonne par les employs.

Morand [8].
14e novembre 1668. – M. Descartes, rapporteur.
François Morand, Sr du Deray [9], sorty cadet de la Provostière et d’Orgères en Guipry, où le nom tombé en quenouille, Chevalier. – Ancienne noblesse, employ et service.
De sable à 3 coquilles d’argent.
Renac. – ancienne maison de la Provostière et d’Orgères.

Mordelles (de).
29e novembre 1668.
Yves de Mordelles, Sr de Châteaugouëllo, Ecuyer.
De gueules au croissant d’argent.
Ancien gouvernement, paroisse de Plélo. – Châtelaudren.
En marge : Bon.

Motte (de la).
Novembre 1668. – M. de Bréhand, rapporteur.
Guillaume de la Motte du Menubois, de Hennebond et lieutenant de ladite ville. – Ecuyer.
Fretté d’argent et d’azur.
Gouvernement. – M. de Langle met : Bonne en juveigneurie.

Moussaye (de la).
De relevée, 22e janvier (1669).
Georges de la Moussaye de Lorgeril, avocat à la Cour, de Villeguerry.
L’aisné Chevalier, et les cadets Ecuyers. – Saint-Brieuc. – Issu cadet de la maison de la Moussaye tombée en celle des Gouions.
M. de Bréhant, rapporteur.
11e avril 1669.
Charles-Amauri de la Moussaye, Sr de Carcouet, conseiller en la Cour, de la paroisse de Plestan, évêché de Saint-Brieuc, Chevalier et son fils aisné. – M. de Larlan, rapporteur.
Fretté d’or et d’azur.
Ancienne noblesse. – Ressort de Rennes et de Saint-Brieuc.

(...à suivre...)


[1Ces armes sont celles de Kerguezay.

[2Encore une illustre famille dont la qualité n’obtient aucune mention spéciale.

[3NdT : erreur de typographie pour barbé ou barbelé.

[4NdT : Une erreur de typographie a transformé ce nom en Ojurdain dans l’article de la RHO.

[5NdT : La transcription de cet arrêt a été publiée sur Tudchentil.net.

[6NdT : Ce n’est pas la description qui a été donnée lors de l’arrêt. Celui-ci (publié sur Tudchentil.net) indique d’argent au chevron brisé de gueules..

[7NdT : La transcription de cet arrêt a été publiée sur Tudchentil.net.

[8NdT : Lire Moraud.

[9NdT : Lire du Déron.